Presse néerlandaise du jeudi 22 octobre 2009

Le rideau semble sur le point de tomber pour le maire PvdA de Tilburg (Brabant du Nord), Ruud Vreeman. Le conseil municipal, mercredi soir, a envoyé son propre présidium auprès du Commissaire de la Reine Wim van de Donk, pour lui expliquer que la position du maire est "intenable". Le conseil reproche à Ruud Vreeman d’avoir commis une entorse "particulièrement grave" aux règles du jeu démocratiques, en ne signalant pas un grand dépassement de coût dans un projet de théâtre.
Formellement, un conseil municipal ne peut pas renvoyer le maire, mais le Commissaire de la Reine qui doit trancher maintenant n’a guère le choix, du fait que la plupart des conseillers jugent la situation intenable.

* * *

NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "Israël souhaite une modification du droit militaire international après les accusations concernant Gaza" (correspondance de Tel Aviv), "Spanbroek perd ses œuvres d’art" (saisie de la collection Scheringa)
de Volkskrant (centre gauche) : "La position de Vreeman est ’intenable’", "Sans veste à travers l’Afghanistan" (reportage sur les militaires américains en Helmand)
Trouw (chrétien progressiste) : "Un accord avec l’Iran calme le jeu – La communauté internationale a prise sur l’enrichissement d’uranium", "Les visiteurs du musée écrivent leurs émotions sur les murs vides"
De Telegraaf (populaire) : "Nouvelle offensive de Pieter Lakeman – ’Scheringa a détourné 45 millions’", "Le conseil municipal de Tilburg en a assez de Vreeman – ’Le maire doit démissionner’"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Scheringa critiqué dans ses propres rangs – L’expert financier de DSB impute aussi la faillite au propriétaire de la banque", "Le conseil municipal de Tilburg laisse tomber le maire Ruud Vreeman"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Uruzgan

"Le soutien à la mission militaire australienne en Afghanistan s’effrite lentement", note le correspondant à Sydney du Volkskrant (p.4), Marc van den Broek. "Le ministre de la Défense John Faulkner a fait savoir mercredi qu’en ce qui le concerne les soldats peuvent rentrer chez eux le plus vite possible. Sa remarque a suscité de l’émoi chez les alliés, d’autant plus que les Etats-Unis envisagent justement d’envoyer davantage de troupes en Afghanistan."

"La mission australienne en Afghanistan s’est déroulée sans grande publicité. L’Australie y a stationné environ 1 500 hommes, surtout en Uruzgan où ils combattent les talibans avec les Néerlandais."
"Aux Pays-Bas, chaque mission est abondamment débattue à la Deuxième Chambre, mais en Australie c’est le gouvernement qui décide s’il faut engager l’armée, sans grande discussion au Parlement", souligne le correspondant. "Mais les doutes sur l’utilité de la mission croissent. Il ressort des sondages d’opinion que le public ne soutient plus l’envoi de troupes supplémentaires."
"Faulkner a fait ses déclarations avant de partir à Bratislava (Slovaquie) pour une réunion des ministres de la Défense des pays de l’OTAN, durant laquelle on doit décider qui reprendra le commandement lorsque les Pays-Bas se retireront en 2010. L’Australie a fait savoir qu’elle ne veut pas le faire et elle espère que les Néerlandais resteront actifs plus longtemps."

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

D66

"Le leader D66 Alexander Pechtold ne prendra pas de portefeuille dans un nouveau gouvernement", annonce le Volkskrant à la une. "’Je ne veux pas entrer au gouvernement, ni en tant que premier ministre, ni en tant que vice-premier ministre ou ministre’, a déclaré le leader D66, réagissant depuis le Surinam, où il est en visite de travail avec d’autres présidents de groupe parlementaire, à un sondage de Maurice de Hond attribuant 26 sièges au D66."
"Le numéro un dans les sondages est le PVV, mais il n’est pas populaire auprès des autres partis. C’est pourquoi le D66, qui détient actuellement trois sièges, devient le fournisseur potentiel d’un nouveau premier ministre. Mais ce ne sera pas Pechtold. ’J’ambitionne le leadership politique du parti. Je veux pouvoir m’exprimer en toute liberté. Je devrai aussi assurer la continuité dans un groupe parlementaire en grande partie renouvelé."
"Le D66 n’est pas en train de sonder des ministrables. ’Je n’en suis pas encore là’, dit Pechtold. Il ajoute que la montée rapide du D66 dans les sondages n’est pas toujours confortable. ’Cela exerce une énorme pression sur une toute petite équipe’."

Crise économique

"Les jeunes, s’agissant des économies à réaliser à cause de la crise économique, pensent surtout à la Maison Royale", relève le Trouw (p.5) dans une brève. "C’est ce qui ressort d’une enquête de NOS Headlines et de Top-X, le panel de jeunes du programme télévisé Eén Vandaag. Trois quarts des 2 000 jeunes de 12 à 20 ans qui ont participé à l’enquête ont placé la Maison Royale en tête de leur liste de possibles économies. En ce qui les concerne, on peut aussi couper dans la fonction publique, la défense et l’aide au développement. Il faut épargner l’enseignement, la sécurité sociale et les bourses d’études. Un quart des jeunes interrogés déclare sentir la crise."

Le Volkskrant (p.2) note dans ce contexte que "les Néerlandais redeviennent peu à peu plus optimistes sur l’économie, mais restent sceptiques concernant l’Etat". "Ils sont heureux, mais ce n’est pas dû à la politique. Presque la moitié des personnes interrogées n’a pas confiance dans le gouvernement. C’est ce qui ressort du troisième rapport trimestriel Continu Onderzoek Burgerperspectieven [COB, enquête continue sur les perspectives des citoyens] du Sociaal Cultureel Planbureau (SCP). Le SCP sonde le moral de la population néerlandaise tous les trois mois depuis le début de 2008."

L’AD (p.10) retient de ce rapport trimestriel que "de plus en plus de Néerlandais s’inquiètent de la croissance du PVV de Geert Wilders et de ses intentions". "Et de plus en plus de personnes prennent partie pour ou contre le PVV." "Durant les mois de juillet, août et septembre le pourcentage de Néerlandais favorable au PVV est passé de neuf à douze pour cent."

Ambassade des Etats-Unis

"Le déménagement de l’ambassade américaine de La Haye à Wassenaar peut avoir lieu", annonce le Telegraaf (p.11) en rubrique haguenoise. "C’est ce que le Conseil d’Etat a arrêté hier. La haute juridiction n’a pas honoré la requête de l’organisation environnementale Stichting Duindigt, qui avait objecté contre le plan d’aménagement des sols de la commune de Wassenaar incluant la nouvelle mission diplomatique."
"Du fait que le plan d’aménagement des sols, qui a déjà été approuvé par la province de Hollande du Sud, est maintenu par le Conseil d’Etat, l’ambassade américaine peut être construite au Waalsdorperlaan, à Wassenaar."

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Le NRC Handelsblad (pp.1 et 4) d’hier soir suit le procès Clearstream. En rubrique culturelle (p.8) il publie une brève interview de la metteuse en scène Catherine Corsini, dont le film Partir est actuellement à l’affiche de 15 cinémas néerlandais.
Le Volkskrant (p.4) publie un portrait de Jean Sarkozy intitulé "Le jeune Sarkozy va encore plus vite que son père".

* * *
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 05/11/2009

Haut de page