Presse néerlandaise du jeudi 16 septembre 2011

Trouw (chrétien progressiste) : La Grèce est des nôtres.

De Volkskrant (centre gauche) : Le tabou de la banqueroute grecque saute.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Accumulation de problèmes pour le gouvernement [crise de l’euro et économie néerlandaise].

De Telegraaf (populaire) : Forte augmentation des coûts de la santé.

Het Financieele Dagbald : Nouvelles révisions à la baisse.

* * *

AFFAIRES EUROPEENNES

Crise de l’euro

« Le ministre des Finances, M. De Jager, envoie vendredi une lettre à la Deuxième Chambre avec les différents scénarios en rapport avec la crise de l’euro », note le Financieele Dagblad à la une. « Les propos du ministre selon lesquels le gouvernement se prépare à une faillite éventuelle de la Grèce et envisage plusieurs scénarios [RdP du 14/9] ont provoqué une agitation générale et une réaction rapide de la part de Geert Wilders. Sur son initiative, suivie par tous les députés, la Chambre a demandé communication de ces scénarios. D’après M. De Jager, le parlement dispose déjà de ces informations depuis le 13 juin. Il a nié à trois reprises que son ministère ne tienne compte que d’un seul scénario, ‘et nous partons encore moins du principe que la Grèce va faire faillite’ » (Volkskrant). « Merkel et Sarkozy veulent garder Athènes dans la zone euro », remarque le Trouw à la une. Le journal relève également « l’appel du président de la Commission européenne, M. Barroso, à l’adresse des dirigeants européens, de parler d’une seule voix, ainsi que l’avertissement du Commissaire européen aux Affaires économiques, M. Rehn, sur les conséquences dramatiques au niveau économique et social d’une banqueroute de la Grèce ou de sa sortie de la zone euro. » En page intérieure, le Trouw évoque la réaction réservée des députés, interrogés par M. De Jager sur l’augmentation de la participation néerlandaise au FESF ». Quant au Telegraaf, il titre à la une « chaque foyer a déjà donné 300€ à la Grèce ».

ACTUALITE INTERIEURE

Immigration – Asile

De nombreux journaux annoncent que le ministre de l’Immigration et de l’Asile, M. Gerd Leers, « va durcir la législation sur l’asile ».

« Le ministre veut intervenir de façon plus énergique contre la délinquance et l’illégalité », explique Elsevier. « Il deviendra plus facile d’expulser des étrangers qui violent la loi : une journée de prison pourra même suffire pour les personnes qui sont aux Pays-Bas depuis moins de trois ans. Pour les récidivistes, l’expulsion est prévue après trois condamnations en trois ans. En cas de crime grave, l’expulsion est indépendante du nombre d’années passées aux Pays-Bas. Le regroupement familial doit se limiter au pur ‘noyau familial (conjoint et enfants). Un délai d’un an est introduit pour faire venir le partenaire ; les ‘épouses importées’ ne peuvent bénéficier d’un permis de séjour qu’au bout de cinq ans. Le séjour illégal aux Pays-Bas sera soumis à une amende maximum de 3800€ ou une peine de prison maximum de 4 mois. Ces propositions ne sont pas surprenantes. Le programme de soutien à la politique du gouvernement signé par le VVD, le CDA et le PVV prévoit un durcissement de la politique d’asile et d’immigration ». Le Telegraaf précise que M. Leers présentera cinq projets de loi demain au Conseil des ministres.

Réforme des retraites

« Le PvdA peut faire ou défaire l’accord », relève le Trouw. La position des travaillistes « est cruciale aujourd’hui dans le débat à la Deuxième Chambre. C’est pour cette raison que le Premier ministre Rutte et le ministre des Affaires sociales Kamp se sont entretenus hier avec Job Cohen [président du groupe PvdA à la Deuxième Chambre]. Kamp espère avoir également le soutien de la ChristenUnie et du SGP. Le reste de l’opposition désapprouve l’accord sur les retraites, soit parce qu’il fait trop supporter la facture aux jeunes (SP, D66, GroenLinks), soit parce que l’âge de la retraite est relevé trop lentement ((D66, GroenLinks), soit parce qu’il est inutile de relever l’âge de la retraite (SP, PVV, PvdD). Les syndicats poursuivent leur lobby sur les thèmes des bas revenus et de la répartition des risques pris par les fonds de pension entre les employeurs et les salariés ».

Condamnation de l’Etat néerlandais

La plupart des grands quotidiens évoquent la décision du tribunal de La Haye de condamner l’Etat néerlandais à verser des dommages-intérêts pour un massacre perpétré en 1947 à Java au village de Rawagede lors de la décolonisation de l’Indonésie. Le Volkskrant précise « que les Pays-Bas avaient déjà reconnu avoir été coupables, mais que l’Etat ne voulait payer que par le biais de l’aide au développement, avec l’argument que les crimes étaient couverts par la prescription ».

Protection de la nature

Le Volkskrant note que « Le secrétaire d’Etat à l’Agriculture, M. Bleker, estime que la politique européenne Natura2000 gêne parfois d’autres développements tels que la planification des routes ou des parcs d’éoliennes. Il souhaite respecter les accords européens mais ne pas aller plus loin ». M. Bleker a évalué les possibilités dont il dispose pour combiner le respect des obligations internationales et les développements économiques ». Le Trouw relève dans ce contexte que « M. Bleker supprime le statut protégé des 190 zones naturelles aux Pays-Bas puisqu’elle tombent pour la plupart sous la protection de Natura2000 ».

AFFAIRES ECONOMIQUES

Croissance revue à la baisse

« Le CPB (bureau central de planification) estime qu’il sera nécessaire de réaliser des économies supplémentaires de 5Md€ (en plus des 18 Md€ des planifiés jusqu’en 2015) si l’économie des Pays-Bas reste en retard sur les prévisions », note le Volkskrant qui rappelle que « des fuites avaient déjà révélé que le CPB prévoit un ralentissement de la croissance pour 2012 : 1% au lieu de des 1,75% prévus. (…) Récemment le Premier ministre M. Rutte et le ministre des Affaires économiques, M. Verhagen, avaient laissé entendre qu’ils n’excluaient pas des réductions budgétaires au-delà des 18 Md€ ». Le quotidien précise que « leur partenaire de soutien, le parti de Geert Wilders, est contre ».

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le Volkskrant note que « Houellebecq disparaît, comme dans son livre » (p.6).
- Ce journal relève également qu’il n’y aura pas de poursuites contre M. de Villepin dans l’affaire Clearstream (p.16) et que « des banques françaises ont été dégradées par Moody’s » (p.5)
- Le Trouw annonce le débat télévisé de ce soir entre les candidats à l’investiture socialiste pour l’élection présidentielle.
- Le Trouw signale aussi dans une brève que MM. Sarkozy et Cameron se rendent aujourd’hui en Libye (p.14).

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 15/09/2011

Haut de page