Presse néerlandaise du jeudi 27 octobre 2005

L’action télévisée en faveur des victimes du tremblement de terre au Pakistan, en Inde et en Afghanistan a rapporté au moins 21,5 millions d’euros, dont un million de la recette d’un match au bénéfice des victimes, entre des joueurs de hockey néerlandais et une équipe mondiale, à Rotterdam.
La ministre de la Coopération, Van Ardenne, a fait savoir mercredi soir qu’elle dégagerait 5 millions d’euros pour la scolarisation des enfants de la zone sinistrée.

-NRC Handelsblad d’hier soir : "Les hôpitaux s’inquiètent : En cas de pandémie on se battra pour la priorité", "Donner chapitre Pechtold pour ses propos", "Mais qu’est-ce qu’une division ?" (lacunes des étudiants de première année à Enschede)
-de Volkskrant : "Beaucoup de ménages bénéficient à tort d’une subvention au logement", "Les sportifs néerlandais manquent d’esprit de compétition", "L’action télévisée recueille plus de 21 millions"
-Trouw : "La cotisation d’assurance maladie sera plus basse - Le premier grand assureur passe sous la barre de mille euros", "Vente de nonnettes, intervention du prince héritier et 21,5 millions d’euros"
-De Telegraaf : "Les voyages en avion seront beaucoup plus chers l’été 2006", "En action pour le Pakistan", "Convocation de l’ambassadeur d’Iran", "Un mort dans un incendie au centre d’expulsion de Schiphol-Est"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas -Iran

"Le ministre des Affaires étrangères Bot annoncé mercredi qu’il ’ferait des remontrances’ à l’ambassadeur d’Iran à La Haye, suite à la déclaration du président iranien Ahmadinejad selon laquelle il faut rayer Israël de la carte", note le Volkskrant à la une. "Le premier ministre Balkenende a dit que cette déclaration est ’tout à fait blâmable et inadmissible’."
"Le vice-premier ministre israélien Shimon Peres a appelé mercredi à l’exclusion de l’Iran des Nations Unies. Un porte-parole a fait le rapprochement avec l’attentat à Hadera, mercredi, qui a fait cinq morts. Les extrémistes ’semblent faire suivre leurs propos violents par des actes violents’. L’Iran soutient le Jihad Islamique, qui a revendiqué l’attentat".

Le Telegraaf précise à la une que le premier ministre Balkenende a notamment fait référence à l’holocauste : "On a essayé à l’époque de rayer de la carte le peuple juif tout entier. On n’a pas le droit d’employer de tels mots (...), il s’est passé trop de choses pour cela."

"La France et l’Allemagne, qui négocient avec Téhéran sur le programme nucléaire iranien, ont immédiatement condamné la déclaration", souligne le Trouw (p.3). "Selon les Etats-Unis, les propos du président iranien confirment les préoccupations américaines concernant le régime iranien."

Union européenne

Le NRC Handelsblad d’hier soir a repris en page d’opinion une tribune du président français Jacques Chirac publiée simultanément dans les vingt-cinq pays de l’Union européenne, à la veille du sommet de Hampton Court. "L’Europe ne doit pas renoncer au modèle social", titrait le journal du soir au-dessus de sa traduction.

Ce matin, le Trouw (p.2) en retient que "le président français Jacques Chirac veut que l’Europe dégage davantage de fonds pour l’innovation et la recherche". "C’est ce qu’il écrit dans une tribune parue dans 25 quotidiens européens à la veille du sommet de l’UE en Angleterre. Selon Chirac, il faut dégager dix milliards d’euros par le biais de la Banque européenne d’investissement, notamment pour la biotechnologie et les technologies de l’information. Les pays de l’UE et les entreprises privées devraient aussi apporter une contribution, de sorte qu’en 2013 30 milliards d’euros soient disponibles au total. ’L’Europe a tout pour être au premier rang de l’économie mondiale’, écrit Chirac. ’Mais face à la concurrence internationale il y a urgence.’ Le président, par son initiative, veut ’renouer avec l’esprit européen’. Il fait référence par là au ’non’ néerlandais et français à la Constitution européenne."

"Si l’Europe ne se réforme pas très rapidement, ce sera surtout la prochaine génération qui en pâtira", remarque Ronald Veerman dans le Telegraaf (p.13), dans un avant-papier sur "Hampton Court". "Elle travaillera plus longtemps et sera moins prospère, les retraites seront plus basses et le système de sécurité sociale plus austère. L’ambitieux sommet d’aujourd’hui entrera alors dans les annales comme une rencontre superflue et un pot de départ festif pour le chancelier fédéral sortant Schröder."

Pays-Bas - Chine

"Le dissident chinois Chen Yonglin devait venir aux Pays-Bas hier", rapporte le Trouw (p.3), "mais il n’a pas osé le faire, craignant qu’il ne lui arrive quelque chose. En France, il a été suivi cette semaine par des espions chinois. Le récent enlèvement aux Pays-Bas du fils d’un dissident chinois, signalé par des défenseurs chinois des droits de l’homme, alimente sa peur."
"Chen, 37 ans, a fait parler de lui au début de l’année, lorsqu’il a fait des révélations sur ses activités au Consulat de Chine à Sydney, en Australie. Il avait pour tâche de suivre les dissidents chinois et les adeptes du mouvement religieux Falun Gong et si nécessaire de les intimider. Il a raconté qu’environ mille espions chinois étaient actifs en Australie pour surveiller des citoyens. Chen a bénéficié de l’asile politique en Australie."
Selon Chen, les Pays-Bas devraient prendre position beaucoup plus fermement sur la situation des droits de l’homme en Chine. "Il y a quelques années, le raisonnement selon lequel de bonnes relations diplomatiques et commerciales pouvaient aider la Chine à se démocratiser avait peut-être du bon. Mais la situation a changé. Le parti communiste est sur le point de s’effondrer et devient de plus en plus âpre vis-à-vis des dissidents."

ACTUALITE INTERIEURE

Pechtold et la lutte contre le terrorisme

"Le gouvernement doit afficher l’unité sur sa politique antiterroriste", écrit le NRC Handelsblad d’hier soir à la une. "C’est donc à juste titre que le premier ministre Balkenende a rappelé à l’ordre le ministre Pechtold (D66). C’est ce que le ministre Donner ; (Justice, CDA), interrogé à ce sujet, a déclaré mercredi matin, à l’issue d’une allocution sur la lutte contre le terrorisme, à Amsterdam. La discussion sur la politique gouvernementale ’doit être menée au sein du conseil des ministres’, selon le ministre de la Justice. Selon Donner, ’un ministre est surtout nommé pour veiller à l’unité dans le pays’."
"Les propos de Donner s’inscrivent dans le contexte de la tension croissante entre le plus grand parti de la coalition et le plus petit, au sujet du comportement du ministre Pechtold (Rénovation administrative). Pechtold fait régulièrement des déclarations qui dévient de l’accord de gouvernement."

"Il est tout à fait irresponsable de la part du D66 de ne pas soutenir les nouvelles mesures antiterroristes du gouvernement, telle qu’une approche très dure vis-à-vis de l’apologie du terrorisme", relève le Telegraaf (p.3) ce matin. "C’est ce que dit le leader du groupe parlementaire CDA, Maxime Verhagen, dans un entretien avec le Telegraaf . ’En tant que parti gouvernemental, il vous incombe de prendre les mesures nécessaires contre les terroristes et leurs partisans.’ Verhagen appelle par conséquent le D66 à soutenir pleinement la politique antiterroriste du gouvernement."
"Verhagen veut dissocier la discussion sur le terrorisme des intérêts de politique partisane. ’Tant que des personnalités politiques comme Wilders et Hirsi Ali ne pourront pas sortir leur poubelle sans quatre gardes du corps, la situation dans notre pays pourra être considérée comme très grave’, poursuit Verhagen. Il est donc ’mauvais et naïf de la part du leader D66 Boris Dittrich de dépeindre les mesures antiterroristes du gouvernement comme une atteinte à la vie privée’. ’La sécurité de la société et des personnes prime en l’occurrence sur la vie privée des suspects de terrorisme’."
"La Reine Beatrix s’est amplement informée hier de l’état des lieux de la lutte contre le terrorisme. La Reine a assisté à un symposium à huis clos de la Stichting Koninklijk Paleis Amsterdam." "La spécialiste américaine Jessica Stern, de l’Université Harvard, y a pris la parole, ainsi que le coordonnateur européen de la lutte contre le terrorisme, Gijs de Vries."

En page d’opinion du Volkskrant, Willem Aantjes, ancien président du groupe parlementaire ARP puis CDA à la Deuxième Chambre, fait valoir que les déclarations déviantes de Pechtold constituent "une série respectable, en moyenne une par mois". "Mis à part la remarque sur le premier ministre [concernant son pessimisme], je constate qu’il s’agit toujours de thèmes sur lesquels une discussion est parfaitement envisageable et dans la plupart des cas même souhaitable." "Le dilemme me paraît clair : ou bien Pechtold a omis durant les entretiens préalables à sa nomination de signaler ses opinions déviantes vis-à-vis de la politique gouvernementale et il a un sérieux problème, ou bien il l’a fait et ce sont Dittrich et/ou Balkenende qui ont un problème. Dans les deux cas on aurait dû conclure qu’il ne pouvait pas devenir ministre."

Polygamie

L’ensemble de la presse note que le groupe parlementaire réformé SGP soupçonne le ministre de la Justice Donner (CDA) "d’ouvrir la porte à la polygamie aux Pays-Bas". Le parti réformé arrive à cette conclusion parce que Donner ne voit pas d’objection à ce que des couples mariés concluent un contrat de vie en commun avec une tierce personne.
Réagissant à la conclusion d’un tel contrat en grandes pompes (avec échange d’anneaux) à Roosendaal le mois dernier, entre deux époux et une amie commune, Donner fait valoir qu’une telle construction n’est pas illégale. L’interdiction de la polygamie n’est valable que pour le mariage, écrit-il : il est interdit à des personnes mariées d’épouser encore une autre personne. Un contrat de vie en commun est autre chose, selon le ministre. "Les contrats qui règlent la vie commune de plus de deux personnes peuvent remplir en soi une fonction ordinatrice utile."
Le ministre n’a pas l’intention de dissoudre le contrat dont se plaint le SGP (de Volkskrant p.4, Trouw p.5, De Telegraaf p.11).

ECONOMIE, FINANCES

Energie

Le fournisseur d’énergie Nuon a publié hier ses tarifs provisoires pour 2006. L’entreprise prévoit une augmentation de 135 euros pour un ménage moyen, l’an prochain. Selon une porte-parole, l’augmentation est due à la forte hausse du prix du pétrole.
Essent présentera ses tarifs pour l’année prochaine dans quelques semaines. Un porte-parole de l’entreprise ne s’attend pas à ce qu’ils soient très différents de ceux de Nuon.
Le parti d’opposition PvdA veut que le gouvernement fasse savoir avant le week-end prochain comment il compte compenser l’augmentation du coût de l’énergie pour les consommateurs. Le gouvernement ne veut examiner la situation qu’en décembre. Le président du groupe parlementaire CDA a exigé mercredi que le gouvernement accorde de toute façon une compensation au 1er janvier. "Sinon, nous règlerons la question nous-mêmes", a dit Verhagen (De Telegraaf p.3, Het Financieele Dagblad p.3, de Volkskrant p.7).

AFFAIRES FRANÇAISES

Plusieurs quotidiens publient un entretien avec la cinéaste Claire Denis, dont le film L’intrus est dans l’ensemble bien reçu dans les rubriques cinématographiques (NRC Handelsblad d’hier soir p.11, Het Parool d’hier soir cahier PS, de Volkskrant cahier Kunst, Trouw cahier de Verdieping).

Dernière modification : 27/10/2005

Haut de page