Presse néerlandaise du jeudi 5 juin 2008

La protection rapprochée de Mme Rita Verdonk a été arrêtée mercredi, rapporte l’ensemble de la presse à la une. Selon une analyse du Coordinateur national de la lutte contre le terrorisme, il n’y aurait plus de menace justifiant l’engagement de gardes du corps. La députée bénéficie cependant toujours d’une forme de surveillance qui durera environ un mois. C’est ce que la leader politique du mouvement Trots op Nederland (Fiers des Pays-Bas, TON) a fait savoir hier soir. "Je trouve cela vraiment bizarre", a-t-elle déclaré durant le programme télévisé Knevel & Van den Brink. "Il arrive encore suffisamment d’incidents. La menace est loin d’être passée."
Mme Verdonk a interrompu sa campagne de présentation de son mouvement en province. Elle a demandé des éclaircissements au premier ministre Balkenende.

Les grands titres

NRC Handelsblad (libéral) d’hier soir : "Obama revendique la victoire dans la course à la candidature Démocrate – Le premier candidat noir", "La solution du problème des embryons semble proche" "Els Borst : La ChristenUnie est arrogante – L’ancienne ministre D66 de la Santé publique condamne l’attitude du partenaire de coalition"
De Telegraaf (populaire) : "Le gouvernement met fin à la protection de Verdonk – ’Je ne me sens pas en sécurité’", "Pieper laisse tomber les auteurs d’Opinio", "L’équipe orange s’échauffe" (Euro 2008)
Trouw (chrétien progressiste) : "Félicitations pour Obama – La lutte contre le Républicain John McCain semble devoir devenir une course au finish", "La protection de Verdonk arrêtée avec effet immédiat"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "La commission Bakker : Plus que trois mois de WW [allocation chômage] – Après le licenciement encore un an de salaire et une aide pour chercher un nouvel emploi", "Réduction de la protection de Verdonk"
de Volkskrant (centre gauche) : "Un ’rêve noir se réalise’ avec Obama" (reportage de Washington), "Alerte dans l’UE à la suite d’un incident dans une centrale nucléaire en Slovénie", "La moitié des Néerlandais n’ont pas de réserve financière"

LE DOSSIER DU JOUR : Rapport de l’Institut national d’information budgétaire

"Les Néerlandais ne tiennent pas suffisamment compte de la possibilité de revers financiers", relève le Volkskrant à la une. "Si la machine à laver rend l’âme ou si la voiture doit aller au garage pour une réparation coûteuse, la moitié des Néerlandais ne peuvent pas avoir recours à une réserve financière. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’Institut national d’information budgétaire (Nibud). Cet institut, qui conseille les consommateurs sur les questions financières, a créé une ’calculette tampon’ avec laquelle les gens peuvent déterminer eux-mêmes quelle réserve financière saine il leur faut."
"Sur le site Internet du Nibud, ils peuvent télécharger un modèle de réserve recommandée et un modèle de réserve minimale. S’ils ont moins d’épargne que ne l’indique le second modèle, ils sont en situation de malaise financier."
"’Les Néerlandais doivent anticiper sur leurs frais’, dit le chercheur du Nibud Marcel Warnaar. ’Quelque chose se casse toujours à un très mauvais moment, c’est évident. Avec notre modèle de calcul chacun peut calculer de façon précise ce qu’il doit épargner pour ne pas avoir de problèmes.’ Les montants sont basés sur l’âge, le nombre d’enfants, le revenu et l’habitat (maison en propriété ou location)."
"Plus de 90 pour cent des Néerlandais estiment qu’une réserve financière est nécessaire. Pourtant, la moitié seulement peuvent faire face à des revers. Dans les familles monoparentales il s’agit même de 32 pour cent. Les personnes âgées attachent plus d’importance à une cagnotte. Les trois-quarts des plus de 65 ans disposent d’une épargne suffisante."
"Selon le Nibud, beaucoup de personnes placent leur argent et préparent leur retraite, mais ne réfléchissent pas aux revers subits. ’Et c’est alors que tout bouge’, dit Warnaar. ’Une fois que le problème a surgi, la solution est souvent de contracter un emprunt. Du fait des intérêts à verser, c’est cher et cela limite les autres dépenses’."

"Les ménages néerlandais doivent avoir une réserve d’au moins onze mille euros", précise le Het Parool (p.26) d’hier soir. "Une personne seule qui est propriétaire de son habitation et a un revenu mensuel net de 1 800 euros doit disposer d’au moins 11 100 euros, selon le Nibud. Si elle loue, 6 300 euros suffisent. Pour un couple propriétaire avec un revenu de 2800 euros, le minimum est 13 200 euros. S’il a des enfants, 15 000 euros sont à recommander."

Actualité internationale

Primaires américaines

"Obama ne doit pas faire la même erreur que Clinton et partir du principe qu’il battra facilement John McCain", remarque l’éditorialiste du Trouw. "McCain continuera d’insister sur le manque d’expérience nationale et internationale d’Obama – le fait que Clinton n’a pas réussi à le battre avec cette stratégie ne veut pas dire que McCain n’a aucune chance d’y arriver. En outre, des parties cruciales de l’électorat Démocrate – femmes âgées, Hispano-Américains, ouvriers – ne lui sont pas favorables. Bref, Obama devra continuer de développer son talent de rassembleur au sein des Démocrates et des Etats-Unis. Après huit ans de Bush, ce talent ne pourrait que profiter aux Etats-Unis et au reste du monde."

"Hillary Clinton ne deviendra pas la première présidente des Etats-Unis", note le commentateur du Volkskrant. "Il n’empêche que jamais encore dans l’histoire de l’Amérique une femme n’avait réussi à aller aussi loin. La candidature de Barack Obama n’est pas moins historique. Pour la première fois dans l’histoire de l’Amérique, dans laquelle les antagonismes raciaux jouent un très grand rôle, un candidat noir a une chance de conquérir la Maison Blanche."
"Même si Obama finit par perdre, sa candidature aura eu son importance", conclut le journal de centre gauche. "Son appel au changement et à la réconciliation, après huit ans de polarisation sous le président Bush a mobilisé plus d’électeurs que jamais. McCain ne pourra rien changer à ce résultat."

Pays-Bas – Arabie saoudite

"Le film ’Fitna’ de Geert Wilders domine l’agenda d’une visite d’un groupe de députés en Arabie saoudite, le week-end prochain", souligne le Trouw (p.4). "La visite dirigée par le député CDA Ormel, président de la commission parlementaire des Affaires étrangères, divise la Deuxième Chambre. Pour commencer, Wilders lui-même renonce à participer à ce qu’il appelle ’un voyage d’agrément politiquement correct dans un pays islamofaschiste demeuré et barbare’. Il reproche à ses collègues de la Chambre d’essayer d’aplanir les difficultés à Riyad, après les critiques des pays islamiques sur son film."
"De plus, le SP et le D66 ne sont pas favorables à cette visite parce qu’ils estiment qu’une délégation parlementaire néerlandaise n’a rien à faire au parlement non élu de l’Arabie saoudite. ’Des députés ne doivent pas rendre une visite officielle à un parlement non démocratique’, estime Van Bommel (SP)."
"L’initiative de cette visite a été prise par l’ambassadeur d’Arabie saoudite aux Pays-Bas, Elkhereiji, qui, après la parution du film controversé de Wilders, a demandé un dialogue entre les élus haguenois et son parlement."

Affaires françaises

L’ensemble de la presse fait bon accueil au premier film de Philippe Claudel, Il y a longtemps que je t’aime (Het Parool d’hier soir cahier PS, Trouw cahier de Verdieping, Volkskrant cahier Kunst, AD p.29).

Le supplément du Het Parool présente par ailleurs le documentaire de Bruno Monsaingeon Nadia Boulanger Mademoiselle (Idéale Audience, DVD).

Dernière modification : 19/08/2008

Haut de page