Presse neéerlandaise du lundi 29 juillet 2002

Le gouvernement Balkenende s’est présenté à la Deuxième Chambre, où
le ministre LPF de la Santé publique, du Bien-être et du Sport Eduard Bomhoff
a essuyé de sévères critiques, le Texan Lance Armstrong a gagné le Tour de
France 2002, le Prince Claus, en soins intensifs à Amsterdam depuis mardi
dernier, se porte un peu mieux. La presse néerlandaise passe à des manchettes
de saison.

image 125 x 100 - JPEG

NRCHandelsblad
de samedi : "Le gouvernement a la confiance de la Deuxième Chambre –
Critiques sur les affaires Bomhoff et Bijlhout", "Zalm : le budget ne
sera pas équilibré l’an prochain"

de Volkskrant
 : "Les patients atteints de la maladie de Pompe supplient qu’on leur
fournisse un médicament", "Des vétérans d’Afghanistan devenus
tueurs aux Etats-Unis", "La direction de la Défense limogée après
la tragédie ukrainienne"

Trouw  : "Un conflit salarial paralyse Schiphol – La
grève sauvage des techniciens de KLM suscite la colère de la direction, des
collègues et des passagers", "La rétine des souris peut être réparée
- Peut-être des possibilités de guérison chez l’homme"

Algemeen Dagblad
 : "Les crèches sont sales et dangereuses – Des prises de courant sans
protection, du personnel sans diplome", "Le cousin de Claus : il est résistant",
"’Lance n’a pas fini de faire du cyclisme’"

De Telegraaf
 : "Le temps reste tropical", "Deux catastrophes avec des avions
russes font 101 morts", "Quatrième victoire au Tour de France pour
Armstrong", "On prie beaucoup pour
Claus"

 

Le dossier du jour
 : Gouvernement Balkenende

" Le gouvernement Balkenende
a l’aval de la Deuxième Chambre
", écrit le Trouw de samedi dans son grand article à la une. "Mais le
gouvernement vieux de quatre jours a subi un
dur baptême du feu
[vendredi], durant
un débat
sur la déclaration du gouvernement et un certain nombre de délicates
questions d’actualité, débat qui a duré
plus de douze heures
."

" Le gouvernement CDA-LPF-VVD
va opérer sous la devise ’clarté et dynamisme’
. ’Le gouvernement
appartient à la société et travaille pour la société’, a déclaré le
premier ministre Balkenende, qui a annoncé qu’après huit ans de gouvernement
Paars, ’on renverse la barre’. Dans sa déclaration du gouvernement teintée
d’idéologie, Balkenende a fortement insisté sur les normes et les valeurs,
avec pour apogée le slogan CDA ’fatsoen
moet je doen
’ [la décence, ça se pratique]. Le VVD y a également retrouvé
beaucoup d’idées libérales. Néanmoins, le président du groupe parlementaire
VVD, Zalm, a lancé ’qu’on aurait pu limiter un peu le nombre de portes ouvertes
et de devises creuses’."

" L’opposition s’en est prise
à la répartition des portefeuilles
. Selon elle, la Coopération et l’Environnement ont besoin d’un ministre,
pas d’un simple secrétaire d’Etat. La leader PvdA Van Nieuwenhoven a affirmé
que cette ’dégradation’ n’était pas du goût du CDA, mais que ce parti avait
tout simplement dû l’accepter
. Balkenende l’a assurée que le gouvernement
accordait une grande importance à l’environnement et au développement. Des
doutes l’avaient ’assailli’. Van Nieuwenhoven a estimé que ce n’était pas une
réponse. La carence du premier ministre
est grande. Il ne peut pas ou il ne veut pas me comprendre’
."

" Ce n’était pas la seule
fois que Balkenende s’est vu reprocher de ne pas répondre aux questions ou de
tourner autour du pot
. C’est ainsi que l’opposition n’a pas pu savoir si le
secrétaire d’Etat LPF à la sécurité jouerait un rôle significatif ou s’il
serait simplement l’aide du ministre. Le PvdA a l’intention de ne traiter des
affaires de police qu’avec le ministre. L’opposition a également jugé que
Balkenende ne répondait pas suffisamment aux questions concernant le ministre
Bomhoff, qui veut se défaire de son directeur général Van Lieshout."

" Le leader VVD Zalm a assuré
durant le débat que son groupe, en dépit de ses hésitations initiales à
participer à la coalition, avait bien l’intention d’achever le mandat
. A La
Haye, on prédit souvent que le VVD débranchera la prise dès que les libéraux
auront de nouveau des perspectives de victoire électorale. Mais selon
Zalm, une rupture n’est pas dans l’intérêt du VVD
. L’accord de
gouvernement comporte trop de points du VVD pour cela. Si l’on réalise toutes
ces intentions, Zalm ne rompra pas le contrat durant les quatre prochaines années,
a-t-il promis."

"Le gouvernement est également assuré
du soutien du CDA et de la LPF. Le président du groupe CDA, Verhagen, a déclaré
que le Parlement devait mener des débats dans lesquels ’les gens se
reconnaissent’. Le gouvernement peut aussi compter sur la sympathie de la LPF. A
la différence de l’opposition, le leader LPF, Herben, avait compris toutes les
réponses de Balkenende : ’Nous sommes pleinement d’accord’."

" Zalm a dit qu’il
n’attendait ’pas de miracles’ du nouveau gouvernement
", souligne le NRCHandelsblad
de samedi dans son grand article à la une. " Une
combinaison politique est autre chose qu’un vrai mariage d’amour’
."
"Le leader VVD a déclaré qu’on ne retirerait pas tout à coup sa
confiance à un ministre. Mais, a-t-il dit : ’Si tous les membres du
gouvernement se sentent soulagés maintenant, je dois les décevoir En cas d’échecs répétés ou de grandes gaffes, il s’agira bel et
bien de démissionner
. Et en cas de
doute, il sera préférable de démissionner plutôt que de rester
.’ Le
scepticisme de Zalm a inspiré à la présidente du groupe PvdA, Van
Nieuwenhoven, la remarque que Balkenende,
avec de tels amis, n’a pas besoin d’ennemis’
."

En page 3 du même NRCHandelsblad,
Raymond Van den Boogaard remarque que " les partis d’opposition PvdA et GroenLinks, fortement démoralisés après
les élections du 15 mai, semblent avoir retrouvé pour la première fois le ton
de la polémique politique
à la Chambre, [vendredi]". " Van
Nieuwenhoven a vivement critiqué le nombre réduit de femmes au sein du
gouvernement
. Etait-ce là de la rénovation politique ? Et Halsema, qui
remplaçait le leader GroenLinks
Rosenmöller (empêché), a condamné la
nouvelle équipe de centre droit comme étant ’un gouvernement d’arrivés’
manifestant un ’intérêt imparfait pour le monde autour de nous’ ."

"Tous les partis d’opposition ont évoqué en détail les nombreux
problèmes que le gouvernement avait connus dès son installation :
l’affaire Bijlhout, l’affaire Bomhoff .
A l’exception de la LPF, tous les partis étaient d’ailleurs d’avis que les
nouveaux ministres – à la différence du ministre LPF Bomhoff – ne peuvent
pas renvoyer la direction administrative de leur ministère, simplement parce
qu’ils pensent qu’elle ne leur est pas favorable du point de vue politique. Balkenende
a rassuré tout le monde sur ce point : il n’y aura pas de situation à l’américaine
."

"Mais le plus frappant a tout de même été la manière dont Zalm,
dont le VVD est l’un des partenaires de coalition, a appliqué le principe du
’dualisme’ – la plus grande liberté, prônée par tous les partis, des
groupes de la coalition vis-à-vis d’un gouvernement qu’en principe ils
soutiennent. L’approche de Zalm vis-à-vis
du premier ministre frisait par moment l’offense
."

 

Commentaires

" Le
débat sur la déclaration du gouvernement ressemblait à une répétition
",
remarque l’éditorialiste du Volkskrant
de samedi. "En effet, il y a deux semaines à peine, la Deuxième Chambre
discutait du projet d’accord de gouvernement. La différence était qu’on
pouvait maintenant entrer en débat avec le nouveau gouvernement et que
Balkenende avait échangé son rôle de négociateur contre celui de premier
ministre. Il aurait été déraisonnable d’escompter maintenant un programme élaboré.
Il faut attendre Prinsjesdag,
lorsque le gouvernement présentera son premier budget
. "

"Le gouvernement, selon le premier ministre, opte pour une approche
rotterdamoise : pas de paroles, mais
des actes
", souligne le commentateur du Trouw .
" Cette devise semble la réponse logique à Paars II . Ce gouvernement
avait beaucoup travaillé à l’emploi, mais s’était rendu compte trop tard de
l’insatisfaction croissante de la société face à la criminalité, aux problèmes
d’intégration et à la stagnation dans les soins et l’enseignement."

" Une bonne dose de
scepticisme est au demeurant de mise
", selon le journal chrétien
progressiste. "Non seulement la crédibilité de quelques ministres LPF est
en cause parce qu’ils étaient un peu trop désinvoltes. Ce scepticisme est
aussi valable pour le dynamisme même. Il est certainement nécessaire de
trancher et de faire des choix, mais les choix se font presque toujours au détriment
de quelque chose ou de quelqu’un, et souvent au détriment des plus
faibles."

"Pour faire preuve de dynamisme, il faut
aussi le soutien des fonctionnaires, qu’on n’obtient pas quand on les traite de
façon désobligeante."

" Le
gain du débat de vendredi est que les Pays-Bas disposent de nouveau d’une véritable
opposition parlementaire
", fait valoir l’ Algemeen
Dagblad
. "Le PvdA, le SP, GroenLinks et le D66 ont montré de façon
convaincante que le nouveau gouvernement peut s’attendre à des réactions, même
si Balkenende et ses ministres méritent pour l’instant le bénéfice du doute.
En effet, les électeurs ont souhaité ce gouvernement, mais leur volonté s’est
avérée capricieuse. C’est un facteur d’incertitude même pour un gouvernement
qui annonce la clarté et le dynamisme."

Le Telegraaf considère que
" la première rencontre entre le
nouveau gouvernement et la Deuxième Chambre n’a guère eu de résultat
".
" C’était inévitable . Il y
avait déjà eu un débat sur l’accord de gouvernement avant la venue de la
nouvelle équipe et l’application de cet accord se fera nécessairement
attendre."

Le journal populaire relève cependant les sévères
critiques exprimées de toutes parts contre le vice-premier ministre Bomhoff,
"à cause de la manière scandaleuse dont il s’est débarrassé d’un haut
fonctionnaire", et juge "indigne d’un président de groupe
parlementaire" le comportement en l’occurrence du chef de file LPF, Mat
Herben.

 

Actualité internationale

 

Pays-Bas
- Etats-Unis : drogue

Selon
la Cour de Cassation des Pays-Bas, c’est à tort que le tribunal de La Haye, au
début de l’année, a fait libérer trois Colombiens soupçonnés de trafic à
grande échelle d’ecstasy vers les Etats-Unis
. A la grande colère de la justice américaine, les trois suspects ont disparu sans laisser de traces .

Le trio, deux hommes et une femme, avait été
arrêté aux Pays-Bas en octobre 2001, à la demande du Ministère public de New
York qui avait été informé par la justice allemande des intentions des
suspects. La police avait également arrêté un habitant de Zaandam qui devait
fournir les pilules d’ecstasy aux Colombiens. Les Etats-Unis ont immédiatement
demandé l’extradition des quatre, mais le tribunal de La Haye a estimé qu’il
n’était pas compétent, les suspects ayant été arrêtés à Amsterdam, et les
a fait relâcher ( De Telegraaf pp. 1
et 2 de samedi, Algemeen Dagblad p.3,
Trouw p.4 de ce matin).

 

Actualité
intérieure

 

Affaire
Bomhoff

"Le ministre LPF de la Santé publique, Bomhoff , n’a ’pas pris un bon
départ’
en voulant écarter un haut fonctionnaire pour des raisons vagues,
dès avant son entrée en fonctions", relève le Trouw (p.3). " Je ne
pense pas que cela se répétera de sitôt", a déclaré le président du
groupe VVD, Zalm
. "En faisant cette déclaration au journal de Radio 1,
hier, le président du groupe parlementaire VVD s’est encore distancié
davantage du vice-premier ministre LPF qu’il ne l’avait fait durant le débat
parlementaire sur la déclaration du gouvernement."

"Vendredi dernier, Bomhoff avait été le
responsable politique le plus critiqué du nouveau gouvernement Balkenende. ’Je
ne crois pas que la Deuxième Chambre ait considéré cela comme une bonne
chose’, a résumé Gerrit Zalm. Le leader
libéral redoute surtout que les fonctionnaires de Bomhoff ne soient démotivés
par le comportement peu scrupuleux de leur nouveau chef
vis-à-vis du
directeur général Van Lieshout. ’L’atmosphère au ministère de la Santé
publique n’est pas bonne en ce moment’."

D’après le Telegraaf (pp.1
et 8), l’animosité d’Eduard Bomhoff à l’égard de Van Lieshout daterait de l’époque
où il était directeur du Nyfer, l’institut de recherche de l’Université de
Nijenrode, quand il tentait en vain d’obtenir des commandes de son ministère
actuel.

"Au demeurant, les milieux administratifs de La Haye s’inquiètent des tentatives que
la LPF pourrait entreprendre pour pourvoir huit hautes fonctions vacantes
.
On ignore où elle prendrait ses candidats. Le vice-président du groupe LPF,
Ferry Hoogendijk, n’a pas tant de voisins que cela, après avoir déjà réussi
à fournir le nouveau ministre des Affaires économiques, Heinsbroek, et la secrétaire
d’Etat présumée à l’Emancipation, Mme de Vilder."

 

Sondage
d’opinion

Selon un sondage d’opinion Interview-NSS effectué pour le compte du
programme télévisé Nova, la Liste Pim
Fortuyn, si des élections législatives avaient lieu à l’heure actuelle,
descendrait de 26 à 15 sièges
à la Deuxième Chambre. Le CDA passerait de
43 à 48 sièges, le PvdA de 23 à 26 et le VVD de 24 à 25. Les autres partis
d’opposition ne bougeraient guère. Le SP – de 9 à 10 – et le SGP – de 2
à 3 – gagneraient tous deux un siège, les autres partis restant stables.

La coalition qui est au gouvernement
disposerait toujours d’une confortable majorité de 88 sièges ( de
Volkskrant
p.1, Trouw p.3, De Telegraaf
p.3 de samedi).

 

Economie,
Finances

 

FMI

"Le ministre des Finances Hoogervorst
posera la candidature du haut fonctionnaire et économiste Jeroen Kremers (43
ans) au poste de représentant des Pays-Bas à la direction du Fonds monétaire
international (FMI)", annonce le Financieele
Dagblad
à la une. "C’est ce que confirment des sources fiables à La
Haye. Kremers est actuellement trésorier général adjoint du ministère des
Finances et directeur de la division des marchés financiers. Il devrait succéder
à la fin de l’année à Onno de Beaufort Wijnholds comme représentant des
Pays-Bas."

 

Affaires françaises

 

Le NRCHandelsblad
de vendredi soir a évoqué la question du transfert au Panthéon des restes
d’Alexandre Dumas (pp.1 et 4) et présenté trois ouvrages de sa plume ou ayant
trait au "grand vulgarisateur" (p.24). Une page entière était
d’autre part consacrée à Gaspar Noé, dont le film Irréversible
passe aux Pays-Bas.

Samedi, l’ Algemeen
Dagblad
(p.31) a publié un article sur la Citroën C8.

Dernière modification :

Haut de page