Presse néerlandaise du jeudi 3 avril 2003

La guerre en Irak inspire trois grands titres ce matin. La pneumonie
atypique qui sévit en Chine en fournit un autre. Le ministère néerlandais de la Santé
publique et l’Hôpital du Port de Rotterdam reçoivent des centaines d’appels de personnes
inquiètes par jour et les fabricants de masques antiseptiques ont porté leur capacité
de production au maximum, pour répondre à la demande asiatique.

 

  • NRC Handelsblad d’hier soir : "Les Britanniques : les combats sont entrés
    dans une phase décisive", "Les avocats de Van der G. n’avaient guère de marge
    de manœuvre", "L’OMS : n’allez pas à Hongkong"

  • de Volkskrant  : "Les Américains sont près de Bagdad – Deux divisions
    irakiennes ’neutralisées de fait’ – l’Irak : la percée est ’illusoire’ – Les
    Etats-Unis mettent en garde contre l’emploi d’armes chimiques", "La crainte de
    la ’vengeance ultime’" (correspondance du Sud de l’Irak)


    Trouw  : "La bataille de Bagdad a commencé – Les troupes américaines
    entrent dans la dangereuse ’zone rouge’", "Les infrastructures sanitaires
    néerlandaises s’arment contre le SARS"


    De Telegraaf  : "La voie de Bagdad est ouverte – ’Destruction d’une
    divison entière de la garde’
    ", "La plupart des automobilistes roulent trop
    vite hors agglomération", "Les grandes entreprises prennent des mesures contre
    le SARS"


    Algemeen Dagblad  : "La peur du SARS – La demande de masques augmente aussi
    énormément aux Pays-Bas", "Les Etats-Unis frappent aux portes de Bagdad"

 

* * *

 

Actualité internationale

Irak - Pays-Bas

" Les Pays-Bas font bel et bien bonne figure en tant qu’allié
des Etats-Unis, selon le ministre démissionnaire de la Défense Kamp
", relève
le Volkskrant (p.3). " Même si leur soutien à la guerre est uniquement
politique
."

" Le ministre VVD rappelle la ’grande contribution militaire’
que les Pays-Bas fournissent ailleurs
. Selon Kamp, la participation à la force de
paix internationale ISAF, en Afghanistan, est risquée, mais reste acceptable, même
après la récente attaque de missile contre le quartier général de l’ISAF à Kaboul.
Kamp : ’Il est évident que la guerre en Irak ne réduit pas les risques. Surtout si elle
dure longtemps’."

Question du journaliste Theo Koelé : "Vous avez joué un rôle
actif dans la formulation de la position sur l’Irak : un soutien politique, mais pas
militaire. Auriez-vous personnellement voulu apporter un soutien militaire ?
"

Réponse du ministre : " Je peux très bien défendre cette
décision
. Je ne partage pas l’opinion de Zalm qu’elle est hypocrite . Les
Etats-Unis ont décidé à un stade précoce, lorsqu’ils ont commencé à former une
coalition, de n’impliquer que quelques pays de façon directe dans la guerre. Les Pays-Bas
n’en faisaient pas partie. Nous avons fait ce qu’on nous demandait dans le cadre de
l’OTAN : laisser passer des transports militaires américains et installer des
missiles Patriot en Turquie
".

"En second lieu, l’action en Irak fait partie de la lutte contre
le terrorisme. Nous y participons notamment avec des avions et des navires. La troisième
considération est que nous devons adopter une attitude conséquente vis-à-vis de nos
alliés. Le nouveau gouvernement doit pouvoir soutenir notre décision ."

Interrogé sur des informations selon lesquelles les Pays-Bas auraient
participé "militairement, en douce," à la préparation de cette guerre –
"Vols de reconnaissance de F16 au-dessus de l’Irak, troupes d’élite au sol. Les
Irakiens auraient tiré sur un sous-marin." – Kamp répond : "Ces
informations sont fausses. Le sous-marin opère dans les eaux arabes, certes, mais c’est
dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Je dissocie cela strictement de la guerre
en Irak. C’est pourquoi j’ai demandé à des officiers néerlandais de quitter un navire
britannique."

 

Union européenne

" Sept petits Etats membres de l’UE, dont les Pays-Bas, ont
conjugué leurs efforts dans la lutte contre la proposition franco-allemande de doter le
Conseil d’un président permanent
", annonce le journal financier Het
Financieele Dagblad
(p.7). "Ils veulent conserver la présidence tournante
semestrielle entre les Etats membres, parce qu’elle répond le mieux au principe de
l’égalité des Etats membres et qu’en outre elle réduit le risque que les grands Etats
membres dominent l’UE."

" Le premier ministre Jan Peter Balkenende a affirmé à l’issue
de la réunion
[de mardi soir à Luxembourg] que l’objectif était de ’donner un
signal clair à Giscard d’Estaing’
, dont on sait qu’il est partisan de l’idée
franco-allemande d’un président permanent du Conseil." "Le premier ministre a
qualifié la position de Giscard de ’plutôt massive’. Il s’en inquiète parce qu’ la Convention nous sommes maintenant entrés dans une phase dans laquelle on tirera des
conclusions solides’
."

Dans un commentaire, le journal d’affaires remarque que les deux
groupes de pays en opposition "adoptent des positions difficiles à concilier".
" Maintenant que les positions sur le projet franco-allemand se durcissent, il sera
plus difficile pour Giscard, dans les mois à venir, d’aboutir à un compromis sur la
modulation de la présidence du Conseil
. S’il n’y arrive pas et si le projet
franco-allemand est déposé tel quel sur la table de la CIG, les petits pays, y compris
les Pays-Bas, ne devront pas hésiter à frapper ce projet d’un veto
. En effet, les
petits pays n’ont aucun intérêt à ce que les grands les dominent."

 

Actualité intérieure

Formation de gouvernement

" Le CDA et le PvdA ont négocié hier en vain pendant huit
heures sur la politique des soins des années à venir
", rapporte l’ Algemeen
Dagblad
(p.3). "Les deux partis se sont à peine rapprochés l’un de
l’autre."

"Le leader CDA Balkenende et le chef de file PvdA Bos ont
longuement parlé à la table de négociation de la compensation des revenus inférieurs.
L’an dernier, les cotisations ont déjà augmenté énormément et on s’attend à ce
qu’elles continuent à le faire les prochaines années. Bos avait promis durant sa
campagne électorale d’annuler ces augmentations. Il n’a pas voulu dire à l’issue des
négociations s’il pouvait tenir cette promesse." "Les partis aborderont de
nouveau la question aujourd’hui. Par ailleurs, l’intégration des minorités figure au
 programme."

" Nous avons surtout eu une discussion très technique sur la
sécurité sociale et sur la manière d’éviter que les bas revenus ne soient les dindons
de la farce’, a expliqué Bos à l’issue des négociations
. Après l’Irak et les
milliards à économiser, c’est le dernier grand point de désaccord entre les partenaires
de coalition présumés
."

Le Telegraaf (p.7) souligne que " la norme Zalm reste la
base de la formation
". "Le nouveau gouvernement CDA-PvdA aura tout de même
une coloration VVD parce que les deux partis optent pour ce qu’on appelle la norme Zalm,
comme point de départ des règles financières du gouvernement pour les quatre prochaines
années." "La séparation stricte des recettes et des dépenses proposée par
l’ancien ministre des Finances Zalm s’appliquera en principe à la nouvelle politique
gouvernementale. Cela signifie qu’il faudra compenser les revers financiers du côté des
dépenses par des économies sur d’autres postes budgétaires et que les aubaines pourront
être employées pour la nouvelle politique."

" Avec l’introduction d’une nouvelle assurance maladie, le
prochain gouvernement est encore loin du compte
", fait valoir le Trouw
(p.3). "Les fonctionnaires rappellent l’existence de facteurs tels que le
vieillissement croissant de la population, les exigences croissantes dans le domaine des
soins et la disponibilité de nouvelles – et surtout coûteuses – découvertes
médicales et technologiques. Les solutions existent, mais il reste à savoir si les
citoyens néerlandais les accepteront. C’est ainsi que les assureurs ont proposé un jour
de supprimer certains services du menu de base, par exemple le médecin généraliste.
Mais il est également possible d’instaurer une franchise obligatoire ou de demander une
contribution personnelle aux patients."

 

Antisémitisme

" Les centres antidiscrimination et les enregistreurs de haine
raciste se préoccupent de la modification insidieuse des conceptions en matière
d’antisémitisme, aux Pays-Bas
", note le Volkskrant (p.2). " L’opinion
publique est en train de changer
. L’effet dissuasif de la Deuxième guerre mondiale
semble s’amoindrir
. C’est ce que déclare Jessica Silversmith, directrice de
l’Anti-Discriminatie Bureau Amsterdam (ADB) et secrétaire de l’association nationale des
centres antidiscrimination. Selon Silversmith, l’antisémitisme venait surtout de
l’extrême-droite, autrefois. ’On y réagissait vivement. Je constate maintenant l’absence
d’indignation civique’."

"Les centres antidiscrimination reçoivent des signaux selon
lesquels des préjugés antisémites resurgissent aux Pays-Bas, sous l’effet du conflit
israélo-palestinien et de la guerre en Irak
. L’ADB a enregistré un redoublement du
nombre de plaintes durant l’année 2002 ( 105 plaintes contre 50 en 2001 et 2000). Le
Meldpunt Discriminatie Internet (MDI), dans son rapport annuel, qualifie 2002 d’’année de
l’antisémitisme et de la haine contre les musulmans’." "Le MDI a enregistré en
2002 291 manifestations anti-islamiques, plus 316 dirigées contre les Marocains et les
Turcs et 584 textes antisémites, dont 51 négations de l’Holocauste."

Le thème est développé plus amplement dans le cahier Voorkant.

 

Design

Amsterdam aura très probablement un Musée du Design en 2007, selon le
Volkskrant (p.11). C’est ce que le Project Bureau Zuidas, chargé de planifier le
développement de la zone en bordure de l’A10 Ouest, a fait savoir hier.

Le nouveau musée, pour lequel la municipalité réserve un terrain de
6 000 mètres carrés, devrait être construit le long du Beatrixpark, près de la
gare RAI. La construction, qui coûtera environ 25 millions d’euros, sera financée
moitié par la commune, moitié par un consortium ING Vastgoed, ABN Amro et NS.

 

Economie, Finances

Peste aviaire

L’épizootie de grippe du poulet coûtera au moins 60 à 80 millions
d’euros aux autorités néerlandaises. Ce montant sera nécessaire pour détruire dix
millions de poulets et accorder des prêts d’urgence aux éleveurs de volailles qui
risquent la faillite. Il s’élèvera encore davantage si le virus continue de se
répandre.

Le ministre de l’Agriculture, Veerman, a déclaré mercredi qu’il
s’étonnait que le secteur même n’ait encore rien versé au fonds spécialement créé
pour les entreprises en difficulté. Le gouvernement avait promis de doubler les
contributions privées. "C’était il y a quatre semaines et je n’ai toujours rien
vu", a dit Veerman.

Le secrétaire de la NOP, l’organisation des éleveurs de volailles
néerlandais, reconnaît que le secteur n’a encore rien versé, alors que Veerman a
déposé cinq millions d’euros dans le fonds. Et il n’en fera sans doute rien, car ce
fonds n’a aucune utilité, selon la NOP. "Les conditions sont si strictes que
pratiquement aucune entreprise ne peut en faire usage." "Nous pouvons aussi bien
nous adresser aux banques."

La Deuxième Chambre veut que le ministre Veerman assouplisse les
critères du fonds spécial, mais le ministre affirme que la Commission européenne le
surveille de près pour éviter toute distorsion de concurrence ( de Volkskrant
p.3).

 

Contrefaçons

"Les Pays-Bas sont actuellement submergés d’articles
contrefaits", relève l’ Algemeen Dagblad (pp.1 et 9). "Durant les trois
premiers mois de l’année, la Stichting Namaakbestrijding (SNB, fondation pour la
lutte contre les contrefaçons) a déjà confisqué un million d’articles. Il s’agit
surtout de contrefaçons de vêtements, de jouets et de parfums. La SNB, qui s’efforce
d’intercepter des articles illégaux pour les grandes marques, parle d’une énorme
croissance. Durant toute l’année 2002, ’seulement’ 1,8 millions d’articles ont été
interceptés."

"Tout n’est pas destiné au marché néerlandais. Les articles
transitent notamment par le port de Rotterdam et Schiphol, à destination d’autres pays
européens."

 

Affaires françaises

Des articles factuels sont à signaler sur le cartel pétrolier
français ( Het Financieele Dagblad p.6) et la situation budgétaire de la France ( Algemeen
Dagblad
p.10, De Telegraaf p.29).

Sur le plan culturel, on retiendra deux pages illustrées sur
l’exposition Michel-Ange au Louvre ( de Volkskrant , supplément Kunst) et une
recension très positive du spectacle "Babelle Heureuse" de la compagnie de
danse Montalvo-Hervieu, qui se produira à Amsterdam les 9, 11 et 12 avril ( De
Telegraaf
p.17). 

Dernière modification :

Haut de page