Déplacement de Jean-Yves Le Drian aux Pays-Bas (1er et 2 novembre 2019) [nl]

Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, s’est rendu aux Pays-Bas du 1er au 2 novembre 2019.

JPEG - 538.4 ko
MM. Jean-Yves Le Drian et Stef Blok

Le Ministre s’est entretenu lors de sa visite avec Stef Blok, ministre des Affaires étrangères néerlandais, sur les principaux dossiers de politique étrangère actuels, dont les derniers développements en Syrie/Turquie, la question des combattants terroristes étrangers, mais également sur nos partenariats pour le maintien de la paix et de la sécurité internationale, notamment au Sahel, en Libye ou dans le golfe. Les échanges ont également porté sur le retrait britannique de l’Union européenne, l’élargissement de l’Union, le Cadre financier pluriannuel ainsi que nos convergences de vue sur l’avenir de l’Union européenne.

JPEG - 420.1 ko
MM. Stef Blok et Jean-Yves Le Drian

Les Ministres ont évoqué nos relations bilatérales, et plus particulièrement la préparation du prochain séminaire franco-néerlandais sur les questions européennes qui se tient chaque année alternativement en France et aux Pays-Bas.

JPEG - 748.1 ko
MM. Jean-Yves Le Drian et Fernando Arias

Lors de ce déplacement, le Ministre s’est rendu au siège de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes chimiques, où il a pu s’entretenir avec son Directeur général, Monsieur Fernando Arias. Ils ont fait le point sur la situation du dossier chimique syrien, en particulier les incertitudes qui demeurent sur la déclaration initiale syrienne à l’OIAC, les enquêtes en cours sur les cas d’emplois d’agents toxiques recensés en Syrie ainsi que l’élaboration du premier rapport de l’Equipe d’investigation et d’identification des auteurs d’emplois d’armes chimiques récemment mise en place à l’OIAC. Le Ministre a annoncé une contribution d’un million de dollars pour le Fonds dédiés aux activités de l’OIAC en Syrie. Il a également rappelé l’initiative française de lutte contre l’impunité, concrétisée par la création d’un Partenariat contre l’impunité pour l’emploi d’armes chimiques en janvier 2018, qui regroupe aujourd’hui 40 Etats et l’Union européenne.

JPEG - 390.7 ko

- Communiqué visite OIAC

Le ministre a rencontré des parlementaires néerlandais (députés et sénateurs) à l’occasion d’un déjeuner de travail portant sur nos coopérations au sein de l’Union européenne et dans les enceintes internationales et nos proximités de vue en matière de politique étrangère. Le Ministre a ainsi pu souligner la qualité et la densité de nos échanges avec les Pays-Bas ainsi que l’excellence de nos relations bilatérales.

JPEG - 284.3 ko
Arjen Uijterlinde, Martin Berendse, Luis Vassy, Touria Meliani, Jean-Yves Le Drian et Tigran Balayan

Ce déplacement a par ailleurs été l’occasion pour le Ministre d’être présent à la cérémonie d’inauguration de la «  Maison de toutes les langues » de l’OBA (Openbare Biblioteek Amsterdam, bibliothèque publique d’Amsterdam) et de son nouveau fonds arabophone, un projet dont la pierre angulaire est la Bibliothèque Descartes, fonds francophone de 22 000 titres issus en grande partie des collections de l’Institut français des Pays-Bas. A cette occasion, le Ministre a prononcé un discours célébrant les échanges entre la francophonie et le monde arabe, en présence de Leïla Slimani, prix Goncourt 2016 et représentante personnelle du Président de la République pour la Francophonie.

JPEG - 172.6 ko
Jean-Yves Le Drian, Leïla Slimani, Touria Meliani et Martin Berendse
PDF - 171.8 ko
Inauguration de la « Maison de toutes les langues » : Transcription du discours de M. Jean-Yves Le Drian
(PDF - 171.8 ko)
Inauguration de la « Maison de toutes les langues » : Transcription du discours de M. Jean-Yves Le Drian

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Directeur de l’OBA, cher Martin Berendse

Madame la Maire-adjointe d’Amsterdam en charge de la culture,

Madame la Représentante personnelle du Président de la République pour la Francophonie, c’est quand même un moment important, il y a à la fois le Ministre des Affaires étrangères de la République française et la représentante personnelle du Président de la République pour le même moment,

Monsieur le Président de la Fondation El Hizjra pour la culture arabe,

Mesdames et Messieurs, chers amis, je suis vraiment très très heureux que les conditions, les circonstances, m’aient permis d’être là pour le lancement de la Maison de toutes les langues.

Et d’abord, Monsieur le Directeur Berendse, pour visiter, constater, apprécier votre grande bibliothèque. Je ne sais pas si c’est la plus belle d’Europe. Je vous avais dit peut-être, on ne sait jamais si je suis amené à aller inaugurer une autre bibliothèque j’aurai des difficultés, donc je vais être prudent, mais en tous cas elle est un lieu formidable de rencontre et de partage. Rencontre des œuvres, rencontre des publics, comme j’ai pu le constater en parcourant les étages.

Partage des idées, partage des savoirs, partage de nos manières de comprendre le réel. C’est une longue histoire des bibliothèques, depuis la bibliothèque mythique d’Alexandrie, dont le souvenir a guidé tous ceux qui sont porteurs de grands projets novateurs de bibliothèques. Vous en êtes d’une certaine manière vous-mêmes ici les héritiers d’Alexandrie.

Mais, cette nouvelle Maison de toutes les langues, dont la vocation est d’ouvrir l’OBA à la diversité linguistique et culturelle de la ville d’Amsterdam, est tout un symbole. Et je suis très heureux d’être présent pour ce lancement.

Je suis heureux aussi, et très fier du partenariat qui unit l’Institut français des Pays-Bas à l’OBA. Je l’ai constaté aussi de mes yeux, Monsieur le Directeur. Je suis très heureux aussi du partenariat qui unit l’Alliance française à l’OBA, et qui accueille dans ses murs.

Je suis ravi Monsieur l’Ambassadeur de France, cher Luis Vassy, Mme la Conseillère culturelle Mme Grossi, de l’efficacité, à la fois la simplicité mais la force du partenariat que vous avez su ouvrir avec cette magnifique bibliothèque.

Certains s’en souviennent peut-être : c’est à l’occasion de la première Nuit des Idées aux Pays-Bas, qui était justement consacrée aux défis du multiculturalisme, que nous avons pour ainsi dire posé la première pierre de ce bel édifice, en inaugurant la bibliothèque Descartes, qui abrite désormais 22 000 documents en français, dont beaucoup sont issus des collections de l’ancien Centre culturel français d’Amsterdam. Et cette collaboration, ce partenariat je pense, ira en se renforçant.

Je suis aussi très heureux que Leïla Slimani soit là, aujourd’hui, pour faire entendre avec l’intelligence et la passion qui la rendent si éloquente, l’attachement de la France au dialogue des cultures. En particulier avec les cultures arabophones, qui grâce à la Fondation El Hijzra sont aussi à l’honneur aujourd’hui.

Vous le savez Mesdames et Messieurs, les bibliothèques – et, avec elles, les livres et l’écriture – ont toujours été des maillons essentiels dans la diffusion des savoirs et dans la diffusion des idées en Europe, notamment entre la France et les Pays-Bas. Elles sont aujourd’hui au confluent des nouvelles technologies et des pratiques culturelles les plus innovantes. Ce sont donc des lieux privilégiés, majeurs pour penser le monde et ses mutations. Et c’est pour cette raison que nous avons choisi de faire de l’OBA le principal partenaire de notre action culturelle aux Pays-Bas. Le 30 janvier, nous organiserons ici-même notre prochaine Nuit des Idées. Je vous donne tous rendez-vous pour des discussions qui s’annoncent passionnantes, autour du thème des échanges et de la mer.

Et vous l’avez compris : en lien avec les institutions néerlandaises, nous voulons faire vivre ici ce que la culture française a de meilleur et de plus stimulant, à travers la traduction, le débat d’idées, les rencontres littéraires, les cultures urbaines, le dialogue entre artistes, ou encore le cinéma. Et je sais d’ailleurs que l’adaptation de votre roman Chanson douce, chère Leïla, doit être présentée dans le cadre de la première édition du festival du film français qui se tient en ce moment même à Amsterdam et à La Haye. Cela montre – chacun en conviendra –, en plus de votre talent, la très grande cohérence de l’offre culturelle française aux Pays-Bas.

Alors les circonstances ont voulu que je puisse être présent au moment du lancement de cette initiative de la Maison de toutes les langues, j’en suis ravi, et je souhaite de très belles découvertes à la Maison de toutes les langues.

Je passe la parole au Président de la Fondation El Hijzra pour la culture arabe, merci.

Dernière modification : 05/11/2019

Haut de page