Presse néerlandaise du jeudi 3 janvier 2013

Trouw : Les permis de forage de Shell menacés.

De Volkskrant : Un tiers de femmes dans la direction de la police nationale.

AD Haagsche Courant : Les agents de police souvent impliqués dans des accidents de voiture.

De Telegraaf : Croissance explosive des taxes sur les voyages.

Het Financieele Dagblad : Le secteur bancaire européen devrait déprécier davantage.

NRC-Handelsblad : Un nombre record de Néerlandais participe au bain du Nouvel An.

* * *

DOSSIER DU JOUR

Police nationale

Le Volkskrant réserve une place importante (pp. 1 et 6-7) à la mise en place ce 3 janvier de la nouvelle police nationale. Les 26 corps de police actuels sont remplacés par une police nationale subdivisée en onze unités : dix régionales et une nationale. Les nouvelles unités de police sont : Noord-Holland, Noord-Nederland, Midden-Nederland, Oost-Nederland, Oost-Brabant, Limburg, Zeeland-West-Brabant, Rotterdam, Den Haag et Amsterdam. « Le plus grand changement pour le personnel sera de travailler dans le cadre d’équipes de base solides composées en moyenne de cent cinquante personnes ayant des spécialisations diverses ». Selon le ministre de la Sécurité et de la Justice, M. Opstelten, la nouvelle police sera plus efficace et coûtera moins cher au contribuable (notamment grâce à la centralisation des achats) : il espère réaliser une économie de 160 M€ d’ici la fin de la législature. Le Volkskrant relève que la direction de la nouvelle police nationale compte 37% de femmes (contre 20% en 2011), « des chiffres étonnants par rapport aux entreprises et à d’autres secteurs de la fonction publique ». Un porte-parole du ministre assure que ces chiffres ne sont pas le résultat d’une politique préférentielle : « lors des nominations, ce sont les compétences et les capacités d’une personne à se faire accepter qui ont prévalu ». Une étude publiée à l’automne par le Volkskrant montrait que le nombre de femmes à des postes de responsabilité dans la fonction publique stagne à 26%.

ACTUALITE INTERIEURE

Accès aux données personnelles

En réaction à l’appel du parti D66 (démocrate libéral) aux communes de ne plus communiquer à Sila, l’organisation qui réunit sept églises, les données personnelles, le Trouw se demande « Mais, au fait, qui n’a pas le droit d’en disposer ? De nombreuses instances puisent leurs données au fichier central des données personnelles (GBA) ». Tout d’abord, les services publics tels que le fisc, l’UWV (pôle emploi) ou la Sociale Verzekeringsbank (caisse des allocations sociales). Trois autres groupes viennent s’y ajouter. Les « tiers obligatoires », qui ont besoin de ces données pour pouvoir accomplir des actes judicaires (huissiers, notaires ou avocats). Les « tiers spécifiques », comptant des dizaines d’autres instances qui ont besoin des données personnelles pour pouvoir fonctionner correctement (Sila, services de santé municipaux GGD, sociétés d’assurance, fonds de pension, chemins de fer et autres sociétés de transport publics, et assureurs de soins de santé). Et enfin le groupe des « tiers libres » (bureaux de sondage, associations sportives ou autres), qui peuvent demander des données du GBA. En ce qui concerne les églises, le quotidien rappelle que depuis 1994, les communes n’ont plus le droit de mentionner la confession de leurs résidents dans leur administration.

Nombre d’habitants par commune

Le Volkskrant se fait l’écho des chiffres du Bureau central des statistiques (CBS), dont il ressort que les communes néerlandaises comptaient en 2012 en moyenne 41.000 habitants, soit mille personnes de plus qu’en 2011. L’augmentation est principalement due à la fusion de petites communes. Il y a 25 ans, les communes aux Pays-Bas comptaient 20.000 habitants en moyenne. Le Volkskrant note que le gouvernement vise à créer des communes de 100.000 habitants ou plus.

Décentralisation

Le Financieele Dagblad retient en une la mise en garde de l’Algemene Rekenkamer (Cour des Comptes générale). Celle-ci craint que les milliards d’euros que les communes recevront de l’Etat dans le cadre de la décentralisation de l’aide sociale à la jeunesse échappent à tout contrôle. « Les communes reçoivent actuellement 13Mds€ pour des missions spécifiques. Dans 10% des cas, on ignore si cet argent est employé à bon escient. A ces 13 Mds€, s’ajouteront les 15Mds€ pour les nouveaux projets de décentralisation. La Cour des Comptes plaide pour donner plus de responsabilités aux communes tout en imposant des exigences spécifiques pour les nouvelles tâches.

Fraude sociale

Le Trouw note que la ligne de dénonciation de la fraude sociale mise en place à Amsterdam a rapporté 3,7 million à la commune en 2012 : « Sur la base de cinq cents appels téléphoniques, le versement de deux cent cinquante allocations sociales a été stoppé. La ligne de dénonciation a rapporté à la ville 15.000 euros par allocation ». Selon un porte-parole du Service Travail et Revenu (DWI), il s’agissait de personnes qui travaillaient au noir à côté de leur allocation. Des informations sur des voitures chères, des plantations de cannabis et des habitants non enregistrés ont également été fournies.

AFFAIRES ECONOMIQUES

Ventes de voitures

Le Volkskrant publie un bilan des meilleures ventes de voitures pour l’année 2012. La marque la plus vendue aux Pays-Bas est Volkswagen (60.350). Renault et Peugeot arrivent en deuxième et troisième position (resp. 43.821 et 40.238 voitures). Citroën est huitième avec 25.607 véhicules. Le modèle le plus vendu est la Renault Mégane (21.434), devant la Volkswagen Polo (18.785), la Peugeot 107 (15.765) et la VW Up ! (12.747). La Renault Twingo est quatrième avec 12.170 voitures vendues et la Citroën C1 dixième avec 9.787. « Les consommateurs optent de plus en plus pour des voitures de petite taille ou des modèles économiques ».

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le Volkskrant relève que « Cameron accueille volontiers Jean-Michel Jarre à Londres ».
- Le journaliste Bart Schut, qui travaille à Paris, évoque la publication d’une vie de Mahomet par Charlie Hebdo pour constater que contrairement à la France, l’Allemagne ou l’Espagne, les Pays-Bas ne publient pas d’ouvrages satiriques de cette nature (VK 30).


Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad (financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad (centre – 199.000 ex.)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.
Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL. - consultez notre site internet http://www.ambafrance-nl.org.

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page