Presse néerlandaise du jeudi 24 décembre 2009

Les quotidiens, qui ne paraîtront plus avant lundi prochain, publient d’épais cahiers supplémentaires sur l’année qui s’achève et les principaux événements nationaux et internationaux. D’innombrables interviews de personnalités politiques présentes ou passées, d’acteurs, d’artistes, des quizz et des reportages de toutes sortes meublent cette "lecture" de Noël.
L’office national de météorologie KNMI fait savoir que 2009, contrairement à ce que pourraient faire penser le froid et la neige des derniers jours, a été "une année chaude, avec beaucoup de soleil et peu de pluie".

* * *

- NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "Lega Nord veut un ’Noël blanc’ sans migrants", "Van der Laan : obliger les parents à prendre des leçons de néerlandais", "Le chroniqueur Van Middelaar entrera au cabinet de Van Rompuy"
- Trouw (chrétien progressiste) : "La liste des métiers pénibles sera courte – La responsabilité incombe aux partenaires sociaux"
- de Volkskrant (centre gauche) : "Wellink : DNB n’a pas de reproche à se faire à propos de DSB Bank", "La bande de Gaza fêtera Noël en silence" (reportage)
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "La jeune navigatrice Laura voulait quitter les Pays-Bas pour toujours"
- De Telegraaf (populaire) : "Des milliards vont s’envoler – L’électricité produite par les éoliennes coûtera cher aux ménages", "La mère de la jeune navigatrice rompt avec elle"

* * *

LE DOSSIER DU JOUR : Interview du premier ministre Balkenende

"Pas de relèvement fiscal", titre le Telegraaf (p.5) au-dessus d’un entretien avec le premier ministre Jan Peter Balkenende. "Je pense qu’il n’est vraiment pas raisonnable d’alourdir les charges. On peut partir d’un principe idéologique, mais adoptons un point de vue purement économique : les économistes s’accordent à dire que les relèvements fiscaux ont un effet contre-productif. Il faut en tenir compte. C’est exactement la raison pour laquelle Lubbers, dans les années 80, a eu recours à un allégement des charges pour relancer l’économie."
"Pourtant le groupe parlementaire PvdA a suggéré de relever à 60 % maximum l’impôt sur le revenu..." Le premier ministre : "Je ne suis pas d’accord. Avec 52 % les Pays-Bas se trouvent déjà parmi les tarifs les plus élevés en Europe. Et c’est un niveau que les Néerlandais atteignent assez rapidement."
S’agissant de la prolongation de la participation néerlandaise à la mission de l’OTAN en Afghanistan, M. Balkenende déclare : "Nous avons apporté une contribution convenable. Je suis d’avis que si les Pays-Bas ne font plus rien du tout en Afghanistan, nous nous mettrons sur la touche par rapport aux autres pays de l’OTAN. Notre position sera alors exceptionnelle. La question est de savoir si c’est souhaitable." "J’ai constaté que le PvdA, durant le congrès du parti, a dit : ’Nous quitterons l’Uruzgan.’ Il n’a pas dit : ’Nous quitterons l’Afghanistan.’ C’est ce que j’observe et nous en débattrons au sein du gouvernement." "Tous les pays de l’OTAN sont impliqués en Afghanistan, parfois avec beaucoup de troupes. Notre approche fait école et c’est une reconnaissance de la manière dont nous prenons nos responsabilités."
Enfin, à propos du débat public sur la Maison Royale à la suite des critiques sur le projet de villa au Mozambique du prince héritier Willem-Alexander, le premier ministre remarque : "Je suis un adversaire déclaré de la monarchie représentative. Nous avons une famille royale très impliquée, la Reine en tête, qui suit bien la vie de la société. Je discerne une grande plus-value dans une telle monarchie. J’ai aussi dit à la Deuxième Chambre : si vous voulez une monarchie représentative je m’y opposerai."

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Union européenne : Conseil européen

"Luuk van Middelaar, philosophe et chroniqueur de ce journal, rejoindra le cabinet d’Herman van Rompuy, le nouveau président du Conseil européen des chefs d’Etat et de gouvernement", annonce le NRC Handelsblad d’hier soir à la une.
"Van Middelaar, qui a acquis une expérience politique en tant que conseiller du président du groupe parlementaire Jozias van Aartsen, va notamment assister le chrétien-démocrate belge Van Rompuy en tant que conseiller et rédacteur."
"Van Middelaar, 36 ans, qui a étudié la philosophie à Groningue et Paris, s’est fait un nom avec un livre sur la philosophie française moderne, Politicide (1999). Cette année, il a publié sa thèse De passage naar Europa [Le passage vers l’Europe], sur l’unification de l’Europe après la guerre."
"Van Rompuy fait savoir qu’il ’apprécie’ les chroniques de Van Middelaar, qui ont régulièrement pour thème des problèmes politiques et économiques européens."

* * *

ECONOMIE, FINANCES

Saab – Spyker

"Cette semaine, on apprenait que Saab sera peut-être repris par Spyker, une marque néerlandaise qui vend une quarantaine de voitures de sport par an", écrit Max Pam dans sa chronique en page d’opinion du Volkskrant. "Quelques bailleurs de fonds riches comme Crésus, à la recherche d’un joli joujou, voudraient racheter Saab à GM. Spyker et Saab : une combinaison qui suscite un sentiment de dérision en moi."
"Le chic quotidien NRC Handelsblad, qu’on associe plutôt à Maison de Bonneterie [magasin de mode traditionnel], a déjà été racheté par C&A cette semaine et voilà qu’on apprend ça. Je ne roulerai plus jamais en Saab."

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Le Volkskrant (p.5), sous le titre "Le contrepoids parfait à l’hyperprésident", publie une correspondance d’Ariejan Korteweg dans laquelle celui-ci s’interroge sur la possibilité que le premier ministre François Fillon devienne le prochain Président de la République. Le journaliste se réfère notamment à des articles parus dans Le Figaro et Le Point.

Le Telegraaf (p.11) évoque "La miséricorde de Bruni". "L’épouse du président Sarkozy fait presque quotidiennement un brin de causette avec un sans-abri installé sur le trottoir du chic XVIe arrondissement." "Elle lui donne régulièrement de l’argent, le plus souvent des billets de cinquante ou de cent euros."

* * *

A signaler :
Une tribune de l’ancien chef de file VVD et ancien eurocommissaire Frits Bolkestein en page d’opinion du Volkskrant, sur la formation et l’évolution de la civilisation européenne et sa grande avance sur la civilisation islamique : "Comment l’Europe a perdu sa confiance en soi."

* * *

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 11/01/2010

Haut de page