Presse néerlandaise du jeudi 6 septembre 2007

Selon Paul Nouwen, l’ancien directeur de l’ANWB - le principal touring club néerlandais -, la taxe kilométrique dont il est l’initiateur sera introduite sur les autoroutes des Pays-Bas en 2010. Dans les régions à trafic intense où les bouchons sont fréquents, la mesure sera aussi appliquée immédiatement aux autres voies proches des autoroutes, pour éviter que le problème ne se déplace. Quelques années plus tard, ce sera le tour du reste du pays. "C’est ce que le ministre Eurlings décidera, selon mes indications. Je pense qu’il l’annoncera début décembre."
Le ministre des Transports et Voies d’Eau n’a pas voulu réagir hier, souligne le journal à grand tirage Algemeen Dagblad.

NRC Handelsblad (libéral) d’hier soir : "Pronk appelle à l’action - Les propos de Pronk sur le premier ministre suscite l’irritation du CDA et de la ChristenUnie", "Revenus des grands managers - Dijkstal : faites une loi pour plafonner les salaires", "La police allemande prévient un attentat"
de Volkskrant (centre gauche) : "Des attentats prévenus en Allemagne - Trois hommes visaient probablement des cibles américaines", "Le roi du ’Quartier rouge’ va vendre des immeubles à une corporation locative" (Amsterdam)
Trouw (chrétien progressiste) : "Plus question d’avoir moins de six - Il faudra avoir la moyenne en néerlandais, en anglais et en mathématiques" (recommandation du Conseil de l’enseignement), "Des convertis allemands projetaient des attentats contre les Américains"
De Telegraaf (populaire) : "Fermer plus vite les mosquées - La Chambre prône une approche dure", "L’Allemagne échappe au terrorisme - Des extrémistes visaient des aéroports"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "’Taxe kilométrique sur les autoroutes à partir de 2010 - L’initiateur Nouwen : extension à l’ensemble des Pays-Bas quelques années plus tard"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Colombie

"Les Pays-Bas ont des contacts à haut niveau avec les autorités colombiennes au sujet de Tanja Nijmeijer (’Eillen’), la Néerlandaise de 29 ans qui fait partie du groupe de guérilla FARC et dont on a trouvé le journal intime", rapporte le Volkskrant (p.3). "C’est ce que le ministre Verhagen (Affaires étrangères) a déclaré mercredi. Les dernières années, il n’y avait pas eu de contact à la demande des parents de Nijmeijer, parce que cela aurait pu présenter un danger pour leur fille. ’On craignait qu’il n’arrive quelque chose à Tanja si le ministère demandait des informations. Qu’elle ne soit liquidée’, dit Mariëtte Olde Dubbelink, une tante de Tanja Nijmeijer qui joue le rôle de porte-parole des parents."
"Maintenant que les autorités colombiennes ont appris par le biais des médias que Nijmeijer fait partie des FARC, la concertation ne présente plus de danger, selon Verhagen. La famille sera invitée à avoir un entretien à son ministère" (également AD Haagsche Courant p.6, Trouw p.10).

Le Telegraaf (p.3) ajoute : "Outre Tanja Nijmeijer, il y a peut-être encore trois autres Néerlandais qui sont actifs dans le mouvement de guérilla colombien FARC". "Dans son journal intime Nijmeijer parle d’un certain Karel, d’une Jansie et d’une Karen." Le journal populaire précise que "le Service général de renseignement et de sécurité AIVD va examiner si les agissements des FARC aux Pays-Bas doivent être surveillés de plus près". "C’est ce que la ministre Ter Horst (Intérieur) a promis hier. ’Jusqu’à présent il n’y avait pas suffisamment d’indications pour justifier une attention particulière’, a-t-elle dit, mais il est apparu la semaine dernière que les FARC, en tout cas, recrutent activement aux Pays-Bas, sur Internet. Ter Horst a l’impression que Tanja Nijmeijer et les possibles autres volontaires néerlandais des FARC sont des ’cas individuels’."

ACTUALITE INTERIEURE

Jan Pronk

L’ensemble de la presse évoque encore la sortie de l’ancien ministre PvdA Jan Pronk contre le premier ministre CDA Jan Peter Balkenende (cf. presse d’hier).

"Jan Pronk, candidat à la présidence du PvdA, qualifie la présence militaire néerlandaise en Afghanistan de ’pas sensée’ et la guerre en Irak est basée sur un mensonge, selon lui", résume le Trouw (pp.3 et 4). "Mais Balkenende n’est pas un menteur pour autant." "Pronk a reconnu hier qu’il a fait une ’faute politique’. ’Les dernières années, je me suis irrité des gens qui mélangent les critiques politiques et les qualificatifs personnels. Maintenant je viens de faire la même faute. Quand on se sert d’un mensonge comme point de départ d’une action politique, on n’est pas un menteur’."

"Les politiques peuvent se traiter réciproquement de menteurs", fait valoir l’éditorialiste du NRC Handelsblad d’hier soir. "Mais il est d’usage de faire une exception pour les politiques de partis ’amis’." "La stabilité de la coalition gouvernementale est en jeu si le PvdA choisit Pronk comme président du parti, car il attaque le chef de file du CDA de front."

"Sa téméraire accusation souligne une fois de plus la nécessité d’une enquête parlementaire sur la question [irakienne], même si dans le cas de Pronk c’est un emplâtre sur une jambe de bois : en effet, pour lui l’issue ne fait aucun doute", remarque le Trouw. "Il n’empêche qu’il est dans l’intérêt général de faire la lumière sur cette affaire."

"Avec les calomnies du candidat Jan Pronk sur le premier ministre Balkenende, tout le monde sait de nouveau à quoi s’en tenir s’agissant du PvdA", écrit le commentateur du Telegraaf. "Bien que Pronk, qui a traité Balkenende de menteur concernant la crise irakienne, regrette maintenant sa remarque mais persiste à dire que le premier ministre a menti, il est clair qu’avec cet homme comme possible président du PvdA l’existence du gouvernement serait en grand danger."

Islam radical

"Il faut fermer beaucoup plus vite les mosquées où l’on prêche la haine ou dans lesquelles se passent des choses louches", relève le Telegraaf dans son grand article à la une. "Une large majorité de la Deuxième Chambre constituée par le CDA, le PvdA et le VVD est d’accord sur ce point. Selon le député VVD Halbe Zijlstra, la fermeture de lieux du culte est taboue parce qu’elle porterait atteinte à la liberté de religion : ’Quand vous vous livrez à des activités criminelles à domicile, la police peut faire une descente chez vous, mais quand cela se passe dans une mosquée, c’est une autre paire de manches’."
"Zijlstra dit que c’est pourtant possible, parce que la Constitution fait une exception ’pour prévenir ou lutter contre les dérèglements’. ’Un maire peut fermer un coffee-shop ou un café en invoquant l’ordre public. Il doit aussi pouvoir fermer une mosquée’."

AFFAIRES FRANÇAISES

Sous le titre "Le prince qui a réveillé la France d’un baiser", le nouveau correspondant à Paris du Volkskrant (p.4), Ariejan Korteweg, souligne qu’"aucun président d’après-guerre n’a été aussi populaire que Sarkozy après plus de cent jours". "L’opposition et les médias de gauche cherchent désespérément des arguments pour critiquer ses actes. En vain pour le moment."

Sur le plan culturel, on retiendra un bel article dans le Het Parool (pp.24 et 25) d’hier soir sur l’exposition de photographies de Valérie Belin à Amsterdam, à la galerie Huis Marseille et à la Maison Descartes.

Dernière modification : 21/10/2008

Haut de page