La Bibliothèque Descartes ouvre grand ses portes aux idées (31 janvier 2019, OBA Amsterdam) [nl]

Jeudi 31 janvier 2019, l’Institut français des Pays-Bas (IFPB) et l’Openbare Bibliotheek d’Amsterdam (OBA) ont inauguré main dans la main la Bibliothèque Descartes par une toute première Nuit des Idées aux Pays-Bas. Un succès pour ces deux événements qui ont suscité la curiosité d’un public aussi bien néerlandais que français.

Conçue par l’Institut français Paris et la Fondation de France comme une plateforme internationale d’échanges autour de grandes questions de notre temps, la Nuit des Idées imaginée cette année aux Pays-Bas portait l’ambition commune de l’IFPB et de l’OBA de stimuler le dialogue entre les scènes intellectuelles et artistiques néerlandaise et française tout en donnant le coup d’envoi d’un projet commun : la Bibliothèque Descartes.

JPEG - 104.1 ko
Martin Berendse, Philippe Lalliot et Touria Meliani

Une Nuit pour interroger notre société

Le thème de l’édition 2019 de la Nuit des idées sur les 5 continents était « Face au présent ». Cette question, qui renvoie aux grands défis de notre temps, a été déclinée aux Pays-Bas en tenant compte du contexte de la création par l’OBA de la « Maison de toutes les langues » dont la Bibliothèque Descartes constitue la pierre de touche. Cette fenêtre sur d’autres cultures au sein même du temple de la culture contemporaine néerlandaise a incité l’IFPB et l’OBA à se pencher sur les grands enjeux des sociétés multiculturelles française et néerlandaise.

Dans une approche à la fois chronologique et thématique, Margot Dijkgraaf, critique littéraire francophone et francophile, véritable passeuse de nos deux cultures, a interrogé lors de trois débats successifs les six intervenants ayant répondu à cette double invitation. L’historienne de la culture Emmanuelle Loyer et l’écrivain Nelleke Noordervliet se sont penchées sur l’histoire des sociétés multiculturelles française et néerlandaise, la sociologue Nathalie Heinich et le journaliste Paul Scheffer ont tenté d’identifier les difficultés auxquelles ces dernières sont confrontées, tandis que l’écrivain et scénariste Karim Miské a cherché avec l’écrivain Abdelkader Benali à dépasser ces difficultés pour dessiner une autre manière de vivre ensemble.

Une bibliothèque en français pour tous les publics

Cette soirée, qui avait pour ambition de chercher des réponses nuancées et précises à des questions complexes, devait également témoigner de l’exigence intellectuelle et culturelle qui anime le projet de la Bibliothèque Descartes. Au moment d’inaugurer cette dernière, l’Ambassadeur de France Philippe Lalliot citait Tahar Ben Jelloun qui voyait dans toute bibliothèque un lieu intimiste, « une chambre d’amis », exprimant ainsi les liens qui sous-tendent l’accord de coopération entre l’IFPB et l’OBA.

Issue en grande partie des collections de l’Institut français des Pays-Bas et alimentée par un financement pluriannuel de l’IFPB, la Bibliothèque Descartes se veut un outil au service de tous. Elle est désormais accessible depuis les 27 antennes de l’OBA à Amsterdam et depuis d’autres bibliothèques des Pays-Bas grâce au prêt interbibliothèques s’ouvrant ainsi à un plus grand nombre d’usagers. Centrée sur la littérature contemporaine, les sciences humaines, la bande-dessinée, mais aussi la littérature de jeunesse, la musique ou le cinéma francophones, cette collection sera tout au long de l’année animée par des rencontres avec des intellectuels et artistes français et néerlandais.

Un coup d’envoi réussi si l’on en croit les 250 personnes ayant fait le déplacement et un défi à relever pour la Nuit des Idées 2020 !

PDF - 219.6 ko
Inauguration bibliothèque Descartes - Discours prononcé par Philippe Lalliot
(PDF - 219.6 ko)
PDF - 82.3 ko
Inauguration bibliothèque Descartes - Discours prononcé par Martin Berendse, directeur de l’OBA
(PDF - 82.3 ko)
PDF - 33.4 ko
Nuit des idées - Toespraak van Wethouder Touria Meliani
(PDF - 33.4 ko)

Dernière modification : 08/02/2019

Haut de page