Auditeurs de l’IHEDN en déplacement aux Pays-Bas dans le cadre du voyage d’étude de la session : « Enjeux et stratégies maritimes » (2 avril 2019, Pays-Bas) [nl]

PNG

Le 2 avril 2019, l’Ambassade de France aux Pays-Bas a accueilli pour la seconde année consécutive des auditeurs de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale dans le cadre du voyage d’étude de la session : « Enjeux et stratégies maritimes », dirigé par le vice-amiral Gérard Valin. Cette visite, s’inscrivant dans leur cycle de formation d’un an, a été l’occasion pour des militaires, élus, cadres et fonctionnaires de s’intéresser aux problématiques de sécurité et de défense des espaces maritimes à travers le cas néerlandais. Effectivement, le Royaume des Pays-Bas se compose de quatre Etats dont six îles ; sa composante maritime est donc majeure.

Le matin, les auditeurs ont été reçus à la Résidence de France. Le colonel Sylvain Nogrette, attaché de défense, a présenté la stratégie de défense des Pays-Bas, notamment les aspects maritimes, la coopération franco-néerlandaise et les enjeux outre-mer. M. Guillaume de Lajugie, délégué de Naval Group aux Pays-Bas, s’est penché sur l’aspect industriel, à travers le projet de renouvellement des sous-marins de la flotte néerlandaise. M. Mathieu Kahn, chef du service économique de l’Ambassade de France aux Pays-Bas, a pour sa part détaillé le volet économique : les Pays-Bas sont en effet au cœur du commerce européen, notamment par leurs réseaux routiers et ferroviaires extrêmement développés, l’aéroport Schiphol et le port de Rotterdam, premier port européen. De son côté, M. Dominique Janodet, directeur de Total E&P, a exposé les enjeux énergétiques maritimes des Pays-Bas et en particulier les enjeux concernant les ressources offshore, gazières et éoliennes, et l’importance de la maintenance de leurs gazoducs en mer du Nord.

Ensuite, le commodore (e.r.) Michiel Hijmans a présenté le point de vue de la marine royale néerlandaise en mettant en avant ses enjeux. La marine néerlandaise doit aussi faire face à de nouveaux défis, comme la cyber-sécurité, le recrutement et la fidélisation du personnel et du matériel. M. Jaap Zeilmaker, directeur du projet de la nouvelle écluse maritime a développé pour sa part la stratégie portuaire dans le développement de l’arrière-pays. Enfin, M. Willem Sonneveld, conseiller stratégique auprès de la garde côtière néerlandaise, a mis en évidence les enjeux sécuritaires.

La matinée a été conclue par M. Philippe Lalliot, ambassadeur de France aux Pays-Bas, qui a rappelé l’importance de la coopération franco-néerlandaise dans le domaine maritime. Les auditeurs ont ensuite quitté La Haye pour rejoindre le port de Rotterdam, où M. Frans van Keulen, représentant du conseil d’administration a mis en évidence les innovations et les investissements du premier hub portuaire européen pour rester compétitif. Les visiteurs ont pu constater l’étendue des infrastructures du port lors d’une visite en bateau.

Les interventions et la visite ont permis de mieux comprendre l’importance du domaine maritime chez un partenaire majeur.

Dernière modification : 16/04/2019

Haut de page