Presse néerlandaise du jeudi 30 juin 2004

La demi-finale de l’Euro-2004 de football entre le
Portugal et les Pays-Bas sera jouée à guichets fermés ce soir, au stade José
Alvalade de Lisbonne. L’Audimat néerlandais s’attend à ce qu’au moins 11,5
millions de Néerlandais suivent le match sur le petit écran. Un porte-parole
prévoit que le record de 1998, lorsque 11,7 millions de téléspectateurs ont
regardé la rencontre Pays-Bas-Brésil en demi-finale du Mondial, sera battu si
les Pays-Bas éliminent le Portugal ce soir.

 

NRC Handelsblad d’hier soir : "La Cour
européenne préserve l’interdiction du foulard - Jugement dans l’affaire des étudiantes
turques", "Une tâche énorme attend les
gardes en Irak
", "Durão Barroso gagne la course de
Bruxelles"
De
Telegraaf

 : "Chasse à la finale - Les orange
aspirent de nouveau à la coupe
", "Hirsi Ali menacée de
mort"
Algemeen
Dagblad
 :
"Approche plus sévère de la fraude aux assurances-voyage - Une liste noire et
de fortes amendes", "Il faut de nouveau
y arriver ce soir
"
de
Volkskrant
 : "De Geus fait pression
sur le projet d’assurance-maladie - L’indemnité WAO [incapacité de travail]
peut descendre au niveau de l’assistance sociale", "La Cour : La Turquie peut
interdire le foulard"
Trouw  : "La lutte contre
l’effet de serre n’est pas hors de prix - Presque tous les pays du monde
doivent participer, selon un rapport néerlandais sur l’environnement", "La
perception du onze orange reste positive"

 

* * *

 

Actualité
internationale

 

Sommet de
l’OTAN

" L’OTAN se
globalise, avec des éruptions françaises
", titre le NRC Handelsblad (p.5) d’hier soir
au-dessus d’une analyse de Robert van de Roer. "La communauté internationale,
aux sommets du G8 et de l’Union européenne, a beau avoir travaillé les dernières
semaines au rétablissement des relations avec les Etats-Unis après ’l’Irak’, Chirac a indiqué que la France et les
Etats-Unis restent divisés sur différents sujets
. Il a fait comprendre à cinq ou six reprises
que l’OTAN, qui venait de décider d’aider à former l’armée irakienne, ne devait
pas jouer un rôle formel en Irak." "Conclusion : la France entraînera des
officiers irakiens hors d’Irak, tout comme l’Allemagne, que d’autres pays de
l’OTAN assurent une formation en Irak ou non
."

" Chirac a aussi
formulé des objections contre la présence accrue de l’OTAN en Afghanistan que
demandent le gouvernement afghan et les Nations
Unies
."

" Pour finir,
Chirac a dit que le président américain Bush était allé ’trop loin’ et était
’sorti de son domaine’ en plaidant en faveur de l’adhésion de la Turquie à
l’UE
. ’C’est un peu comme si je disais aux Etats-Unis comment ils doivent
régler leurs relations avec le Mexique’, a dit
Chirac."

"Grâce à ces éruptions françaises, les relations
transatlantiques avaient un air familier [avant-]hier." "’La France reste la
France, traditionnellement opposée à un trop grand rayon d’action de l’OTAN,
mais elle ne pourra pas l’empêcher en Irak, pas plus qu’en Afghanistan’, a
déclaré un diplomate britannique."

" L’OTAN elle-même
sort du sommet comme une organisation qui se globalise de plus en plus, en
élargissant l’opération de paix en Afghanistan et la mission de formation en
Irak
. Les Etats-Unis auraient préféré que l’OTAN joue dès maintenant un rôle
dans la stabilisation de l’Irak, au lieu de n’apporter qu’une aide logistique à
une division dirigée par la Pologne. Bien que la France et l’Allemagne soient
contre les ’bottes sur le sol’ irakien, la discussion sera
poursuivie
."

" L’OTAN n’est pas
à la hauteur de ses propres ambitions
", titre le Trouw (p.7) ce matin. "Les pesantes
armées que l’Occident a disposées autour de l’Union soviétique sont loin d’être
divisées pour former les unités combatives, rapides et efficaces dont rêve
l’OTAN."

"Au sommet d’Istanbul, les chefs d’Etat et de
gouvernement se sont promis les uns aux autres d’améliorer rapidement la
capacité d’engagement de leurs militaires. Pourtant ils n’ont pas eu le courage
de donner un chiffre dans leur déclaration officielle. Cet objectif chiffré a
bien été mentionné durant le sommet et tout le monde l’approuverait : huit pour
cent des forces armées doivent être actives dans une région en crise. Compte
tenu de la préparation, de la relève et des vacances, cela veut dire que 40 pour
cent des forces armées doivent être disponibles pour des tâches de gestion de
crise."

" En ambitionnant
de s’attaquer à l’échelle mondiale aux menaces pour l’Occident, l’OTAN a suscité
de grandes attentes. Le sommet d’Istanbul n’y a pas
répondu
."

 

Union européenne

Présidence de la
Commission
.
"Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne, durant une réunion
au sommet spéciale à Bruxelles hier soir, ont mis en avant le premier ministre portugais José Manuel
Barroso comme nouveau président de la Commission européenne
", écrit le
journal d’affaires Het Financieele
Dagblad
à la une. "A l’issue de la réunion, qui n’a duré qu’une demi-heure,
Bertie Ahern, premier ministre irlandais et président actuel de l’Union, a réagi
avec enthousiasme à l’unanimité avec laquelle les leaders de gouvernement se
sont ralliés au candidat qu’il avait sélectionné."

" Le premier
ministre Balkenende a loué ’les qualités administratives’ de Barroso
, avec
qui il assistera ce soir au Portugal à la rencontre Portugal-Pays-Bas en
demi-finale de l’Euro 2004. Balkenende n’a pas voulu préciser qui il présentera
comme candidat pour la nouvelle Commission."

Pacte de
stabilité
.
Dans le même Financieele Dagblad
(p.5), Sigrid de Vries, depuis Berlin, rend compte d’une session d’explication" pour la presse
étrangère des arguments et positions allemandes en matière de Pacte de
stabilité
. "Ce que cette session d’explication a surtout montré, c’est le
dépit ressenti par les Allemands. Le
message était que l’Allemagne, dans toute cette discussion sur le Pacte de
stabilité, est la victime du zèle de la Commission européenne et des ministres
des Finances de quelques autres Etats membres
. La colère d’Eichel contre son
homologue néerlandais Zalm n’est pas retombée, en dépit des tentatives des
diplomates néerlandais et allemands de la balayer sous le tapis à l’approche de
la présidence néerlandaise de l’UE."

" Avec la
résistance sans grand succès, mais extrêmement acharnée, de Zalm, les Pays-Bas
ont perdu beaucoup de crédit auprès des Allemands
. Le fait que les Pays-Bas
dépassent désormais aussi les critères concernant le déficit n’est guère une
réparation, car la Commission européenne, selon Berlin, juge les autres pays
avec beaucoup plus de clémence que l’Allemagne."

 

Cour européenne des droits de
l’Homme

Le NRC Handelsblad d’hier soir, dans
son grand article à la une, le Volkskrant (p.1) et le Trouw (p.6) de ce matin relèvent que la Cour européenne des droits de l’Homme,
saisie par une étudiante turque qui s’était vu refuser l’accès aux cours et aux
épreuves écrites de l’Université d’Istanbul parce qu’elle portait le foulard
islamique, a préservé cette interdiction et défendu le principe de laïcité comme
garant des valeurs démocratiques en Turquie
.

"La décision de la Cour n’intéresse pas seulement la
Turquie", souligne le NRC Handelsblad. " La question du foulard se pose aussi dans
un certain nombre d’autres pays européens
. C’est ainsi que le parlement
français a adopté une loi interdisant le port de ’signes religieux ostensibles’
dans l’enseignement [public], aussi bien pour les élèves que les enseignants. En
Allemagne, des länder conservateurs comme le Bade-Wurtemberg et la Bavière ont
interdit le port d’un foulard par les
enseignantes."

" Il reste à voir
si le jugement de la Cour européenne des droits de l’Homme sur les foulards
turcs changera grand-chose à la situation aux Pays-Bas
", remarque le Volkskrant, "bien que les tribunaux
néerlandais dussent se conformer à ce jugement."

 

Actualité
intérieure

 

Football

" Le premier
ministre Balkenende s’est mêlé pour la deuxième fois à la discussion sur la
diabolisation de l’entraîneur de l’équipe nationale de football, Dick
Advocaat
", annonce le Volkskrant
à la une. "Il a écrit une lettre ouverte au chroniqueur Jan Mulder, qui avait
exigé des excuses du premier ministre sur la première page du Volkskrant, mardi. "Selon Mulder,
Balkenende prend part au chœur de ceux qui l’accusent à tort de diaboliser
Advocaat. Balkenende le conteste et estime qu’il n’a pas à faire
d’excuses."

"Il est exceptionnel qu’un premier ministre se mêle de
cette façon au débat public", souligne le journal de centre gauche. "Balkenende
avait dit dès la semaine dernière qu’il jugeait ’extrêmement inquiétant’
qu’Advocaat soit désigné à la vindicte populaire pour les mauvaises performances
du onze néerlandais. Il avait appelé les Néerlandais à revenir à la
’normalité’."

"Selon le service d’information du gouvernement Rijksvoorlichtingsdienst, le premier
ministre s’est senti contraint de réagir en public parce qu’on lui ’met quelque
chose sur le dos’ dans un débat auquel ’il ne prend absolument pas
part’."

Suit la lettre ouverte du premier
ministre.

 

Ayaan Hirsi Ali

La députée VVD Ayaan Hirsi Ali a porté plainte mardi
contre le groupe rap haguenois Den Haag Connection (DHC), dont un texte
ordurier, raciste, sexiste et menaçant à son adresse circule sur Internet. Le
vice-premier ministre Zalm a déclaré mardi durant le programme télévisé Nova qu’il fallait engager des
poursuites contre le groupe ( De
Telegraaf
p.1, de Volkskrant
p.1, Algemeen Dagblad
p.5).

 

Economie,
Finances

 

Pouvoir
d’achat

Tous les citoyens verront leur pouvoir d’achat baisser de
1,25 pour cent en moyenne, en 2005, alors que les revenus minima régresseront de
2 pour cent, selon le Centraal
Planbureau
(CPB). L’ Algemeen
Dagblad
le rappelle à la une, dans le résumé d’un bref entretien avec le
ministre des Finances Gerrit Zalm (p.8). Le gouvernement Balkenende a promis de
compenser les groupes les plus faibles de la société. Mais il ne dégagera pas de
fonds supplémentaires pour cela : c’est le reste de la population qui en fera
les frais. "Nous allons rajuster le pouvoir d’achat", déclare Zalm, qui espère
que les sévères mesures d’austérité appartiendront bientôt au passé. Il prévoit
même une aubaine d’un demi-milliard d’euros. "Jusqu’à présent le budget est
conforme aux prévisions. Les recettes sont même un peu plus élevées. Notre
position est plutôt forte."

 

A
signaler :

Une tribune de Paul Verhoeven, metteur en scène, et
Monique van de Ven, actrice, en faveur du maintien des possibilités de
financement permettant de réaliser des films néerlandais de qualité. "Ce
gouvernement risque de tout balayer d’un seul coup en mettant fin à sa politique
de stimulation du cinéma sans proposer d’alternative sérieuse" ( Het Financieele Dagblad
p.9).

Dernière modification : 20/07/2004

Haut de page