MH17 - Q&R - Extrait du point de presse du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (10 septembre 2019) [nl]

Q : Vladimir Tsemakh, qui est soupçonné d’avoir joué un rôle dans le crash du MH17, se trouve parmi les prisonniers échangés entre la Russie et l’Ukraine ce week-end. Les Pays-Bas ont regretté que M. Tsemakh ait été intégré à cet échange. Pensez-vous que cette libération va compliquer l’enquête internationale sur le MH17 ?

R : La France réitère son soutien aux efforts déployés afin que la vérité soit faite, la justice rendue et les responsabilités établies pour la disparition du vol MH17 de Malaysia Airlines, le 17 juillet 2014.

Elle rappelle que tous les États sont tenus d’apporter leur concours à l’enquête et à la procédure judiciaire en cours, conformément à la résolution 2166 (2014) du Conseil de sécurité des Nations unies.

Source : https://www.diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 10/09/2019

Haut de page