Presse néerlandaise du jeudi 15 janvier 2009

Selon une économiste qui soutiendra la semaine prochaine une thèse sur l’effet des courriers des organisations caritatives, les Néerlandais s’irritent vivement de cette forme de mendicité, mais le besoin de faire quelque chose pour des groupes dans l’indigence l’emporte.
L’an dernier, 140 associations ont envoyé des millions de lettres à des donateurs potentiels. Bien que le nombre d’organisations qui envoient des courriers augmente chaque année, leur recette globale est d’environ 100 millions d’euros depuis cinq ans déjà.

* * *

NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "Nouveau soutien du gouvernement à l’économie", "Notre calvinisme est dû au hasard – Le droit à la révolte a avantagé la doctrine de Calvin", "La justice : examiner la manifestation contre Israël – Plainte contre des députés SP"
Trouw (chrétien progressiste) : "La mendicité rapporte tout de même – Les courriers des bonnes œuvres irritent, mais incitent quand même le destinataire à donner", "HRW : Aidez Obama à vider Guantanamo" (accueil des détenus qui ne peuvent pas rentrer dans leur pays)
de Volkskrant (centre gauche) : "Donner prévoit des licenciements en masse – Le ministre va former avec le patronat et les syndicats une ’équipe de crise’ pour aider les chômeurs à trouver un emploi", "Une queue de bœuf pour Obama, de sa grand-mère" (cadeau africain traditionnel)
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Donner veut instaurer une indemnité WW à temps partiel – Le ministre prévoit des licenciements en masse et met en place une cellule de crise", "L’entraîneur Verbeek quitte Feyenoord" (football)
De Telegraaf (populaire) : "Un passeport pour les bébés – Les règles européennes vont coûter des centaines d’euros aux familles", "Un débat d’urgence attend le ministre menteur", "Une ovation pour Verbeek qui quitte le stade De Kuip"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas – Israël

"Le PvdA prend le contre-pied de ses partenaires de coalition, le CDA et la ChristenUnie, en estimant que le gouvernement doit condamner la ’violence disproportionnée’ d’Israël aussi bien que du Hamas", rapporte le Volkskrant à la une. "Mercredi soir, le député PvdA Van Dam a déposé une motion dans ce sens. Le CDA et la ChristenUnie ne veulent pas mettre Israël et le Hamas sur un pied d’égalité."
"Le groupe parlementaire PvdA avait déjà qualifié la violence des deux côtés de ’disproportionnée’ vendredi, mais sans y associer des conséquences politiques pour le gouvernement. La motion de Van Dam sera portée aux voix aujourd’hui. Elle semble n’avoir aucune chance d’être adoptée, d’autant plus que le secrétaire d’Etat Timmermans (PvdA) avait déconseillé de la déposer. Il remplaçait hier le ministre CDA Verhagen, qui est en Indonésie."
"Le gouvernement estime qu’il ne peut pas juger de la possible ’disproportion’ de la violence des deux côtés, puisqu’il n’a pas d’observateurs dans la bande de Gaza."

"Le CDA et la ChristenUnie restent d’avis qu’Israël opère conformément au droit (martial) international", précise le Trouw (p.7). "Des victimes civiles sont à déplorer dans l’opération contre l’organisation terroriste Hamas, mais c’est difficile à éviter. Comme le VVD, le PVV, Verdonk et le SGP partagent cette opinion dans les grandes lignes, la position relativement modérée du gouvernement s’appuie sur une majorité parlementaire."
"Ce n’est que si l’ONU, la Croix Rouge ou le Croissant Rouge constatent qu’Israël viole le droit martial qu’il y aura lieu pour le CDA d’adopter une position plus ferme."

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Energie

"La compagnie d’énergie et de retraitement zélandaise Delta, qui est copropriétaire de la centrale nucléaire de Borssele, bloque la vente de cette partie d’Essent au groupe allemand RWE", relève le Financieele Dagblad à la une. "C’est ce qui ressort des commentaires de la ministre Van der Hoeven, qui, personnellement, n’est pas partisane de cette vente."
"Le géant énergétique allemand RWE a fait cette semaine une OPA de 9,3 milliards d’euros sur l’entreprise de production et de fourniture d’Essent", rappelle le journal d’affaires. "Essent et Delta détiennent chacune 50 pour cent de la centrale nucléaire zélandaise. Selon les statuts, cette centrale doit rester en mains publiques. ’Et pour modifier ces statuts, il faut l’approbation des deux actionnaires. Delta ne songe pas à changer cela’, a fait savoir Van der Hoeven."
"La porte-parole de Delta (qui appartient à des collectivités zélandaises) déclare que l’entreprise ne tient pas à un éventuel changement des statuts. ’Nous devons nous concerter un de ces jours, car nous aimerions reprendre les actions détenues par Essent. Et nous avons déjà un prix en tête’."
"Un porte-parole d’Essent fait savoir que son entreprise est déjà en pourparlers avec Delta depuis assez longtemps. ’Il est clair qu’il faut faire quelque chose’, dit-il. ’C’est pourquoi nous débattons avec la ministre et notre partenaire, Delta’."
"D’après des initiés, une possible solution résiderait dans la distinction entre la propriété juridique et la propriété économique de Borssele. Les statuts précisent que les actions doivent être placées exclusivement dans une BV ou une NV néerlandaise, ou dans une organisation de droit public."
"Van der Hoeven, au demeurant, reconnaît qu’elle ne dispose pas de moyens d’empêcher la centrale nucléaire de tomber dans des mains allemandes" (également de Volkskrant p.9, Trouw p.13, AD p.15, De Telegraaf p.29).

"La Deuxième Chambre ne peut que râler contre la reprise d’Essent", remarque l’éditorialiste du Trouw. "Comme la ministre l’a rappelé sèchement, c’est aux actionnaires, à savoir quatre provinces et un grand nombre de communes auxquelles la vente rapportera environ huit milliards d’euros, qu’il appartient de décider."

"Compte tenu des choix que le gouvernement et la Deuxième Chambre ont fait dans le passé, les politiques qui s’interrogent maintenant sur la vente d’Essent à RWE versent des larmes de crocodile", fait valoir le commentateur du Volkskrant."

* * *

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Trouw (p.8) rend compte dans une brève de la relaxe prononcée dans l’affaire des hormones de croissance.

Dernière modification : 29/01/2009

Haut de page