Hommage de Françoise Nyssen, ministre de la Culture, à Claude Lanzmann (5 juillet 2018) [nl]

Résistant de la première heure, Claude Lanzmann était un réalisateur de la révolte, l’auteur d’une œuvre magistrale qui n’a cessé de combattre l’oubli pour honorer la mémoire de ceux qui ont souffert.

Que ce soit aux côtés de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, avec qui il dirigeait la revue Les Temps Modernes, ou à travers ses documentaires bouleversants sur l’Holocauste, cet intellectuel engagé était reconnu par-delà les frontières pour sa lutte incessante contre l’injustice. L’auteur de Shoah, chef d’œuvre absolu, fruit de douze années de labeur autour de la parole des protagonistes des camps de concentration et d’extermination, est parvenu à transformer l’image en paroles, à créer à partir du néant une œuvre exceptionnelle et radicale.

Cinéaste porté par la quête de la vérité, il tentait de déchiffrer le monde pour mieux le comprendre. Nous lui devons une dizaine de films importants, dont Pourquoi Israël (1972), Tsahal (1994), Napalm (2017) ou encore Les Quatre Sœurs, imaginé à partir de rushs inédits de Shoah, sorti en salles tout récemment.

Claude Lanzmann était un humaniste, un ardent défenseur de la liberté, un témoin indispensable, un cinéaste incontournable.

J’adresse à sa famille et à ses proches mes plus sincères condoléances.

Source : le ministère de la Culture - www.culture.gouv.fr

Dernière modification : 06/07/2018

Haut de page