Hommage de Françoise Nyssen, ministre de la Culture, à Paul Virilio (19 septembre 2018) [nl]

C’est avec beaucoup d’émotion que j’apprends la disparition de Paul Virilio. L’urbaniste et philosophe Paul Virilio, ancien directeur de l’Ecole spéciale d’architecture, est mort à l’âge de 86 ans.

En 1963, il fonde avec l’architecte Claude Parent le groupe Architecture Principe. Ils publient ensemble le manifeste de la « Fonction oblique » marquant un tournant dans l’histoire de l’architecture contemporaine, qui s’incarne notamment dans une série de bâtiments des Trente Glorieuses comme l’église Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers, véritable chef d’œuvre de l’architecture qu’il co-signe avec Claude Parent.

Grand intellectuel à la pensée libre, il développe une réflexion visionnaire sur la ville et la métropole, le progrès et l’accélération du temps, jusqu’à envisager les notions d’accident et de catastrophe.

Il consacrera en 1991, une exposition sur la vitesse à la Fondation Cartier.

Auteur d’une trentaine d’ouvrages, il collabore aux revues Esprit, Architecture d’Aujourd’hui, Urbanisme…

Avec sa disparition le monde de l’architecture et de l’urbanisme perd un grand théoricien qui a su porter un regard d’anticipation sur la ville et les sociétés dans leur évolution croissante.

J’adresse toute ma sympathie à sa famille.

Source : le ministère de la Culture - www.culture.gouv.fr

Dernière modification : 19/09/2018

Haut de page