Presse néerlandaise du jeudi 10 février 2005

Les
ministres Remkes (Intérieur) et Donner (Justice) ont longuement débattu sur la
lutte contre le terrorisme avec les députés
de la Deuxième Chambre, hier.

Sur le
plan international, la presse évoque encore la tournée européenne de Condoleezza
Rice. 

  • NRC Handelsblad
    d’hier soir : "Les Etats-Unis : une nouvelle relation avec l’Europe - La
    ministre Rice à Paris", "Fragile optimisme à Charm el-Cheikh", "’Nos droits
    fondamentaux ne sont pas absolus - Le ministre
    De Graaf défend la politique
    antiterroriste
    "
  • de
    Volkskrant

     : "Soutien à l’approche vis-à-vis du terrorisme - La Chambre approuve la
    limitation de la liberté de circulation", "Possibilité croissante d’un
    ’nouveau printemps’ - Rapprochement entre les Etats-Unis et l’Europe grâce à
    l’Irak et au dégel israélo-palestinien"
  • Trouw
     : "L’article 23 divise le VVD - Rutte s’oppose aux collègues de parti qui
    veulent se défaire de la liberté d’enseignement", "Le cœur brisé existe
    vraiment, surtout chez les femmes"
  • Algemeen Dagblad
     : "De Mol et la NOS travaillent à un accord - Studio Sport diffusera tout de
    même les matches de première division", "Emigration croissante depuis les
    Pays-Bas"
  • De
    Telegraaf

     : "Fonds supplémentaires pour les transports publics et les routes -
    Aubaine financière des revenus gaziers
    ", "0-0 : l’équipe orange joue bien
    contre les Anglais"

* * *

Le
dossier du jour : Lutte contre le
terrorisme

" La
Deuxième Chambre soutient l’approche dure vis-à-vis du terrorisme et de la
radicalisation des musulmans que le gouvernement veut adopter
", écrit le Volkskrant dans son grand article à la une. " Seuls le D66, GroenLinks et
le SP ont beaucoup de mal à accepter que l’on réduise la liberté de circulation
de personnes qui, strictement parlant, ne sont pas suspectes
."

" Le
ministre de la Justice Donner s’est vivement défendu mercredi à la Deuxième
Chambre contre les critiques selon lesquelles l’Etat de droit est en cause
.
Il estime juste que l’Etat, sans passer par les tribunaux, puisse contraindre
certaines personnes à se présenter à intervalles réguliers à un poste de police
.
Des normes légales doivent prévenir des décisions arbitraires."

"Le
ministre de l’Intérieur Remkes espère pouvoir agir ainsi contre des jeunes qui
ont visité un camp d’entraînement terroriste à l’étranger, par exemple. ’Un bon
entretien’ au poste de police doit éviter qu’ils n’aient recours à la violence.
’De cette façon nous pouvons surveiller certaines personnes’, a dit Donner. Les
personnes qui visitent régulièrement des sites Internet radicaux ou qui ont des
contacts avec des extrémistes risquent également de devoir se présenter. Une
majorité parlementaire a soutenu cette mesure
."

" La
Chambre a également largement soutenu la pénalisation de l’apologie de la
violence, les fouilles préventives à Schiphol et d’autres propositions
. Le PvdA s’est ménagé une porte de sortie, certes, mais il ne veut pas faire
’barrage’
. Pour la LPF et le député indépendant Wilders, les mesures du
gouvernement ne vont pas assez loin
. Ils veulent fermer les mosquées
radicales, emprisonner les musulmans extrémistes sans procès et expulser les
imams qui prêchent la haine."

"Selon
des sources du ministère de la Justice, un musulman que le Service général de
renseignement et de sécurité (AIVD) surveillait depuis longtemps a été expulsé.
Un autre, qui fait partie du groupe de Mohammed B., le meurtrier présumé de Theo
van Gogh, a été déclaré persona non grata. Et un imam radical s’est vu refuser
l’accès aux Pays-Bas (également Trouw pp.2 et 3, Algemeen Dagblad
p.5, De Telegraaf p.7).

 

Commentaires

Selon
l’éditorialiste du Volkskrant , " le débat parlementaire sur la
lutte contre le terrorisme n’avait
pas l’acuité qui est indispensable quand des droits fondamentaux sont en cause
".
"En effet, le point de départ de l’Etat de droit est que nul ne peut être
poursuivi sans qu’il soit présumé avoir commis des actes délictueux."

"Le
ministre Donner n’a pas réussi à dissiper les objections que ses projets
radicaux soulèvent dans les groupes D66, SP et GroenLinks."

" Quel
intérêt y a-t-il à contraindre des personnes qui ne font pas l’objet de
suspicions concrètes de se présenter à un poste de police ? Qu’est-ce que la
pénalisation de l’apologie du terrorisme apporte de plus à la
lutte contre le terrorisme - étant
donné que l’incitation à la haine et à la révolte constitue déjà un acte
délictueux ? Le gouvernement n’a pas répondu à ces questions hier
." "La
conclusion de Dittrich (D66), selon laquelle les limitations de la liberté de
circulation et de la liberté d’expression proposées n’apportent pas la moindre
contribution à la lutte contre le terrorisme, reste valable."

" Le
PvdA est resté inutilement vague sur sa position dans cette question
fondamentale
", estime le journal de centre gauche, qui conclut que "le
problème de la lutte contre le terrorisme n’est pas le manque de compétences, mais
la mauvaise coordination et la pénurie de personnels qualifiés des services de
renseignement."

" C’est
à juste titre que la Deuxième Chambre a donné hier le feu vert à quelques
sévères mesures pour lutter contre le
fondamentalisme musulman radical
",
fait valoir le populaire De Telegraaf de son côté. Le journal à grand
tirage reproche au D66 de ne pas avoir pris exemple sur le PvdA, "qui n’a pas
bloqué la nouvelle législation". " Formellement, Wouter Bos s’est ménagé une
porte de sortie parce qu’il veut d’abord voir la nouvelle législation, mais en
principe il s’y est déjà rallié
."

 

Actualité
internationale

Condoleezza Rice en Europe

" La
ministre américaine des Affaires étrangères Condoleezza Rice, durant sa première
visite à l’OTAN, s’est exprimée en termes remarquablement modérés sur le projet
européen de levée de l’embargo sur les livraisons d’armes à la Chine
",
rapporte le correspondant à Bruxelles du Volkskrant (p.5). "Rice a
souligné que les Etats-Unis nourrissent des objections contre ce projet, mais
elle a déclaré qu’elle avait le sentiment ’qu’on nous écoute’."

" Tout
comme à Paris plus tôt cette semaine, Rice a adopté un ton conciliant
. A
l’issue de la concertation, elle a parlé de la ’meilleure’ réunion de l’OTAN
depuis la querelle diplomatique sur la guerre d’Irak."

S’agissant du programme nucléaire de l’Iran, "Rice, mercredi, n’a pas voulu dire
combien de temps les Etats-Unis accordaient à la diplomatie européenne, mais
elle a fait comprendre qu’ils maintenaient toutes les options, y compris celle
d’une intervention militaire contre l’Iran".

" Le
ministre des Affaires étrangères Bot a suggéré que l’OTAN puisse jouer un rôle
dans l’application d’un éventuel accord de paix entre Israël et les Palestiniens
.
Ainsi, l’OTAN pourrait prêter assistance durant le retrait d’Israël de la bande
de Gaza, ou assurer la formation des troupes de sécurité palestiniennes. Des
troupes de l’OTAN pourraient aussi patrouiller dans une zone démilitarisée. Bot
a cependant reconnu qu’on en était encore loin."

 

Actualité
intérieure

Démographie

" L’année
dernière, le solde migratoire a été négatif aux Pays-Bas
", note l’ Algemeen
Dagblad
à la une. " De ce fait, la croissance démographique a diminué de
moitié l’an dernier
. C’est ce qui ressort des chiffres que le Centraal
Bureau voor de Statistiek
(CBS) a présentés hier. Le démographe J.J.
Latten qualifie le glissement de ’fort’ et d’imprévu
. ’Mais le fait est
qu’il est venu beaucoup moins de Turcs et de Marocains dans notre pays et que
beaucoup plus de Néerlandais sont partis."

Selon certains chercheurs la récession économique et le climat politique
pourraient expliquer ce phénomène. " Un Néerlandais sur dix qui émigrent a
plus de 55 ans
", souligne Latten. " Ils refont donc leur vie à un âge
relativement avancé. Autrefois, les gens qui suivaient une vague d’émigration
étaient beaucoup plus jeunes
."

Durant le troisième trimestre 2004, 32 000 personnes ont émigré, la plupart en
Allemagne, en Belgique et en France
.
Sur l’ensemble de l’année, plus de 110 000 Néerlandais ont quitté leur pays,
établissant un record même par rapport aux années d’après-guerre, lorsque
beaucoup de jeunes Néerlandais sont partis au Canada ou en Australie
.

Simultanément, le nombre d’immigrés a fortement baissé : moins de 100 000
personnes sont venues aux Pays-Bas l’an dernier. Pour finir, le nombre de
naissances a également baissé. Si le nombre de Néerlandais a tout de même connu
une légère croissance en 2004, en dépit du vieillissement de la population,
c’est parce que 137 000 personnes "seulement" sont mortes l’an dernier, 5 000 de
moins qu’en 2003. Le CBS avance comme explication de cette baisse l’absence
d’hiver rigoureux et d’été caniculaire et une vague de grippe sans virulence
(également De Telegraaf p.3, Trouw p.5).

 

Liberté d’enseignement

Dans
le Trouw (pp.1 et cahier de Verdieping p.4), le secrétaire
d’Etat VVD à l’Education, Mark Rutte (37 ans), défend l’article 23 de la
Constitution qui garantit la liberté d’enseignement
(confessionnel). Selon Rutte, il s’agit d’un droit "fondamentalement libéral" . "Je suis un
grand partisan de l’article 23. Les gens doivent être libres de fonder une école
sur la base de leurs convictions", déclare le secrétaire d’Etat, se distanciant
de récents propos tenus par le leader du groupe parlementaire VVD Jozias van
Aartsen, la ministre de l’Intégration Rita Verdonk et la députée Ayaan Hirsi
Ali.

Verdonk a déclaré récemment qu’en tant que libérale elle n’était pas favorable à
l’article 23 et qu’il fallait le supprimer. Van Aartsen espère que le VVD, dans
son prochain programme électoral, prônera la "suppression de l’enseignement
confessionnel". Hirsi Ali, enfin, veut se défaire de l’article 23 pour pouvoir
fermer les écoles islamiques.

Selon Rutte, il est faux de qualifier l’égalité de l’enseignement confessionnel
et de l’enseignement public de concession aux confessionnels, faite en 1917 pour
mettre fin à la "querelle scolaire" qui avait déchiré la politique néerlandaise
pendant presque un siècle. "L’opinion établie selon laquelle les libéraux, à
l’époque, ont obtenu le suffrage universel et les confessionnels l’égalité des
écoles n’est pas juste du point de vue historique. Les libéraux sont attachés
à l’initiative individuelle et à la pluralité. La liberté de fonder une école
conformément à ses propres convictions n’est-elle pas une expression de ces
idéaux ?
"

 

Affaires françaises  

Sous
le titre "A Gaza au nom de Paris et de ’l’Europe’", le correspondant du NRC Handelsblad
(p.5), Pieter Kottman, rend compte dans l’édition d’hier soir de la visite en
Israël et dans les territoires palestiniens du ministre des Affaires étrangères
Michel Barnier. "Dans les brisées de Condoleezza Rice, mais un peu différemment
 : la France définit sa propre politique au Moyen-Orient, ’également au nom de
l’Europe’."

L’ Algemeen
Dagblad
(p.8) évoque le "come-back politique" du président Chirac. "Il se
montre beaucoup à la télévision et cultive son image avec des thèmes qui
intéressent le public." "La semaine de travail de 35 heures, la Constitution
européenne : le président apparaît devant caméras et microphones."

On
notera aussi quelques articles factuels sur l’assouplissement de la semaine de
35 heures ( Het Financieele Dagblad p.7, Trouw p.12).

Sur
le plan culturel, quelques journaux réservent une grande place au cinéaste
Sébastien Lifshitz, dont le film "Wild Side" est à l’affiche dans cinq salles
néerlandaises ( Het Parool d’hier soir, PS p.7, Trouw de
Verdieping
p.18, de Volkskrant Kunst p.39).

Le
NRC Handelsblad (p.9) d’hier soir présente d’autre part le groupe hip-hop
Le Peuple De l’Herbe, qui se produira prochainement dans six villes des
Pays-Bas.

Dernière modification : 10/02/2005

Haut de page