Les avertisseurs radars sont interdits depuis le 5 janvier 2012 [nl]

Les nouvelles mesures pour 2012 visant à renforcer la sécurité sur la route ont été publiées dans le décret du 3 janvier 2012 portant diverses mesures de sécurité routière.

D’après l’article 22 de ce décret, il est désormais interdit de détenir un dispositif permettant d’avertir ou d’informer l’automobiliste de la localisation précise des contrôles routiers (avertisseur de radar).

Depuis le 5 janvier 2012, Les contrevenants risquent une contravention de 1500 euros avec un retrait de 6 points ainsi que la saisie du dispositif, si les appareils ne sont pas mis en conformité.

De même, les Français utilisant de plus en plus le téléphone portable au volant, le Gouvernement a décidé de durcir les sanctions à leur encontre. L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur en circulation est dorénavant puni d’une amende de 135 euros (au lieu de 35) et du retrait de 3 points de permis au lieu de 2. Les mêmes sanctions sont applicables pour l’utilisation de kit mains libres ou le port d’écouteurs, qui ne sont plus autorisés depuis le 1er juillet 2015.

Autre mesure : le port visible d’un vêtement muni d’un équipement rétro-réfléchissant pour le motard ou passager d’une moto de plus de 125 cm3 est obligatoire depuis le 1er janvier 2016.

Enfin, afin de sécuriser davantage les chantiers routiers et l’intervention des secours, le non-respect des prescriptions de fermeture de segments routiers et le chevauchement d’une bande d’arrêt d’urgence sont sanctionnés par une amende de 135 euros et le retrait de 3 points pour le premier cas et d’un point pour le second.

En savoir plus :

- http://www.securite-routiere.gouv.fr

Dernière modification : 13/06/2017

Haut de page