Dutch Design Week : présentation du projet "Green Gutters" et délégation de Lille Capitale Mondiale du Design 2020 (20-28 octobre 2018, Eindhoven) [nl]

Organisé par le réseau franco-néerlandais (RFN), la NUFFIC, la TU Eindhoven et soutenu par l’Institut français des Pays-Bas, le créathon qui s’est déroulé à Eindhoven du 6 au 8 juin derniers, posait la question suivante : le Design peut-il apporter des bienfaits à la santé et au bien-être dans l’environnement construit ? Comment répondre à cette question cruciale pour l’humanité de la façon la plus innovante et citoyenne, tout à la fois ? Peut-être en pariant sur la présentation faite dimanche 21 octobre lors de la prestigieuse et très suivie Dutch Design Week d’Eindhoven par deux des jeunes créathoniens de l’équipe lauréate, après une brillante introduction d’Ingrid van der Wacht de la Dutch Design Foundation (DDF). Après délibération du jury composé de Philippe Lalliot, Ambassadeur de France aux Pays-Bas, de Tim Vermeulen de la Dutch Design Foundation et d’éminents représentants de la NUFFIC et de la TU d’Eindhoven, leur projet « Greens Gutters » avait remporté la compétition et l’opportunité d’être présenté lors de ce rendez-vous incontournable du design qu’est la Dutch Design Week qui attire chaque année plus de 300.000 visiteurs venus des Pays-Bas et du monde entier.

Pendant 9 jours, sur le thème « si ce n’est pas nous, alors qui ? », un public très divers, constitué aussi bien d’experts du monde du design, que de citoyens curieux ou de jeunes étudiants était au rendez-vous : pour sa 17ème Edition, la Dutch Design Week aura accueilli plus de 330 000 visiteurs. Parmi eux, une délégation importante de l’association Lille Capitale Mondiale du Design 2020, organisée par Adèle Bérault et menée par son directeur Denis Tersen, avec sa directrice de la programmation, Caroline Naphegyi, venue s’inspirer de la très grande diversité des projets présentés et de l’énergie créative de cet événement, pour une superbe programmation en 2020 à Lille, enrichie des liens qui se seront noués avec Eindhoven cette année. La délégation de Lille Capitale Mondiale du Design 2020 a bénéficié de deux intenses journées de rencontres et de visites à Eindhoven, grâce à Ingrid van der Wacht de la Dutch Design Foundation et aux liens noués entre l’Institut Français des Pays-Bas et la Métropole européenne de Lille, lors notamment des créathons croisés entre Lille et Eindhoven en 2018, sur le thème du design.

Le programme de la DDW permettait de s’orienter aisément à partir d’ambassades thématiques, qui accueillaient les visiteurs : design et santé, design et mobilité, transformation urbaine et alimentation, au travers d’expériences locales et internationales, mises en œuvre et exposées dans la ville. Nul doute que le rapport entre le design et l’alimentation, qui fut prétexte à une surprenante exposition, particulièrement innovante dans l’utilisation de nouveaux ingrédients, aura intéressé les organisateurs du créathon de la MEL en mars 2019, axé sur l’alimentation sous toutes ses formes.

Plusieurs lieux ont rassemblé un très grand nombre de personnes, comme par exemple le van Abbemuseum autour de la saga de la plateforme de vente en ligne chinoise Alibaba, qui met directement en relation le petit producteur, par exemple une mère de famille qui réalise des vêtements ou tapis artisanaux, et son client, sans passer par de grandes surfaces d’entreposage.

Cette capacité à mettre en lumière une créativité plus populaire, à travers le e-market, représentait l’un des points forts de cette édition 2018 de la DDW. Les étudiants de la Design Academy qui présentaient leurs projets de fin d’études, comme le Robot Love du site Campina, ont retenu l’attention avec leurs sculptures en papier recyclé et compacté, directement issu des poubelles des particuliers. Autre projet notable présenté par de jeunes diplômés : comment établir des connexions entre la faune, la flore et les populations urbaines et fonder ainsi un monde esthétique, pratique et solidaire à partir des éléments constituant notre vie quotidienne ? Comment créer « une société prête à vivre un ensemble de valeurs fondamentales ancrées dans une planète protégée et protectrice » ?

Symboles de la mobilité écologique, des véhicules électriques ZOE, mis à disposition par Renault, permettait de se rendre du fameux Strijp S, lieu d’exposition dans les anciens bâtiments de Philips, jusqu’à Campina, ou encore à la Kazerne. Entièrement « redesignés » pour l’occasion, ils étaient conduits par des chauffeurs bénévoles, fidèles de la Dutch Design Week, dont l’ambiance aussi électrique qu’éclectique captive l’imagination du grand public.

L’invention était donnée à voir à Eindhoven depuis tous les points cardinaux du monde, allant des lichens des arbres qui pourraient faire partie de nos assiettes, aux plastiques de l’océan qui sont transformés en robes dignes des podiums de la haute couture, à des briques plus prosaïques qui entreraient dans la composition de briques de construction chauffées à basses température. Décidément, ce sont bien eux les designers de demain qui seront la cheville ouvrière d’une transformation vers un monde plus vertueux, car innovant, et donc plus respectueux de l’environnement.

En savoir plus :

- Créathon franco-néerlandais “Health and well-being in the built environment” (6 au 8 juin 2018, TU Eindhoven)

- Lille Métropole, désignée Capitale Mondiale du Design 2020

- Dutch Design Week

Dernière modification : 05/11/2018

Haut de page