Presse néerlandaise du jeudi 28 octobre 2010

« Le CDA en a ras-le-bol de la députée Kathleen Ferrier », affirme le quotidien à grand tirage De Telegraaf. « Ses collègues qualifient la dissidente chrétienne-démocrate de ‘narcissique’ et d’’électron libre’ après sa sortie inattendue contre le frais émoulu président du groupe parlementaire, Sybrand van Haersma Buma. Ferrier (53 ans) a critiqué son leader à la suite de sa première performance lors du débat sur la déclaration du gouvernement. Selon elle, Van Haersma Buma doit encore croître dans son rôle et il aurait dû adopter une position plus ferme envers Geert Wilders, par exemple dans le domaine de l’aide au développement. »
« Ces remarques de la dissidente, qui s’était prononcée par principe, avec Ad Koppejan, contre la coopération avec le PVV ont été mal accueillies au sein du CDA. »

* * *

- NRC Handelsblad (libéral) d’hier soir : « Modifier le traité de l’UE pour la stabilité de l’euro – ‘Les leaders européens vont adopter une proposition controversée’ » (correspondance de Bruxelles), « L’Indonésie touchée par deux catastrophes », « Rutte essaie de dissiper l’irritation de la Deuxième Chambre »
- de Volkskrant (centre gauche) : « Opposition croissante au pouvoir de Beatrix – Une majorité de la Chambre veut que la reine ne joue plus de rôle lors de la prochaine formation »
- Trouw (chrétien progressiste) : « La coalition : notre politique n’est pas dirigée contre l’islam – L’opposition attaque Rutte dans la question des nationalités – Pour le reste la performance du premier ministre suscite des éloges », « Pluie de cendres sur Java »
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : « ‘Rutte est limite’ – Le premier ministre se heurte à l’opposition et au partenaire de coalition le CDA à propos des doubles passeports », « Feyenoord se rétablit » (football)
- De Telegraaf (populaire) : « Le CDA en a ras-le-bol de Ferrier », « Soulagement pour le onze de Rotterdam »

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Union européenne

« La proposition franco-allemande de sanctionner plus sévèrement ceux qui transgressent le Pacte de stabilité, par le biais d’une modification du Traité de Lisbonne, soulève de vives critiques », rapporte Marc Peeperkorn dans le Volkskrant (p.13), depuis Bruxelles. « L’eurocommissaire Reding (Justice) parle d’un ‘plan totalement irresponsable’ et d’un ‘diktat’. Néanmoins, les leaders de l’UE approuveront presque certainement la demande de Berlin et Paris ce soir. »
« La chancelière Merkel et le président Sarkozy veulent retirer temporairement leur droit de vote aux Etats membres qui foulent aux pieds les accords économiques et monétaires. Le premier ministre luxembourgeois et chef de la zone euro Juncker juge cela ‘inacceptable’. D’autres leaders de l’UE trouvent également cette sanction beaucoup trop lourde. »
« Le projet de filet de sauvetage pour les pays de la zone euro qui risquent de faire faillite a plus de chances d’être adopté. Merkel et Sarkozy sont d’avis qu’il ne faut allouer des fonds que si les créanciers privés participent à l’assainissement des finances. Pour un tel filet il faut supprimer la clause du Traité qui interdit l’aide d’urgence entre Etats membres. »
« Les propositions franco-allemandes ne sont pas une surprise, Berlin en parle depuis des mois. Mais elles sont maintenant sur la table des leaders de l’UE et il faut donc prendre une décision. Les Pays-Bas peuvent accepter un filet de sauvetage permanent, mais ils craignent que la longue discussion sur ce point ne retarde d’autres décisions à prendre, par exemple l’élaboration des sanctions pour les pays de la zone euro dont le déficit budgétaire est trop élevé. »

En rubrique économique (p.29), le même Volkskrant note que « Uri Rosenthal, le nouveau ministre des Affaires étrangères, a annoncé mercredi qu’il ne soutiendra pas les propositions françaises visant à sanctionner plus sévèrement le téléchargement de fichiers protégés par copyright ». « Les Français veulent introduire une législation consistant à accorder aux internautes trois téléchargements illégaux, pour ensuite leur couper le Net en cas de nouvelle récidive. Les protecteurs de la vie privée s’opposent à cette loi parce qu’elle nécessite de suivre de près le comportement des individus. Selon d’autres opposants au projet français, un ‘Internet libre’ est tout aussi important que la liberté d’expression. »
« La conférence sur un code de conduite sur Internet qui devait être tenue cette semaine en France, à l’initiative notamment de l’ancien ministre des Affaires étrangères Verhagen, est reportée, ont annoncé les Français hier. »

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Rôle politique du souverain

« Les partis politiques de la Deuxième Chambre soutiennent de plus en plus les projets visant à réduire le pouvoir de la Reine Beatrix », relève le Volkskrant dans son grand article à la une. « Une majorité est d’avis qu’elle ne doit plus jouer un rôle directeur lors de la prochaine formation de gouvernement. Une partie croissante de la Chambre veut même l’exclure du gouvernement. »
« Une tournée des partis montre que l’atmosphère bienveillante qui a caractérisé pendant des décennies la relation entre le Parlement et la Maison Royale a définitivement disparu. Le leader PVV Geert Wilders a pris l’initiative cette semaine en proposant de ne plus accorder qu’un rôle représentatif à Beatrix. Cette proposition est soutenue à la Deuxième Chambre par une forte minorité de 54 sièges, ainsi qu’il est apparu mercredi dans le cadre du débat sur la déclaration de politique générale du gouvernement Rutte. Ce sont les sièges du PVV, de GroenLinks, du D66 et du SP. »

« Il est rare que le Volkskrant et Geert Wilders soient d’accord », commente l’éditorialiste du journal. « Mais Wilders a dit des choses sensées mardi soir sur le rôle de notre chef d’Etat. Il est pour les Orange, mais veut que la reine ne fasse plus partie du gouvernement. C’est une excellente idée, qui a de plus en plus de partisans à la Deuxième Chambre. » « Il est temps de mettre fin à l’ingérence royale dans la formation du gouvernement. L’avènement d’un nouveau roi sera une bonne occasion, comme cela a été le cas en Suède en 1975. »

Le commentateur du Telegraaf soupçonne le leader PVV d’un « règlement de comptes ». « Wilders s’est vivement irrité du comportement de la Reine Beatrix durant la formation. » Le journal populaire juge « malencontreuse » la proposition de l’exclure du gouvernement et prévoit de « grands problèmes » si c’est le cas.

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Ariejan Korteweg consacre un grand article à Vuitton, qui « attire dans la rue la plus chère de Paris, l’Avenue Montaigne, des touristes de l’autre bout du monde » (de Volkskrant p.6).
Le Trouw (p.11) et le Volkskrant (p.13) évoquent par ailleurs le retour progressif des grévistes au travail.

A signaler :
Un article de fond sur l’enseignement de langues étrangères dans plus de 500 écoles primaires néerlandaises. En général il s’agit de cours d’anglais, mais certaines écoles proposent aussi l’espagnol, le français ou l’allemand (Trouw p.3).

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 12/11/2010

Haut de page