Presse néerlandaise du jeudi 5 août 2004

 

Le
décès, lundi, de Henri Cartier-Bresson fait la manchette du Volkskrant et
du Trouw, qui reprennent chacun une des images les plus connues du maître
incontesté de l’école française de photographie.

La
plupart des autres titres à la une sont d’inspiration économique.

 

  • NRC Handelsblad
    d’hier soir : "Pétrole cher : l’Etat y gagne, les consommateurs y perdent",
    "Un troisième service secret à part", "New York entre la peur et le cynisme"
  • de Volkskrant  :
    "Le photographe Cartier-Bresson (95 ans) est décédé", "Les spéculateurs font
    monter le prix du pétrole : 40,99 dollars", "Les billets de train ont augmenté
    de 14 pour cent en deux ans"
  • Trouw  : "L’œil
    pour le moment crucial - Cartier-Bresson 1908 -2004", "La FNV : les 40
    heures ne sont pas un grand thème - Le FMI veut néanmoins une
    semaine de travail plus longue en Europe
    "
  • Algemeen Dagblad
     : "Le prix des maisons augmente à peine - La Rabobank : le marché ne reprendra
    qu’en 2005", ""La Belgique enterre ses héros" (pompiers de
    Ghislenghien)
  • De
    Telegraaf

     : "L’économie reprend - Le travail temporaire est le premier à remarquer le
    rétablissement du marché
    ", "Les NS augmentent leurs tarifs de 3,25 pour
    cent"

 

* * *

 

Le
dossier du jour : Services secrets néerlandais

Le
gouvernement veut étendre une nouvelle fois les compétences des services de
renseignement néerlandais
", relève le Volkskrant (p.3). " Les
services secrets doivent avoir plus de latitude pour être en mesure non
seulement de prévoir les attentats terroristes, mais aussi de les ’perturber’ à
un stade précoce. Il y aura aussi un service secret autonome qui s’occupera
spécialement de l’interception et de l’écoute des télécommunications
."

" C’est
ce que le ministre de l’Intérieur Remkes écrit à la Deuxième Chambre
. Il
travaille à un projet de loi visant à étendre les droits du Service général de
renseignement et de sécurité (AIVD) et du Service de renseignement et de
sécurité militaire (MIVD). Les compétences de ces services ont été étendues une
première fois après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Remkes
juge qu’il est temps de procéder à de nouvelles adaptations après les attentats
de cette année à Madrid."

"Les
services seront tout d’abord autorisés à consulter de grands fichiers, même s’il
s’agit des noms et des données de personnes non suspectes. Selon le ministre,
cela peut contribuer à discerner des ’trames’ au sein de groupes de personnes,
grâce à de nouvelles techniques. Cette activité soulève encore des objections
légales. Remkes veut aussi donner aux services la possibilité de réclamer de
leur propre initiative des données d’autres institutions publiques. L’AIVD aura
par exemple le droit d’accéder directement aux banques de données de la police.
Dans la situation actuelle, l’autorisation de la police est nécessaire pour
cela. Les services de renseignement auront d’autre part la possibilité
d’intervenir eux-mêmes lorsqu’ils dépistent des activités terroristes.
Actuellement ils sont dépendants d’autres instances, comme la police."

"Le
ministre annonce aussi que la Nationale Sigint Organisatie (NSO) deviendra
autonome. La NSO (Sigint signifie Signal Intelligence) est actuellement une
branche du MIVD et s’occupe plus particulièrement de l’interception et de
l’écoute de communications par téléphone, fax et Internet. Elle a été instaurée
à la suite des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Ce service
soutient surtout le travail de l’AIVD et du MIVD. Selon le ministère de
l’Intérieur, son autonomisation est surtout nécessaire pour des raisons
d’organisation."

"On avait déjà appris le
mois dernier que l’AIVD, depuis peu, coopérait plus étroitement avec la police
judiciaire nationale et le Service d’immigration et de naturalisation"
(également NRC Handelsblad d’hier soir p.1, De Telegraaf p.3).

Actualité intérieure

 

Neelie Kroes

" La
Deuxième Chambre a réagi de façon mêlée à la présentation de Neelie Kroes (VVD)
comme candidate des Pays-Bas pour la Commission européenne
", rapporte le NRC Handelsblad (p.3) d’hier soir. " Le CDA et le VVD sont satisfaits,
mais le D66 veut faire venir Kroes à la Chambre pour l’interroger sur sa vision
de l’Europe
."

" Les
partis d’opposition PvdA, GroenLinks et SP expriment également des critiques,
notamment en ce qui concerne la procédure de nomination qui a consisté en messes
basses, selon eux
."

"Le
président du groupe parlementaire VVD, Van Aartsen, fait savoir depuis le Sud de
la France qu’il considère Kroes comme ’la meilleure des candidats disponibles’.
’Elle a l’expérience, la perspicacité et la combativité nécessaires pour
s’acquitter de cette tâche’, selon Van Aartsen. ’Il n’arrive que trop souvent
qu’une alliance profane de chrétiens-démocrates et de sociaux-démocrates bloque
les indispensables réformes économiques et politiques au sein de l’UE.’ Avec
Kroes, ’la tendance libérale’ restera représentée dans la Commission."

"Le CDA
est également satisfait du choix de Kroes, mais souligne que c’est surtout à
cause du portefeuille. ’Nous aurons un portefeuille économique lourd parce que
nous ne nous sommes pas concentrés d’abord sur les noms’, déclare le
vice-président du groupe, Verburg."

" Le
député Timmermans (PvdA) qualifie la candidature de Kroes de ’gain pour le VVD,
mais perte pour les Pays-Bas’
. Selon lui, les Pays-Bas sont maintenant
affaiblis en Europe, à cause de ’tiraillements de politique partisane’. D’autres
partis condamnent surtout la manière dont Kroes a été mise en avant."

"L’europarlementaire Van den
Berg (PvdA) redoute le ’penchant pour la privatisation’ que l’ancienne ministre
des Transports a toujours manifesté, mais il loue son style : ’une gestionnaire
avec des opinions fortes’."

" Je crois beaucoup en
l’Europe, je crois aussi en une grande Europe
", dit Neelie Kroes dans une
interview sur la même page. " Durant ma vie politique, j’ai beaucoup eu
affaire à l’Europe
 : libéralisation de la navigation aérienne,
privatisation, négociations avec mes collègues allemands et français. Après, on
m’a régulièrement sollicitée pour faire des recommandations à Bruxelles sur la
politique de l’emploi, les transports, la logistique et les infrastructures. L’Europe me touche donc. Je connais l’Europe, ses plus et ses moins et la
manière de transformer les moins en plus
."

Ce matin, le Trouw
(p.3) précise que "le président du groupe D66, Boris Dittrich, veut que la
nouvelle commissaire européenne des Pays-Bas, Neelie Kroes, vienne à La Haye
tous les six mois pour un échange d’idées public avec la Deuxième Chambre".

 

Leefbaar Rotterdam

Si les
habitants de Rotterdam le veulent, les héritiers locaux de Pim Fortuyn se
présenteront aux élections législatives de 2007, avec un parti propageant le
nationalisme et le pragmatisme. Leefbaar Rotterdam (LR, Rotterdam vivable) en a
l’ambition, selon le leader du groupe municipal, Ronald Sørensen, mais le parti
devra d’abord obtenir de bons résultats aux élections municipales, un an plus
tôt.

A
Rotterdam, LR, avec 17 sièges au conseil municipal, a provoqué un revirement
politique. L’action contre les nuisances et l’insécurité s’y est durcie. Les
règles nationales s’avérant parfois une pierre d’achoppement dans ce domaine, le
nouveau parti prônera davantage de compétences pour les communes. Le parti
visera par ailleurs à l’élection au suffrage direct du premier ministre et des
maires.

A l’école on enseignera de
nouveau l’histoire des Pays-Bas et les allochtones qui veulent garder une double
nationalité risqueront de perdre la nationalité néerlandaise, comme sanction
d’un comportement criminel ( Trouw pp.1 et 9).

 

Sondage d’opinion

Si
des élections législatives avaient lieu en ce moment, le PvdA deviendrait de
loin le premier parti des Pays-Bas
,
selon une étude de TNS NIPO effectuée pour le programme télévisé Den Haag
Vandaag
.

Le PvdA
poursuit sa progression dans les sondages. Le mois dernier, les
sociaux-démocrates auraient gagné six sièges et maintenant ils en gagneraient
sept. Le parti socialiste radical SP passerait de 9 à 15 sièges.

La popularité du CDA et du
VVD est en baisse. Le CDA perdrait onze sièges, le VVD deux ( De Telegraaf
p.6).

 

Economie, Finances

 

Rétablissement économique

"La
demande de main-d’œuvre flexible croît aux Pays-Bas", constate le journal
d’affaires Het Financieele Dagblad dans son grand article à la une. "De
grands groupes de travail temporaire comme Vedior et Randstad annoncent une
reprise du marché du travail. C’est un signe de rétablissement économique."

"Il
ressort des résultats trimestriels du leader du marché intérimaire Randstad que
ce marché n’a plus régressé les derniers mois, pour la première fois depuis des
années. Par rapport au même trimestre l’an dernier, la croissance est restée
inchangée. Le premier trimestre, le chiffre d’affaires de la branche avait
encore baissé de 9 pour cent."

"Les
organisations de travail temporaire sont considérées comme un baromètre fiable
du développement économique", souligne le journal financier. "En période de
récession, les entreprises font d’abord des économies sur les intérimaires,
avant de licencier du personnel permanent. Quand la conjoncture est à la hausse,
elles attirent d’abord de la main-d’œuvre flexible, avant d’embaucher de
nouveaux personnels permanents."

"Selon le président du
conseil d’administration de Randstad, Ben Noteboom, les signes de rétablissement
sont nets. ’La reprise est la plus forte dans le Sud du pays. C’est notamment
sensible dans l’industrie et le secteur technique.’ Les autres régions suivront
dans trois à six mois" (également De Telegraaf pp.1 et 27, Trouw
p.2, de Volkskrant p.6).

 

Affaires françaises  

 

 Pieter Kottman, en rubrique
économique du NRC Handelsblad (p.15) d’hier soir, rend compte de
l’interprétation française de l’accord de l’OMC à Genève : "Les Français
revendiquent la victoire à l’OMC". "Le ministre français de l’Agriculture, Hervé
Gaymard, a employé le mot [’équilibré’] et a ajouté : ’Les dix derniers jours,
les Etats-Unis ont accepté des disciplines pour leur politique agricole qu’ils
n’acceptaient pas auparavant’."

Sur le plan artistique, le
Volkskrant (p.13) évoque l’installation Beer Kilometer de Nicolas
Floc’h, à Amsterdam.

 

Dernière modification : 20/08/2004

Haut de page