Presse néerlandaise du jeudi 2 juillet 2009

Trouw Thérapie de groupe pour le traitement de la démence

Volkskrant Age légal pour la vente d’alcool : 18 ans

Telegraaf Donner un rein à un parfait étranger

Algemeen Dagblad 11.000 emplois supprimés chez TNT

NRC-Handelsblad Etude sur le rôle des banques dans la faillite de Kroymans

* * *

AFFAIRES INTERNATIONALES

Pays-Bas – Maroc

« Le ministre des Affaires étrangères est furieux du voyage d’Aboutaleb au Maroc », à en croire l’AD.

« Le Maire de Rotterdam s’est attiré les foudres de M. Verhagen en s’entretenant avec le ministre marocain des Affaires étrangères de questions délicates comme le droit de la famille et la double nationalité : ‘c’est parfaitement déplacé, le ministre de la Justice et moi-même y sommes allés tout récemment et nous avons clairement exposé la position des Pays-Bas’. M. Verhagen a demandé à sa collègue la ministre de l‘intérieur, Mme Ter Horst, de rappeler à l’ordre son collègue de parti. Une telle attaque publique de la part de Verhagen est tout à fait inhabituelle. Mme Ter Horst n’a pas souhaité faire connaître sa réaction. La visite d’Aboutaleb a été précédée d’un échange de lettres avec le chef de la diplomatie, au cours duquel Verhagen a protesté contre la rencontre avec son homologue marocain : ‘j’ai expliqué que nous ne pouvions pas l’accepter. Ce type d’entretien ne relève pas de la responsabilité d’un maire. Et Abouteb a pour le moins suggéré que la rencontre n’interviendrait pas’.Le maire de Rotterdam n’y voit pour sa part aucun mal : ‘j’ai expliqué clairement au ministre qu’il ne s’agissait pas d’une visite officielle, mais d’une rencontre de courtoisie. Après quoi je n’ai plus rien entendu et j’ai pensé que l’affaire était réglée’ ».


ACTUALITÉ INTÉRIEURE

Commission van de Donk

La Commission Van de Donk, chargée de formuler des recommandations sur la politique de la drogue remettra cet après-midi à la ministre de l’intérieur un rapport dont « les principaux points sont connus depuis mercredi soir », selon le Volkskrant.

« La limite d’âge pour la vente d’alcool doit passer de 16 à 18 ans et il est nécessaire de communiquer en direction des jeunes pour leur faire comprendre que l’usage de drogues et d’alcool en dessous de 18 ans ‘n’est pas normal’. Les coffeshops seraient autorisées à vendre des drogues douces aux jeunes à partir de 18 ans. La Commission, présidée par le directeur du Conseil scientifique pour la politique gouvernementale, souhaite que soit imposée une limite d’âge aussi bien pour l’alcool que pour la drogue, qui sont tous deux très nuisibles pour les jeunes. De l’avis de la Commission, il est temps de réviser la politique de tolérance en matière de drogue. Les coffeeshops devraient travailler à plus petite échelle et répondre uniquement aux besoins d’une clientèle locale de fumeurs de cannabis, comme le prévoyait à l’origine la politique de tolérance. Une ‘autorité de la drogue’ devrait être crée, chargée de suivre l’évolution du marché de la drogue et d’intervenir sévèrement en cas d’infraction. La Commission reconnaît que la politique néerlandaise a eu des effets positifs sur la santé publique, mais d’un autre côté, la situation dans le secteur des coffeeshops risque de devenir ingérable, particulièrement du fait du rôle de la criminalité organisée dans la livraison des drogues douces et de l’énorme affluence de touristes étrangers. Se faisant l’écho du maire de Maastricht, M. Leers, la commission plaide en faveur de ‘coffeeshops fermées’ afin d’exclure la clientèle étrangère ; elle est hostile à la légalisation de la culture du cannabis, mais recommande une culture contrôlée à petite échelle pour alimenter des petites coffeeshops fermées. La police et la justice devraient intervenir de façon plus ferme et plus cohérente contre la criminalité générée autour des coffeeshops, telle que les drugrunners, et les vendeurs illégaux. Actuellement, 5 ministères et différentes instances ont une compétence en matière de drogue. »

Groupes de Presse

L’autorité néerlandaise de régulation de la concurrence, la NMa, après avoir étudié le projet de rachat du groupe de presse PCM par De Persgroep, a fait savoir hier que la transaction ne pourrait se faire que si NRC-Media (NRC-Handelsblad et NRC-next) était vendu séparément, explique le NRC d’hier soir. « Si le Persgroep reprend PCM dans son intégralité, la nouvelle entreprise occuperait une position trop dominante sur la marché des lecteurs de la presse locale et régionale de la région d’Amsterdam, puisqu’il possède y également le Het Parool. Une étude montre que lorsque lecteurs du Het Parool décident de changer de journal, ils optent en majorité pour le Volkskarnt ou le NRC. Le projet de vente du NRC prend ainsi un caractère plus contraignant. »

Transport ferroviaire

« Personne ne fait mieux que les NS », affirme le nouveau directeur de la Compagnie de chemins de fer NS, M. Bert Meerstadt, dans une interview accordée au Volkskrant.

A propos des activités internationales de cette entreprise, M. Meerstadt précise : « en Angleterre, nous exploitons depuis 2003 Merceyrail, et depuis 2004 Northern. Nous y gagnons plus d’argent que sur le réseau néerlandais. Sans concessions rentables à l’étranger, les NS dépendent trop du réseau de chemin de fer néerlandais. » Le Volkskrant précise qu’en « 2015, la concession de 15 ans des NS d’exclusivité pour le transport des voyageurs arrive à expiration. Le gouvernement doit opter avant la fin de 2010 pour le statu quo ou pour l’ouverture à d’autres entreprises de transport ferroviaire. Des entreprises étrangères sont déjà intéressées, telles que Arriva (Angleterre) ou Connexxion et Veolia (France) ».

Le Telegraaf ajoute que les NS mettent en place un système de « taxi bon marché » réservé à leurs voyageurs, permettant de simplifier « le porte à porte ». « Le tarif est établi sur la base de zones : 6 euros pour les 3 premiers kilomètres, et 3 euros tous les 2 kilomètres supplémentaires ».

Voiture électrique

Les Pays-Bas doivent devenir le laboratoire d’expérimentation de la voiture électrique, annonce le Telegraaf, qui précise que vendredi, en conseil des ministres, la ministre de l’environnement, Mme Cramer, la ministre des Affaires économiques,Mme van der Hoeven et le ministre des Transports, M. Eurlings, feront une proposition dans ce sens. « Le gouvernement devrait réserver 65 millions pour obtenir la percée souhaitée sur le marché, l’objectif étant qu’en 2025,1 million de ces véhicules propres et silencieux circulent sur nos routes. Les Pays-Bas sont intéressants pour l’industrie notamment du fait de notre solide réseau électrique et des relativement courtes distances entre les villes.Le fait que les Pays-Bas ne soient pas un pays de construction automobile n’est pas nécessairement un obstacle, selon M. Eurlings ; ils hébergent un certain nombre d’entreprises innovatrices dans le domaine des batteries. »


LA FRANCE DANS LA PRESSE NÉERLANDAISE

Le cahier culturel du Volkskrant annonce un « rétrospective Alain Delon » au Filmmuseum d’Amsterdam.

L’AD signale la baisse du tarif de la TVA dans la restauration et le Telegraaf consacre un article à « la rescapée de la catastrophe aérienne des Comores ».

Dernière modification : 17/07/2009

Haut de page