Plusieurs mesures pour faire de Paris la première place financière européenne de l’après-Brexit (7 juillet 2017) [nl]

Édouard Philippe, Premier ministre a présenté, le 7 juillet à la Monnaie de Paris, avec l’ensemble des acteurs concernés, des mesures pour assoir le positionnement de la Place de Paris comme place financière de référence en Europe. L’objectif est de renforcer avec les collectivités territoriales l’attractivité et la compétitivité avec trois mots d’ordre : amplifier, simplifier, accueillir.

JPEG

La Place de Paris dispose déjà d’un grand potentiel pour asseoir son positionnement de place financière de référence en Europe continentale. Ses principales forces résident dans la taille et la diversité d’un écosystème financier complet, la qualité de ses superviseurs, la concentration des clients, l’existence d’un vivier de talents financiers et l’interconnexion facile avec Londres.

À ce titre, Paris représente une option crédible pour relocaliser des activités dans le contexte du Brexit. Si chaque place européenne présente un avantage comparatif fort dans une ou plusieurs activités, Paris est la seule capitale financière d’Europe continentale après Londres à disposer en un lieu unique d’un écosystème complet disposant d’une taille critique pour l’essentiel des activités financières (infrastructures de marché, banques, assurances, gestion d’actifs, fintech) et d’un positionnement pionner par exemple en matière de finance verte (Initiative « Finance for tomorrow » en juin 2017).

Le plan pour renforcer l’attractivité de la place de Paris tient en trois mots d’ordre – amplifier, simplifier, accueillir – sur lesquels reposent les principales mesures annoncées par le Premier ministre :
- Amplifier la politique de compétitivité du coût du travail
- Simplifier notre cadre juridique et fiscal, pour plus de lisibilité
- Accueillir celles et ceux qui souhaitent venir travailler en France

Edouard Philippe, Premier ministre, Benjamin Griveaux, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Anne Hidalgo, Maire de Paris, Valérie Pécresse, Présidente de la région Ile-de-France, et Patrick Ollier, Président de la métropole du Grand Paris, se mobilisent pour faire de Paris la première place financière européenne de l’après-Brexit.

Plus d’informations :
- www.gouvernement.fr
- www.diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 11/07/2017

Haut de page