Presse néerlandaise du lundi 10 juin 2002

Les Une ne présentent
aucune unité ce matin, l’attention des journaux se portant aussi bien sur la
vie quotidienne des Néerlandais
que sur les questions internationales :

NRC-Handelsblad (de samedi) : Mesures énergiques
contre le terrorisme

Volkskrant : Les députés choqués par la loi
d’invasion américaine
 
 

Trouw  : La France vote de nouveau à droite  

Algemeen Dagblad : La peste porcine se rapproche

Telegraaf : Les tracasseries au travail coûtent des
millions

En revanche,
quatre grands sujets dominent les rubriques intérieures : sur le plan intérieur,
le Conseil du CDA à Utrecht et les progrès de la formation du nouveau
gouvernement ; sur le plan international, les élections législatives françaises
et les relations avec les Etats-Unis en relation avec la Cour Pénale
Internationale.

Il faut relever
avec l’ensemble de la presse que la Reine Beatrix et le Prince Claus sont
devenus grands-parents pour la première fois, 
après la naissance ce week-end de la fille du Prince Constantin, Eloïse.

 

*

 

Affaires internationales 

Premier tour des élections
législatives fraçaises

Deux réflexions
caractérisent les premiers articles parus ce matin à l’issue du premier
scrutin : l’abstention a été forte, et les Français ont répondu à
l’appel du Président de la République.

Les deux éditorialistes
– du Trouw et du Volkskrant – constatent une " nouvelle victoire de
la droite ". " Avec un résultat provisoire de 43% des voix en
faveur du bloc de droite, le Président français peut attendre sans 
inquiétude le deuxième tour ", commente le Volkskrant. " Le
Président Jacques Chirac peut être satisfait ", estime également son
confrère confessionnel progressiste, " il est pratiquement assuré
d’obtenir des Français ce qu’il leur a demandé, à savoir une majorité de
droite ".

Ces deux
quotidiens relèvent toutefois la responsabilité particulière que portera
cette nouvelle majorité : " la droite va devoir trouver les réponses
aux questions d’insécurité et de migration qui préoccupent également les
électeurs français "explique le Volkskarnt ; le Trouw se
demande " si elle en sera capable ", et si " l’efficacité
et le dynamisme de la droite permettront de résoudre les problèmes sociaux en
France ".

" Il
semble, conclut le Volkskrant, que le Premier ministre nommé le mois dernier
par le président, M. Raffarin, pourra aller jusqu’au bout de son mandat, et
que cela signifie la fin de la cohabitation, décriée aussi bien par la droite
que par la gauche " ;

Le NRC de
vendredi dernier publiait dans cette perspective un portrait du Premier ministre :
" le Premier ministre français contre l’arrogance parisienne ".
Le correspondant de ce journal a suivi M. Raffarin dans un déplacement 
électoral dans le Puy de Dôme et montre, dans cet article
essentiellement d’ambiance, comment le nouveau Premier ministre est accueilli
" avec enthousiasme " : " les réactions de son
auditoire montrent que Raffarin dit exactement ce que veut entendre l’électeur
d’aujourd’hui ".

 

Pays-Bas – Etats-Unis : Cour Pénale Internationale

Le projet d’
" American services members’ protection law " a suscité
l’indignation des parlementaires néerlandais, explique à la une le
Volkskrant.

Cette loi, précise
le quotidien de centre gauche, permettrait aux Etats-Unis d’effectuer aux
Pays-Bas un raid militaire pour venir délivrer des citoyens américains déférés
devant la Cour Pénale
internationale de La Haye.

" Pratiquement
tous les groupes estiment que ce texte sape l’autorité du nouveau Tribunal,
et demandent au ministre démissionnaire des affaires étrangères, M. van
Aartsen, de faire changer d’avis le gouvernement américain.

" Pour le
porte-parole du VVD Terpstra, " c’est bizarre et absurde, un projet de
loi qui permet d’envahir les Pays-Bas ". Le parti des Verts demande un
débat d’urgence au Parlement, et le CDA est d’avis que M. Van Aartsen doit
immédiatement faire savoir à l’Ambassadeur américain que les Pays-Bas
trouvent ce projet ’inacceptable’ ; l’Ambassadeur des Pays-Bas aux
Etats-Unis doit lui aussi intervenir auprès des autorités américaines :
’on ne s’attend pas çà cela de la part d’un allié de l’OTAN, a
souligné M. Verhagen. Le PvdA Timmermans a lui aussi exprimé sa désapprobation.
Le LPF Janssen van Raay a commenté hier à la télévision : " Nous
ne sommes pas Panama, on ne peut pas nous envahir comme ça ! ".

Le Volkskrant
estime toutefois qu’ " aucun député ne pense sérieusement que les Américains
vont appliquer cette loi. Un porte-parole des affaires étrangères a déclaré
qu’il " ne pouvait pas s’imaginer que des navires de guerre américains
s’installent devant la côte de Scheveningen ".

L’éditorialiste
de l’Algemeen Dgablad est d’avis que " depuis que George Bush est
devenu Président des Etats-Unis, le pays le plus puissant du monde semble ne
rien négliger pour se soustraire à toues sortes de coopérations avec
d’autres pays. Par contre, il demande en permanence aux autres un soutien
inconditionnel dans sa lutte contre le terrorisme international. Il est inévitable
que cela suscite de plus en plus de résistances ".

 

Four Freedoms Award

Le Telegraaf
annonce que samedi, le Premier ministre démissionnaire M. Kok a remis à Nelson
Mandela un Freedom Award, " une distinction américano-néerlandaise, qui
lui a été décernée du fait de sa lutte inlassable pour la liberté, la démocratie
et les droits de l’homme ". La Reine Beatrix a assisté à cette cérémonie,
où ont également été récompensés le professeur Egyptien Nasr Abu Zayd,
Gro-Harlem Brundtland, Ernesto Zedillo et Thomas Dyne.

 

Affaires intérieures

Conseil du CDA

" Renouveau politique et dualisme  sont
les grandes priorités du CDA
 ", retient le Financieele Dagblad de la
réunion organisée samedi à Utrecht. " C’était le premier Conseil
depuis la grande victoire électorale des chrétiens-démocrates le 15 mai. Jan
Peter Balkenende a engagé les membres du Conseil à garder les pieds sur terre.
Si le CDA devait se montrer fiable et enthousiaste, il lui fallait également
faire preuve de modestie ".

Le quotidien
financier rend essentiellement compte des interventions du Président du parti
Bert de Vries, et du leader parlementaire Jan Peter Balkenende.

Bert de Vries considère que
les élections législatives n’étaient que " la conclusion provisoire
d’une période agitée ". Le parti doit " ouvrir les yeux et les
oreilles " pour mieux comprendre la société : le prix payé par la
coalition violette doit nous servir d’avertissement ". Le Président du
parti a également plaidé en faveur d’un véritable dualisme entre le
gouvernement et le parlement : " dans notre système politique, la
Chambre doit pouvoir contrôler la politique du gouvernement, et cela n’est
pas compatible avec des groupes parlementaires liés jusqu’à la virgule par
un accord de gouvernement détaillé ".

Jan Peter Balkenende a lui
aussi appelé le Parti à être vigilant et à poursuivre sur la voie du
renouvellement. " La politique ne peut pas se permettre d’être trop éloignée
des sentiments qui animent la société ".

" Il
n’a pas échappé à Balkenende ", note le Fiancieele Dagblad, " que
le CDA est apprécié chez les jeunes. Avant de se rendre au Conseil du CDA à
Utrecht, il s’est rendu à Arnhem
à la Journée des Jeunes du EO ( Evangelische Omroep, chaîne de télévision
confessionnelle), où s’étaient rendus 35.000 visiteurs. Le thème de cette
journée, ’Stay close’, s’appliquait également au CDA, a-t-il fait
remarquer. ’Nous pouvons être heureux et reconnaissants du fait que la démocratie
chrétienne a réussi à conserver fièrement position de grand courant
politique aux Pays-Bas, mais nous savons que les certitudes n’existent plus en
politique. Le vainqueur d’aujourd’hui peut aisément devenir le vaincu de
demain’ ".

Le CDA est
devenu le plus grand parti dans 80% des mairies, il a réussi à attirer 13%
d’électeurs non-confessionnels et après la LPF, il est le parti le plus
populaire auprès des jeunes : cette situation lui confère " une
responsabilité particulière ", a souligné Bert de Vries. " Le
parti doit se faire le défenseur de la démocratie, dans ce sens qu’il doit
contribuer à combler le fossé entre les citoyens et leurs dirigeants en
introduisant une nouvelle culture politique et davantage de dualisme ".

Le Volkskrant
insiste beaucoup pour sa part sur la " volonté du CDA de préserver son
image sociale ", qui s’exprime dans ses négociations pour la formation
du nouveau gouvernement.

 

Formation du nouveau gouvernement

La presse de
samedi et l’Algemeen Dagblad de ce matin soulignent que " le CDA
cherche un compromis avec le VVD sur la question de la WAO ".

Le CDA est
toujours hostile à l’idée du VVD consistant à exclure de la WAO les
personnes qui travaillent depuis moins de 4 ans : " cela va trop
loin ", estime M. Balkenende. Il tient " à s’assurer du soutien 
des syndicats et du patronat, et prend donc comme référence l’accord
du SER ".

" Le CDA,
le VVD et la LPF poursuivent mercredi les discussions sur la WAO ", précise
l’Algemeen Dagblad. " Après cela, le formateur M . Donner devrait
présenter sa propre proposition de compromis. Cette semaine est également
consacrée à la discussion sur l’allègement de charges ".

 

Risque de  peste porcine

A en croire
l’Algemeen Dagblad, qui fait référence à un rapport de l’association
paysanne LTO, " après de nouveaux cas en Allemagne et au Luxembourg,
c’est une question de temps avant que le virus arrive aux Pays-Bas ".

" Les
foyers de contamination sont entre 50 à 100 kilomètres de la frontière...Il
est très difficile d’éviter une
diffusion du virus par les animaux sauvages ".

 

Affaires françaises

La presse de
samedi a publié quelques avant-papiers sur les élections législatives, tels
que le Volkskrant, qui prévoyait
que " Le Pen va à la déception ", ou le Trouw, qui faisait référence
aux derniers sondages et relevait une " atmosphère d’apathie ".

Dans le Trouw de
samedi, Alain Finkielkraut expose son pessimisme sur l’intégration des immigrés
en Europe.

Martin Sommer annonce dans le Volkskrant
de samedi qu’il va quitter la France au bout de 5 ans pour revenir aux
Pays-Bas.

Dernière modification :

Haut de page