La BD francophone : un art engagé (5 mars 2020, La Haye)

Chaque année, dans le cadre de la célébration de la Semaine de la langue française et du Mois de la Francophonie, les représentations francophones aux Pays-Bas lancent un évènement commun pour célébrer la richesse et la diversité des cultures francophones.

JPEG

À l’occasion du 50e anniversaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et faisant écho au souhait du ministère de la Culture français de placer l’année 2020 sous le signe de la la bande dessinée, les ambassades francophones des Pays-Bas [1], l’Alliance française de La Haye, le Lycée français Vincent van Gogh et l’Institut français des Pays-Bas, avec le soutien de TV5 Monde, se sont associés pour présenter leur évènement« La BD francophone : un art engagé ».

En présence de nombreux ambassadeurs et représentants de pays francophones, l’évènement ouvert par l’Ambassadeur d’Arménie, SE Tigran Balayan, président du Groupe des ambassadeurs francophones à La Haye, a attiré un public nombreux et a rencontré, cette année encore, un vif succès.

Au cours de la soirée, le public a pu apprécier les témoignages de célèbres illustrateurs tels que Guy Delisle, Zeina Abirached, Emile Bravo ou encore Emilie Plateau, et découvrir la vitalité et la diversité de la création francophone du 9e art.

JPEG

Les invités bédéistes, journalistes ou experts issus du monde francophone ont présenté leur travail ainsi que leur démarche intellectuelle et artistique à travers deux tables rondes :

- La BD, témoin de la réalité et reflets des enjeux de notre temps
- La BD, regards sur l’histoire et devoir de mémoire

JPEG

JPEG

La soirée fut également l’occasion pour les élèves du Lycée français Vincent Van Gogh de présenter leur réflexion et leur création sur la thématique de l’engagement.

JPEG

L’évènement, qui a fait salle comble, a attiré près de 300 spectateurs au Pathé Buitenhof de La Haye. La soirée s’est prolongée autour du désormais traditionnel buffet des ambassades francophones aux saveurs multiples, au cours duquel le public et les intervenants ont pu échanger dans une ambiance francophone conviviale.

JPEG
PNG

Une vente d’ouvrages ainsi qu’une exposition de planches de BD et de dessins étaient également proposées, permettant aux auteurs de rencontrer leur public aux Pays-Bas.

JPEG

PDF - 105.8 ko
Discours d’ouverture de Tigran Balayan, Ambassadeur d’Arménie aux Pays-Bas
(PDF - 105.8 ko)

Discours d’ouverture de Tigran Balayan, Ambassadeur d’Arménie aux Pays-Bas

JPEG

Excellences,
Mesdames et Messieurs,
Cher(e)s collègues
Chers présents

C’est un privilège et un grand honneur de vous adresser ce soir, en tant que président du groupe des ambassadeurs francophones, ici, à la Haye.

En 2020 notre organisation - la Francophonie fête ses 50 ans. Cet anniversaire est l’occasion pour jeter un regard rétrospectif sur son histoire, ayant à l’esprit les valeurs de la Francophonie, qui ensemble avec la langue française forment la base de notre Organisation, de notre famille. Remarquablement, les droits de l’Homme, sont à l’axe de sa mission importante de la création d’un monde respectueux de la diversité culturelle et linguistique, dans lequel la langue française et les valeurs universelles se développent et contribuent à la formation d’une communauté internationale solidaire.

Nous vivons une période difficile où les violations des droits font toujours les gros titres. On est encore obligés de faire face aux conflits, qui s’accompagnent bien souvent de violations graves du droit international humanitaire et des droits de l’homme, lesquelles peuvent aller jusqu’au génocides, aux crimes de guerre ou aux crimes contre l’humanité, d’assurer la protection des droits des journalistes qui exercent leur métier dans une situation de conflit armé, de résister à des courants autocratiques, de défendre l’interdiction des armes chimiques en vigueur. Ces pressions croissantes illustrent la nécessité et, en même temps, la responsabilité d’entreprendre des actions concrètes même en temps difficiles.

Il convient de noter qu’à l’ère du numérique, le libre accès à l’information suppose également des défis, tels que la désinformation, la diffusion du discours de haine etc. Ceci étant dit, il est très important de parler des droits de l’Homme à la jeunesse francophone par le biais des “langues” qu’elle connaissent et perçoivent mieux. L’une de ces “langues” est le 9e art ou la bande dessinée qui connaît depuis plus de 20 ans une créativité exceptionnelle notamment dans le monde francophone. Il s’agit d’une pratique culturelle de plus en plus importante faisant écho à des thématiques diverses et variées.

En effet, la bande dessinée est « un art », reconnu par les acteurs de la culture, les institutions internationales et les médias. Ce n’est pas par hasard qu’elle a reçu le titre prestigieux de neuvième art. Entre autres, la bande dessinée sert aussi de média. C’est un moyen de communication, et en tant que tel, la bande dessinée peut servir à véhiculer des messages importants. À ce propos, l’idée de cette initiative consiste à s’adresser par l’entremise de la bande dessinée à un large public que les institutions nationales et internationales n’arrivent forcément pas à toucher.

C’est pourquoi l’initiative du Ministère français de la culture à faire de l’année 2020 une année dédiée à la bande dessinée à été chaleureusement salué par le groupe des ambassadeurs francophones aux Pays-Bas. Grâce à la présence d’auteurs de renom invités par les ambassades francophones, cette soirée est une excellente plateforme de rencontres et de débats visant à mettre en valeur cette forme d’expression souvent considérée comme un art mineur. Ce soir nous avons le plaisir d’assister à la présentation des bédéistes, journalistes ou experts issus du monde francophone leur travail et leur démarche intellectuelle et artistique pour mettre une fois de plus la BD à l’honneur.

Mesdames et Messieurs,

Et pour finir je voudrais vous saluer encore une fois et vous souhaiter une agréable soirée.

Je vous remercie.

[1Avec la participation des 14 Ambassades ou Délégations francophones suivantes : Arménie, Canada, Cameroun, Délégation Wallonie-Bruxelles, Délégation du Québec, France, Liban, Luxembourg, Maroc, Moldavie, Roumanie, Sénégal, Suisse, Tunisie.

Dernière modification : 14/05/2020

Haut de page