Appel à proposition 2019 pour le programme Erasmus+ [nl]

Tout organisme public ou privé œuvrant dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport peut soumettre une demande de financement dans le cadre de l’appel à propositions 2019 du programme Erasmus+. Les groupes de jeunes actifs dans le secteur de la jeunesse, mais pas nécessairement dans le cadre d’une organisation de jeunesse, peuvent également demander un financement.

Outre l’appel à propositions, la Commission a aussi publié le guide du programme Erasmus+ dans plusieurs langues officielles de l’UE, qui fournit aux candidats des informations détaillées sur toutes les possibilités offertes en 2019 aux étudiants, aux salariés, aux stagiaires, aux enseignants et à bien d’autres par Erasmus+.

Les candidats doivent soumettre leur demande de subvention à l’Agence exécutive « Éducation, audiovisuel et culture » avant le 28/02/2019 pour des alliances débutant entre le 01/09 et le 01/12/2019.

Plusieurs établissements français ont fait part dans les derniers mois, de leur intention de déposer un dossier dans le cadre de l’appel à propositions. Parmi eux :

- EuroTech regroupant l’École Polytechnique, l’Université technique de Munich, la DTU (Technical University of Denmark), l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne), et TU/e (Eindhoven University of Technology aux Pays-Bas) ;
- l’UniGR (l’Université transfrontalière de la grande région) regroupant les six universités de Kaiserslautern, Liège, Lorraine, Luxembourg, Sarre et Trèves ;
- le projet d’« université civique européenne » impliquant AMU, l’Université Kapodistrian d’Athènes (Grèce), l’Université de Bucarest (Roumanie), l’Université Libre de Bruxelles (Belgique), l’Université Autonome de Madrid (Espagne), l’Université de Rome la Sapienza (Italie), l’Université de Stockholm (Suède) et l’Eberhard Karls Universität Tübingen (Allemagne).
- le projet European University Alliance avec l’Université Paris 1, la Freie Universität Berlin (Allemagne), l’Alma mater studiorum Università di Bologna (Italie), l’Uniwersytet Jagielloński w Krakowie (Pologne) et l’Universidad Complutense de Madrid (Espagne).
- L’USMB a signé une convention avec l’Université de Turin « dans le contexte des universités européennes » ;
- Paris Seine s’est engagé pour créer une université européenne avec Warwick et la Vrije Universiteit Brussel ;
- Eucor qui regroupe les universités de Haute-Alsace et de Strasbourg, Freiburg im Breisgau et le Karlsruher Institut für Technologie côté allemand et l’Université de Bâle en Suisse ;
- l’UGA avec la Swansea au Royaume-Uni, les deux universités de Barcelone en Espagne et celle de Karlsruhe en Allemagne, et potentiellement une université de l’Est, comme celle de Cluj en Roumanie, et une du Sud, comme celle de Bari, dans les Pouilles en Italie.

Le programme Erasmus+ contribue :

- à la réalisation des objectifs de la stratégie Europe 2020, y compris le grand objectif dans le domaine de l’éducation ;
- à la réalisation des objectifs du cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation (Éducation et formation 2020), y compris les critères correspondants ;
- au développement durable des pays partenaires dans le domaine de l’enseignement supérieur ;
- à la réalisation des objectifs généraux du cadre renouvelé pour la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse ;
- à la réalisation de l’objectif de développement de la dimension européenne dans le sport, en particulier dans les sports de masse, conformément au plan de travail de l’Union européenne en faveur du sport ;
- à la promotion des valeurs européennes conformément à l’article 2 du traité sur l’Union européenne.

Dernière modification : 07/11/2018

Haut de page