Presse néerlandaise du jeudi 28 juin 2007

La reprise par RTL Nederland des programmes de la chaîne de télévision Tien, de John de Mol, reste l’un des grands thèmes de l’actualité intérieure. Le quotidien à grand tirage AD Haagsche Courant note à ce propos que "les stars de Tien qui veulent travailler pour RTL Nederland devront tenir compte d’une baisse de leur revenu". "Le directeur de RTL, Fons van Westerloo, déclare qu’il ne paiera pas automatiquement les gages élevés avec lesquels John de Mol a attiré dans son écurie, il y a deux ans, des stars comme Beau van Erven Dorens, Jack Spijkerman et Bridget Maasland."
"L’échec de Tien est considéré comme la plus coûteuse débâcle de l’histoire de la télévision, avec une perte estimée à 140 millions d’euros", remarque l’éditorialiste du NRC Handelsblad. "De l’argent dépensé sans compter, initialement, avec l’idée qu’une part de marché, ça peut s’acheter. Il est satisfaisant, rétrospectivement, de constater que le téléspectateur et consommateur de base est moins ’négociable’ que les soi-disant ’stars’."
"Nous vivons dans une société commerciale tintée de consumérisme", fait valoir le Trouw ce matin, "mais heureusement, les consommateurs ne sont pas prêts à gober n’importe quoi." "Le flop de Tien montre qu’il y a des limites à l’esbroufe."
"Inutile de verser des larmes pour Tien", estime aussi le commentateur du Volkskrant.

NRC Handelsblad (libéral) d’hier soir : "Tien s’arrête, les programmes passent à RTL - Le football sera de nouveau diffusé selon la vieille formule", "Hasta la vista, Tony - Le premier ministre britannique démissionne, mais reste sous les feux de la rampe"
De Telegraaf (populaire) : "L’’usine à bébés’ suscite l’horreur - Un enfant sur commande pour 70 000 euros" (mères porteuses au Cameroun), "Van Westerloo satisfait de sa reprise"
Trouw (chrétien progressiste) : "L’essence rationnée : de graves troubles en Iran", "La momie d’Hatchepsout identifiée"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Le gouvernement devra trancher lui-même dans la question du droit de licenciement - Le sommet de la participation s’accorde sur la création de 200 000 emplois", "Une baisse de salaire pour les stars de Tien à RTL"
de Volkskrant (centre gauche) : "Les ambitions ne manquent pas, au travail maintenant - Le sommet de la participation forme le projet de créer 200 000 emplois pour les chômeurs de longue durée", "Blair s’en va, Brown arrive" (série de photos prises à Downing Street)

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas - Union européenne

"Il est loin d’être certain que le ’traité modificatif’ sera soumis aux électeurs par le biais d’un référendum", écrit le Trouw (p.9) en rubrique européenne. "Néanmoins, un nouveau front du non se prépare pour la même lutte qu’en 2005, lorsque la Constitution européenne a été rejetée."
"Les autres partis forment le camp du oui. Les groupes parlementaires D66 et GroenLinks, partisans du oui, sont d’ores et déjà en faveur d’un référendum. Le VVD estime que ce n’est pas nécessaire. Les partis de coalition CDA et ChristenUnie espèrent que le Conseil d’Etat recommandera d’éviter un référendum. Le PvdA fait savoir qu’il est ’en principe’ pour un référendum, mais qu’il sera content si le Conseil d’Etat donne un avis négatif."

"Balkenende a fermement défendu l’introduction du vote à la majorité qualifiée dans plusieurs domaines", relève le Financieele Dagblad (p.3).

Notons qu’en page d’opinion du Trouw, Rob Boudewijn, de l’Institut Clingendael, fait valoir que "le premier ministre se réjouit trop vite". "Les modifications du traité européen sont purement cosmétiques. Le super-Etat européen n’a pas disparu."

Pays-Bas - Etats-Unis

"Le ministre des Finances Bos veut que les organes américains de surveillance financière s’adressent dorénavant aux instances officielles, s’ils veulent des données des banques néerlandaises", relèvent le Volkskrant (p.7). "L’ambassadeur des Pays-Bas à Washington a reçu pour instruction de transmettre cette demande."
"Bos a fait procéder à une enquête sur les demandes d’information américaines faites aux banques et aux compagnies d’assurance. Il en ressort que dans quatre cas les Américains se sont adressés directement à des entreprises néerlandaises pour demander des données. Bos affirme que de cette manière il n’est pas possible de garantir la confidentialité prévue dans la législation néerlandaise. En outre, il veut que les instances de surveillance, la Banque des Pays-Bas et l’Autorité des marchés financiers, soient au courant quand les Américains enquêtent sur des entreprises néerlandaises.
"’Les grands intérêts des multinationales aux Etats-Unis et les lourdes sanctions prévues dans certains cas créent une atmosphère dans laquelle les entreprises sont enclines à coopérer aux demandes d’information des autorités américaines’, affirme Bos."

ACTUALITE INTERIEURE

Sommet de la participation

"Il y aura de nouveau des emplois subventionnés structurellement, comparables aux anciens ’emplois Melkert’", annonce le Financieele Dagblad à la une. "La forme exacte à donner à ces emplois devra être trouvée dans les semaines à venir. Le point de départ est en tout cas que les défavorisés auront un contrat de travail et le salaire minimum."
"C’est ce qui a été convenu hier au sommet de la participation, où le gouvernement et des représentants du mouvement syndical, du patronat et des communes se sont entendus pour permettre à 200 000 personnes qui n’arrivent pas à trouver un emploi toutes seules à participer au marché du travail, les prochaines années. Les emplois subventionnés seront par exemple des postes d’assistants scolaires et de surveillants de quartier."
"L’accord sur les nouveaux emplois subventionnés est une percée, car le CDA, jusqu’à présent, n’était pas partisan de subventionner structurellement le travail de gens qui n’ont guère de chance de trouver un emploi normal."
"Le secrétaire d’Etat Ahmed Aboutaleb (Affaires sociales et Emploi) proposera des modifications à l’ancien projet de loi ’emplois de participation’, déposé sous le précédent gouvernement pour permettre de combiner un emploi et une indemnité WW."
"Les communes et les syndicats s’opposent vivent à ce qu’on remette au travail des chômeurs de longue durée tout en maintenant leur indemnité. Ils ont convaincu le ministre CDA des Affaires sociales et de l’Emploi, Donner."
"Un autre accord important conclu hier concerne une modification de la loi sur le chômage. Le gouvernement permettra aux chômeurs de conserver une partie de leur indemnité WW, s’ils acceptent un emploi moins bien rémunéré. L’UWV, l’instance chargée du versement des indemnités, pourra ainsi donner de l’argent aux indemnisés qui trouvent un emploi, comme complément à leur salaire ou comme contribution à une formation" (également De Telegraaf p.3, Trouw pp.2-3, de Volkskrant p.7).

On notera dans ce contexte que même les allochtones ayant obtenu un diplôme universitaire ont du mal à trouver un emploi. Presque 10 pour cent des diplômés allochtones non occidentaux n’ont toujours pas de travail un an et demi après l’obtention de leur diplôme (de Volkskrant p.3,Trouw p.5).

AFFAIRES FRANÇAISES

René Moerland note dans le NRC Handelsblad (p.5) d’hier soir que "Chirac sera entendu par la justice sur un certain nombre de vieilles affaires".

Ce matin, le Financieele Dagblad (p.5) souligne que "l’optimisme des entreprises françaises croît après l’élection de Sarkozy", selon l’INSEE.

A signaler :
Dans le NRC Handelsblad (p.7), l’Iranienne Shirin Ebadi, Prix Nobel de la paix 2003, plaide en faveur du maintien de l’aide financière néerlandaise aux médias en Iran.

Dernière modification : 07/12/2009

Haut de page