Presse néerlandaise du jeudi 7 août 2003

  • Trouw : Exode des spécialistes (des hôpitaux universitaires) 
  • Volkskrant : Amertume après la libération des Palestiniens - Le CBS a calculé
    une inflation trop élevée
  • Algemeen Dagblad : Querelle sur les salaires après l’erreur du CBS
  • Telegraaf : Le cadeau de mariage (de Willem-Alexander et Maxima) presque
    entièrement utilisé pour la fête (populaire)

 

* * *

 

Actualité internationale

 Premier ministre italien

Le Volkskrant (p5) présente une compilation d’articles parus dans
la presse européenne pour montrer que " Berlusconi ne représente pas seulement
un problème pour l’Italie ".

Toutefois, déplore le journal de centre gauche, les collègues chefs
de gouvernement de M. Berlusconi ne réagissent pas comme la presse : à Luxembourg
par exemple, lorsque M. Berlusconi a assimilé l’eurodéputé Martin Schulz à un
nazi, la discussion n’a pas porté sur les accusations qui avaient valu cette
comparaison à M. Schulz, mais sur le sens de l’humour de Berlusconi.
" C’est peut-être ce qui explique la frustration de certains
médias ". " Les ministres européens n’éprouvent pas le besoin
d’ennuyer leurs collègues en prenant des mesures fermes – surtout pas depuis le
boycott irréfléchi contre le gouvernement autrichien (avec le populiste de droite
Haider), qui a tourné à la débâcle il y a trois ans. Berlusconi reste donc hors
d’atteinte au niveau européen, en dépit de la précision de tir des
médias ".

 

Hans Blix

" La guerre contre Saddam était illégale ", titre
le Trouw (p7) au-dessus du résumé d’une intervention de M. Blix à la radio
suédoise.

M. Blix a expliqué que la guerre en Irak était contraire à la Charte
des Nations-Unies, et que les armes de destruction massive dont aurait disposé Saddam
Hussein n’étaient pas le véritable motif de la guerre. Après le 11 septembre, les
Etats-Unis " éprouvaient le besoin de faire une démonstration de
force ". " Personnellement a fait remarquer M. Blix, je trouvais
curieux que les partisans de l’intervention militaire sachent avec 100% de certitude
que les armes existaient mais aient 0% d’information sur la question de
l’endroit où elles se trouvaient ".

 Pays-Bas – Iran

Le Telegraaf rapporte les critiques formulées par le député VVD
Geert Wilders à l’encontre du ministre des affaires étrangères M. De Hoop
Scheffer : " le VVD chapitre De Hoop Scheffer sur sa politique
iranienne ".

Le porte-parole affaires étrangères du groupe libéral trouve que le
ministre néerlandais " et ses collègues européens produisent de beaux textes
et pour le reste se croisent les bras : ‘De Hoop Scheffer ne fait rien’. Le
libéral, qui met depuis longtemps en garde contre les risques de terrorisme et de
développement d’armes nucléaires a été très ébranlé par une étude approfondie
sur l’Iran publiée par le Los Angeles Times. Des entretiens avec de nombreux
spécialistes y font apparaître que l’Iran est bien plus près de disposer de la
bombe atomique qu’on ne le pense généralement. ‘Ce genre d’état
scélérat ne doit pas pouvoir disposer de l’arme atomique. Il n’y a pas de
compromis possible’ ". M. Wilders a adressé une nouvelle série de
questions écrites au ministre ; il a le sentiment que ses questions précédentes
n’ont pas obtenu de réponse sérieuse, précise le Telegraaf.

 

Actualité intérieure

Antilles

Le Volkskrant relève que l’annonce de la nomination prochaine de
Mirna Luisa-Godett au poste de Premier ministre a été " mal
accueillie " aux Pays-Bas.

" Les partis de la coalition ont beaucoup de mal à accepter
le nouveau Premier ministre antillais ".

" Le D66 parle de ‘construction suspecte et
non-démocratique’. Le président du groupe rappelle que Mirna Louisa-Godett ne
s’est jamais présentée à une élection pour obtenir une fonction politique. Le VVD
et le CDA craignent que l’opposition antillaise ne la prenne pas au sérieux. Pour
tout ce qu’elle dira, on lui demandera ‘est-ce votre opinion ou celle de votre
frère ? Le gouvernement se trouve ainsi fragilisé’. Les ministres
néerlandais devront se demander dans tous les entretiens si elle parle de son propre
chef. Cela aura à nouveau une influence négative sur la relation avec les
Pays-Bas ".

" Le VVD se montre lui aussi inquiet. Ce parti, même
s’il ignore comment, espère que le gouverneur des Antilles néerlandaises empêchera
la nomination de Louisa-Godett. Le ministre de la réforme des institutions et des
relations au sein du Royaume, Thom de Graaf, s’abstient de commentaire jusqu’au
moment ou Louisa-Godett aura prêté serment, à savoir le 11 août ".

Le Volkskrant ajoute que " les parlementaires néerlandais
sont régulièrement irrités par les problèmes auxquels sont confrontées les Antilles.
Ce groupe d’îles ne parvient pas à gérer les problèmes de criminalité et de
drogue. Traditionnellement les politiciens néerlandais hésitent à se mêler des
questions internes antillaises ; le Statut du Royaume ne les y autoriserait pas.
Cette fois encore, CDA, VVD et PvdA se gardent de condamner trop vigoureusement. Fin
août, les présidents des groupes parlementaires de la Deuxième Chambre se rendent en
visite de travail aux Antilles ".

L’éditorialiste du journal craint qu’une fois de plus,
" les Pays-Bas se retrouvent dans la position de celui qui a le droit de payer
mais n’a aucun droit de décision. Dans ces conditions, il est peut-être
préférable d’opter pour d’autres relations institutionnelles et de donner aux
Antilles le statut de province ou commune néerlandaise ".

 

Vie privée des membres de la famille royale

La presse relève que le Tribunal de La Haye a annulé
l’interdiction de photographier près de la résidence du prince Willem Alexander et
de Maxima à Wassenaar, décidée par le conseil municipal de cette commune. Cette mesure,
destinée à protéger la vie privée du Prince héritier, a été qualifiée
d’exagérée par le Tribunal. La Mairie de Wassenaar a décidé de faire appel, en
mettant cette fois davantage l’accent sur les questions de sécurité.

Affaires économiques

 

" Le CBS a calculé une inflation trop élevée ",
explique le Volkskrant. " Les prix ont moins augmenté qu’on ne le pensait
durant l’année écoulée. Depuis juin 2002, le Bureau Central de la Statistique a
fait régulièrement une faute de calcul ". Selon le Volkskrant
" cette erreur devrait rester sans conséquences. Le chiffre de l’inflation
joue certes un rôle important dans les négociations pour les conventions collectives,
mais celles-ci se fondent généralement sur les prévisions du CPB (Bureau Central de
Planification). L’Algemeen Dagblad ne partage pas cet avis, et prévoit que cette
erreur sera " source de querelles sur les salaires ". D’après le
quotidien populaire, " les employeurs des PME-PMI demandent le remboursement des
sommes trop payées calculées sur la base des chiffres de l’inflation du
CBS ".

 

 Affaires françaises

 

L’Algemeen Dagblad (p7) signale que " Paris sauve le
constructeur du TGV Alstom ".

Dernière modification :

Haut de page