Presse néerlandaise du lundi 12 novembre 2012

Trouw : « Même si la paix revient [en Colombie], je reste » [Tanja Nijmeijer, FARC].

De Volkskrant : Le gouvernement essaie de redorer son blason.

AD Haagsche Courant : L’incendie continue de couver au VVD.

De Telegraaf  : Un chip pour soigner les rhumatismes.

Het Financieele Dagblad : Trop de fausses faillites.

* * *

DOSSIER DU JOUR

Impact de l’accord de gouvernement

Sous le titre « Le gouvernement essaie de redorer son blason », le Volkskrant annonce que le gouvernement a adressé au CPB (Bureau Central de Planification) un « accord de coalition révisé », dans lequel « une série de mesures fiscales doit limiter l’effet de la progressivité des cotisations d’assurance maladie sur le pouvoir d’achat et permettre de retrouver la confiance des électeurs VVD ». Un sondage de Maurice de Hond publié par le Telegraaf et l’AD montre que le VVD et le PvdA, qui ont obtenu respectivement 41 et 38 sièges aux élections législatives du 12 septembre dernier, sont passés à 30 et 27 sièges le 4 novembre, pour arriver à 27 et 23 (soit « une perte de 29 sièges », souligne le Telegraaf) le 11 novembre. A cette date, le PVV était passé de 15 à 23 sièges, le SP de 15 à 22, le CDA de 13 à 16, le D66 de 12 à 18, le PvdD de 2 à 4 et 50+ de 2 à 6. La CU et le SGP se maintiennent respectivement à 5 et 3 sièges. GroenLinks est descendu de 4 à 3 sièges. Selon Elsevier, 600 membres du VVD auraient rendu leur carte du parti. Dans une interview accordée au Trouw, le directeur du Sociaal en Cultureel Planbureau (Bureau de planification sociale et culturelle), Paul Schnabel, prédit des « années difficiles sur tous les fronts », notamment sur celui du chômage (relèvement de l’âge de la retraite sans mesures d’accompagnement), de la santé publique (accès réduit à un certain nombre de soins et de facilités) et de l’éducation (suppression de la gratuité des livres scolaires, financement des études supérieures par un emprunt). « Les charges des ménages ne diminuent pas et beaucoup de gens remarquent que leurs revenus n’augmentent pas. Alors que nous avions toujours pensé que ce serait le cas ».

ACTUALITE INTERIEURE

Libéraux et travaillistes : deux conceptions différentes

En réaction aux remous sur les mesures de nivellement de la nouvelle coalition VVD (libéral) et PvdA (travailliste), le chroniqueur Peter Giessen observe dans le Volkskrant : « Les dernières semaines, nous avons pu découvrir de nouveaux militants. Cette fois-ci, pas de travailleurs en colère mais des cadres habillés en costume qui expliquaient à la télévision que c’était une honte de s’attaquer aux Néerlandais qui travaillent dur ». Giessen estime que la révolte sur le nivellement est le résultat d’une confrontation de deux idées. Celle libérale, selon laquelle le talent, le travail et la créativité doivent être récompensés, et celle socio-démocrate qui relativise l’idée que le succès n’est que le mérite d’un seul homme. « Bien entendu, les Pays-Bas ne sont pas une méritocratie telle que l’a décrite le sociologue britannique Michael Young, mais notre pays en a indéniablement quelques traits. Le gouvernement Rutte II essaie de construire des passerelles entre deux conceptions considérées comme justes, mais difficilement conciliables. Cela exige beaucoup de tact, ne serait-ce que parce qu’il s’agit d’une rupture spectaculaire avec un passé pas si lointain ».

AFFAIRES ECONOMIQUES

OCDE / Prévisions de croissance, Pays-Bas

Sous le titre « Le pouvoir économique de l’UE diminue rapidement », le Volkskrant consacre un article aux récentes prévisions de l’OCDE sur le déplacement du pouvoir économique dans le monde. « A la fin de cette année, l’économie chinoise sera plus importante que celle de toute la zone euro et dans quatre ans que celle des Etats-Unis (…). Aux yeux de l’OCDE, l’économie néerlandaise connaitra une croissance annuelle de 1,7% dans les cinquante ans à venir, derrière la Belgique (2%), mais devant la France (1,6%) ».

Entreprises pessimistes sur leurs perspectives économiques

« Les patrons sont bien plus négatifs sur le climat économique qu’il y a un mois », note le Financieele Dagblad ce matin. L’accord de gouvernement, présenté il y a deux semaines, ne peut compter que sur 45% de soutien parmi le patronat. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé auprès de 933 responsables d’entreprises par l’institut TNS Nipo et le FD. L’attractivité des Pays-Bas reçoit la note de 5,2 (sur 10), contre 5,6 il y a un mois. Les dirigeants d’entreprises s’attendent, les six mois à venir, à moins de débouchés, moins de commandes et une baisse des prix de vente. Ils sont plus positifs à l’égard des coûts de personnel, des prix d’achat et des loyers. Le quotidien note que la réforme du marché du travail ne bénéficie pas de beaucoup de soutien parmi les patrons. « L’obligation d’embaucher 5% de personnes handicapées et la contribution obligatoire à la formation du personnel licencié sont très impopulaires, mais curieusement le plafonnement de la prime de licenciement aussi ».

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le Volkskrant présente le rapport adressé par Lionel Jospin au Président de la République sous le titre : « Réforme radicale de la politique française ».
- Le FD note que la Française Mireille Bollestrazzi est la première femme à accéder à la présidence d’Interpol.


Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad (financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad (centre – 199.000 ex.)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.
Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL. - consultez notre site internet http://www.ambafrance-nl.org.

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page