Presse néerlandaise du jeudi 27 janvier 2011

LES GRANDS TITRES

- Trouw (chrétien progressiste) : Compromis sur Kunduz en préparation
- De Volkskrant (centre gauche) : Les Etats-Unis : l’Egypte doit réformer
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : La mission se rapproche après les promesses de Rutte
- De Telegraaf (populaire) : Mission en vue
- NRC-Handelsblad : Les manifestants égyptiens descendent dans la rue

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas – Afghanistan

Les titres de la presse de ce matin – « Compromis en préparation », « mission en vue » - semblent traduire, comme le note le Trouw, « de fortes chances que le gouvernement Rutte obtienne une majorité pour son projet controversé de mission de formation en Afghanistan ». « Le gouvernement a répondu aux objections de GroenLinks, du D66 et de la ChristenUnie selon lesquelles la formation aurait un caractère trop militaire. (…) Un compromis se dessine sur une mission de 16 semaines (alphabétisation, droits de l’homme, notions de droit). Le ministre des affaires étrangères, M. Rosenthal, a parlé de Dutch approach utilisant le savoir-faire et l’expérience de la mission en Uruzgan : nous privilégions la qualité sur la quantité. » Le Volkskrant ajoute que M. Rosenthal a également promis de « demander aux autorités afghanes l’assurance que les forces de police ne soient pas engagées sur des activités militaires ». « Nous sommes ouvertes aux suggestions, a annoncé M. Hillen aux parlementaires, avec un peu de bonne volonté, nous pouvons avancer, nous ferons ce que vous demandez ». Ce matin, le Volkskrant publie une tribune signée des présidents des jeunes de GroenLinks, D66 et ChristenUnie, qui plaident en faveur d’un engagement sur le long terme des Pays-Bas en Afghanistan, aussi bien sur le plan financier que militaire : « Les responsables politiques néerlandais doivent avoir le courage de s’engager en faveur d’un développement durable de l’Afghanistan. Cela ne peut se faire que dans le cadre d’un partenariat international. Il faut élaborer une stratégie 2020 pour l’Afghanistan dans le cadre de laquelle une nouvelle mission néerlandaise a également sa place ». Prudent, le Trouw souligne que « les concessions du gouvernement ne signifient pas que maintenant, l’affaire soit courue d’avance ».
Aujourd’hui, au Parlement, les députés étudient la nouvelle lettre envoyée en milieu de matinée par le gouvernement, qui intègre les promesses faites par les ministres des Affaires étrangères et de la Défense hier à la Chambre. La commission des Affaires étrangères se réunit à 14.00 heures pour débattre de cette lettre.

Surinam

Le Volkskrant fait état du démenti publié par le ministère des Affaires étrangères en réaction aux allégations du Président de Guyana, M. Bharrat Jagdeo, selon lequel « une ambassade » aurait demandé l’arrestation du Président surinamien Desi Bouterse à l’occasion de sa visite au mois de septembre dernier. « Ce n’était pas nous, a fait savoir un porte-parole du ministère, les Pays-Bas ne sont pas impliqués dans cette affaire ». Le Volkskrant rappelle que « les Pays-Bas ont toujours dit depuis l’élection de Bouterse qu’ils respecteraient son immunité tant qu’il est président ».

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Santé

Mme Schippers, ministre de la Santé publique, du Bien-être et des Sports, veut « étendre la concurrence dans le secteur de la santé » annonce le Volkskrant (p8). Elle espère que cette concurrence aboutira à des prix plus bas et des méthodes de travail plus efficaces. La ministre écrit dans une lettre adressée à la Deuxième Chambre qu’elle souhaite que les hôpitaux définissent eux-mêmes, en concertation avec les différents assureurs des soins de santé, les prix de la quasi-totalité des prestations. C’est déjà le cas pour un tiers des soins, mais la ministre aimerait élargir cette part à plus de 80%. Les soins intensifs resteraient sous la responsabilité de l’Etat. Pour plus de concurrence entre les assureurs des soins de santé, comme le souhaite la ministre, elle ne pourra pas forcément compter sur le soutien de la Deuxième Chambre : ce projet n’est pas clairement défini dans l’accord du gouvernement et le parti qui soutient la coalition minoritaire VVD et CDA, le PVV de M. Wilders, n’est pas favorable à la concurrence dans le secteur de la santé. Le PvdA (parti travailliste) est également réticent. La ChristenUnie (chrétien social), D66 (démocrate libéral), GL (les verts) et SGP (chrétien fondamentaliste) sont pour plus de concurrence, mais à certaines conditions. Mme Schippers veut également réduire les fusions dans le secteur de santé : « centraliser ce qui est nécessaire, décentraliser ce qui est possible » devrait être, selon elle, le principe.

Drogue

Le Trouw relève les « réticences de Bois-le-Duc et Maastricht » à l’introduction d’une « carte de client pour le cannabis » (wietpas). Une majorité au conseil municipal de ces deux villes « n’est pas favorable au projet du ministre de la Sécurité et de la Justice, M. Opstelten. Maastricht conditionne son accord à un renfort conséquent des forces de police, mais doute que cela soit possible. A Breda, ce soir, le PvdA compte se faire préciser les termes de la proposition du ministre, concernant notamment les forces de police – pour lutter contre le commerce illégal dans la rue que risque d’engendrer la nouvelle situation – et les possibilités de ne pas introduire cette carte. Lors d’un débat au mois d’octobre, une majorité s’y était déjà opposée. Les conseils municipaux de Tilburg et Eindhoven hésitent aussi beaucoup. Mais si Opstelten veut introduire au niveau national la carte de client, les villes ne pourront vraisemblablement pas l’empêcher ».

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le correspondant du Volkskrant évoque la disparition sur la Côte d’Azur d’un jeune Néerlandais de 19 ans dont les parents habitent depuis 22 ans en France (p.11).
- Le Volkskrant présente les résultats d’une étude Fondapol sur les aspirations de la jeunesse dans le monde (pp. 14-15).
- l’AD cite les conclusions d’un « rapport confidentiel de huit chercheurs internationaux » sur le crash du vol AF 447 entre Rio de Janeiro et Paris qui semble mettre en cause la sécurité des appareils d’Air France.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 27/01/2011

Haut de page