Presse néerlandaise du jeudi 17 mars 2011

- Trouw (chrétien progressiste) : Comme Hiroshima et Nagasaki

- De Volkskrant (centre gauche) : 8600 personnes disparues

- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Chercher dans le froid

- De Telegraaf (populaire) : Bombe à retardement nucléaire

- NRC-Handelsblad : Les radiations gênent la lutte contre la catastrophe, discours de l’Empereur.

* * *

ACTUALITÉ INTÉRIEURE

Nucléaire

Les événements au Japon relancent les débats aux Pays-Bas sur les risques liés à l’énergie nucléaire. A côté de quelques articles sur l’impact de la radioactivité sur le corps humain, le Volkskrant (p6) consacre un reportage à la manifestation, hier à Middelburg (Zélande), de quelques 300 personnes contre l’énergie nucléaire. « Un des organisateurs a déclaré au journal : ‘Nous répondons à l’appel de groupes d’action japonais pour protester partout dans le monde contre l’énergie nucléaire’. L’AD (p4) également, publie un article d’ambiance sur la manifestation et signale que Greenpeace souhaite que le ministre de l’Economie et vice-Premier ministre, M. Verhagen, ferme la seule centrale nucléaire que possèdent les Pays-Bas, à Borssele, et cite M. Teuling, un expert de cette organisation : ‘Le ministre doit fermer Borssele dans l’attente du test de résistance’. Sous le titre ‘énergie nucléaire aux Pays-Bas, les centrales sont de plus en plus sûres, mais que faire s’il se passe quand même quelque chose ?’, ce journal consacre deux pages (6/7) aux risques que pourraient éventuellement encourir les Pays-Bas. M. Kloosterman, professeur de physique nucléaire à l’Université Polytechnique (TU) de Delft, y explique que si les Pays-Bas décident de construire un deuxième réacteur, celui-ci bénéficierait d’une technique plus sûre et meilleure que ceux de Borssele ou du Japon. M. Chappin, chercheur en énergie et industrie à la TU, estime qu’il faut faire un choix et stimuler ce choix afin que l’industrie puisse se développer, comme le montrent la France et l’Allemagne. « La France a opté depuis longtemps pour l’énergie nucléaire. Cette industrie a donc très bien pu se développer. 80% de l’électricité provient là-bas de l’énergie nucléaire et cela se passe très bien ». Il ajoute que « l’énergie nucléaire n’est pas inévitable. L’uranium, comme le gaz et le charbon, s’épuisera un jour. Le gaz sera épuisé dans 20 à 50 ans. Les Pays-Bas se prêtent bien à l’énergie éolienne, comme l’Allemagne. Avec une bonne industrie éolienne et avec les centrales à charbon que nous possédons et celles qui sont planifiées, le manque de gaz ne posera pas de problèmes. En plus, nous respecterons les normes internationales sur les émissions en CO2. ». Le Trouw (p5) présente à ce sujet un schéma comparatif, montrant les sources d’énergie utilisées par les Pays-Bas, la Belgique, la France, l’Allemagne, le Royaume Unie, la Pologne, l’Europe, les Etats-Unis et le Japon.

CDA

« Une majorité des élus municipaux chrétiens-démocrates est favorable à De Jager comme leader politique », annonce le Volkskrant (p.10).

Selon un sondage réalisé pour un programme de la radio protestante EO auprès de 383 élus municipaux CDA, le ministre des finances, M. de Jager, est considéré comme un bon leader potentiel par 40% d’entre eux et comme untrès bon leader potentiel par 54%. 52,4% des élus interrogés estiment que le CDA doit être un parti chrétien social et 46,72% un parti du centre. Beaucoup reprochent au Vice-Premier ministre, M. Verhagen, d’en avoir fait un parti conservateur de droite.

Défense

« L’armée néerlandaise continuera sans ses tanks », relève l’AD, qui présente les projets d’économies du ministre de la Défense M. Hillen. « Il doit économiser 1 milliard € et veut se défaire de tous les tanks. L’armée néerlandaise dispose de 180 tanks Léopard répartis sur deux bataillons. Du fait des économies radicales imposées à la Défense, ceux-ci ne pourront pas rester opérationnels. Le projet n’est pas définitif, mais les discussions au ministère arrivent dans leur phase finale. M. Hillen a promis à la Deuxième Chambre de lui adresser une lettre à la fin de ce mois. Pour beaucoup de militaires, l’idée d’une armée sans tanks est difficile à accepter, mais le ministère a déjà fait savoir qu’il n’y aurait ‘aucun tabou’ dans cette opération d’assainissement. (…) L’intérêt des tanks est moins important à notre époque. Ils ne sont presque pas utilisés dans les missions à l’étranger. Les véhicules blindés plus légers et les hélicoptères de combat Apache devront compenser leur force d’attaque et de tir. Tout le monde ne partage pas cette approche. Les véhicules blindés légers ne peuvent pas être utilisés pour tous les types de terrains. Les Apaches ont une force de tir importante, mais par mauvais temps, ils doivent rester au sol. D’autres éléments de la défense sont menacés de disparition, comme les hélicoptères français Cougar : le ministère ne veut plus avoir différentes sortes d’hélicoptères. Cela permet de réduire les coûts d’entretien. Le ministère prévoit également des réductions de personnel : sur les 70.000 personnes employées par ce ministère, 10.000 perdront leur emploi ». (AD pp. 1 et 8)

Immigration

« Leers pense obtenir le soutien de l’UE pour ses projets dans le domaine de l’immigration », note le Trouw (p.8).

Dans une lettre adressée à la Deuxième Chambre, le ministre se déclare confiant dans le soutien des partenaires européens et fait référence à « l’accueil très positif » réservé à ses propositions en vue d’une nouvelle politique d’asile. Le Trouw précise que les projets de M. Leers, telle la révision du droit de circulation des personnes en Europe, « demandent un soutien à la majorité qualifiée au niveau des Etats membres et à la majorité simple au Parlement européen. Leers reconnaît que ce processus est long, mais il espère le réaliser durant son mandat ». Ce journal rappelle que « dès le début, les projets du ministre ont été reçus avec scepticisme. Pour le député D66 Gerard Schouw, Leers vit sur une autre planète. Les partis d’opposition perçoivent la lettre de Leers comme un geste à l’encontre du PVV. Le parti de Wilders fait d’une politique d’immigration très stricte une condition importante de son soutien au gouvernement. Le ministre va poursuivre son lobbying européen durant les mois à venir ».


LA FRANCE DANS LA PRESSE NÉERLANDAISE

Le correspondant du Volkskrant consacre un grand article à Auvers sur Oise où est enterré Van Gogh (p.17).

A SIGNALER

Chômage : dans la perspective de la réforme de l’UWV annoncée par le ministre des Affaires sociales, le Volkskrant estime que les résultats obtenus par cette organisation en matière de réinsertion des chômeurs sur le marché du travail sont difficiles à apprécier (p.24). Le Trouw publie une carte des Pays-Bas montrant les régions où les demandeurs d’emploi entre 55 et 65 ans ont le plus de mal à retrouver du travail (p.14).

Finance : la Deuxième Chambre demande au ministre De Jager une régulation des bonus dans le secteur des banques – Volkskrant p. 23

Procès Wilders : le Ministère Public n’accepte pas les arguments de la défense et pense que le procès pourra avoir lieu : décision du tribunal d’Amsterdam le 30 mars – Trouw p. 8, AD p.12

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 17/03/2011

Haut de page