Presse néerlandaise du lundi 12 mai 2003

La forte hausse du coà»t des soins comme pierre d’achoppement de la formation d’un nouveau gouvernement néerlandais, les pratiques suspectes des compagnies d’assurance, le vandalisme et le sport, le Moyen-Orient : les titres àla une restent variés ce lundi matin.

C’est aujourd’hui que s’ouvre àRotterdam le procès de treize hommes soupçonnés de soutien àl’organisation terroriste Al Qaeda et de recrutement pour le jihad. L’issue du procès risque d’être décevante pour le Ministère public, de l’avis des quotidiens qui l’évoquent.

de Volkskrant  : "Restructuration de l’administration américaine en Irak", "’Oui, nous sommes les terroristes du train’" (adolescents de la Hollande du Nord), "Revers pour la justice dans le procès des recruteurs pour le jihad"

Trouw  : "Succès minimal de Powell au Moyen-Orient", "’Continue, Hakim, nous sommes tes soldats’", "Des cordons de police contre les supporters sur les routes"

Algemeen Dagblad  : "Le monde des assurances est suspect – La NMa enquête sur l’abus d’intermédiaires", "Bush rappelle Garner"

De Telegraaf  : "Enorme revers dans les soins – Les entretiens de formation plus difficiles", "Chaos àcause des supporters d’ADO – Les hooligans provoquent des bouchons sur l’A1"

 

 

 

Actualité internationale


Union européenne : Convention

" Les Pays-Bas s’opposent pour le moment àla poursuite de l’harmonisation et de l’uniformisation des règles européennes dans le domaine du droit pénal ", relève le NRC Handelsblad de samedi àla une. "C’est ce que le ministre démissionnaire de la Justice, Donner, déclare dans un entretien avec notre journal. Donner annonce que les Pays-Bas en font un ’point clé’ dans les négociations courantes sur la Constitution européenne . La Convention européenne prépare actuellement une telle Constitution, qui devra être bouclée dans un peu plus d’un mois."

"La position de Donner signifie que les Pays-Bas, dans le domaine de la Justice et de l’Intérieur (police) s’accrochent àun processus décisionnel européen basé sur l’unanimité (droit de veto). Les Pays-Bas s’opposent donc aux projets d’introduction d’un processus décisionnel majoritaire dans ce domaine. Jusqu’àprésent, les Pays-Bas étaient essentiellement favorables àla poursuite de l’intégration dans le domaine pénal, au sein de l’Union européenne . Mais maintenant ils freinent, sur l’initiative de Donner . Selon Donner, la poursuite de l’harmonisation et de l’uniformisation ne débouchera pas automatiquement sur une lutte plus efficace contre la criminalité."

" Le ministre veut d’abord une large discussion européenne sur la meilleure façon pour les pays de l’UE de donner forme àla coopération de la police et de la justice dans le domaine pénal . Il propose de distinguer deux catégories de délits, les délits avec une dimension transfrontalière et les délits àcaractère purement ’national’ . Ce n’est que pour la première catégorie, que Donner estime àdix pour cent de la criminalité totale, qu’il faudrait viser àl’uniformisation des systèmes pénaux de l’UE. Il songe au terrorisme, au trafic d’êtres humains, au trafic de drogue àgrande échelle et au faux-monnayage."

"Le ministre reconnaît que son intervention àBruxelles est tardive, mais il souligne qu’après la Convention ce seront les chefs d’Etat et de gouvernement des pays de l’UE qui auront le dernier mot sur la Constitution européenne. Donner a exposé ses idées il y a deux semaines, lors de l’ouverture du siège d’Eurojust, l’instance qui coordonne la coopération judiciaire dans l’UE ."

" Donner est le premier àreconnaître qu’il y a beaucoup de problèmes juridiques et pratiques ", poursuit le journal en page 2. "’Des autorités européennes finiront par se créer qui ne tomberont plus sous la compétence des autorités nationales, c’est donc un point très sensible. Mais nous avons déjàune telle situation dans la lutte contre le non-respect des règles européennes en matière de concurrence économique.’ En fin de compte, le ministre prévoit beaucoup moins d’inconvénients et de complications en cas d’uniformisation limitée qu’en cas de totale harmonisation."

" Il vaut mieux prendre exemple sur les Etats-Unis, où le droit pénal est tout d’abord du ressort des Etats, avec en plus une importante compétence fédérale ", fait valoir l’éditorialiste du NRC Handelsblad . " Ce système dualiste a débouché sur ’un énorme effort commun’, selon Donner . Il a simultanément conféré aux Etats une grande liberté de décision sur leur propre droit pénal et leurs propres priorités."

En dépit de l’accueil froid réservé àla proposition de Donner, le ministre va la soumettre àla Convention, conclut le commentateur. "Celle se prépare justement àtenir un certain nombre de ’discussions douloureuses’, comme l’a dit un des délégués néerlandais, notamment sur l’introduction de peines minimales. Est-ce vraiment un thème pour une Constitution européenne ? La formule de Donner peut être soulageante."

En page d’opinion du Volkskrant de ce matin, Frans Timmermans, délégué PvdA àla Convention européenne, fait valoir que, si chaque Etat membre a son propre commissaire, cela n’accroîtra pas son poids et son dynamisme, mais les réduira, au contraire . "Que ce soit par hasard ou non, ce sont surtout les eurosceptiques comme Bolkestein qui essaient de tout laisser tel quel. Le plus grave, c’est que la discussion sur le commissaire européen nous détourne de la vraie question : quel sera le poids de la Commission àl’avenir ? A la différence de Bolkestein, je suis d’opinion que c’est là-dessus que les Pays-Bas devraient se concentrer dans la fin de partie de la Convention."

Curaçao

" L’homme politique controversé Anthony Godett, du parti ouvrier FOL, a remporté une grande victoire aux Antilles néerlandaises ", rapporte le Volkskrant (p.3). "En dépit de nombreux scandales, Godett monte." " Cet homme soupçonné de corruption – de même que la direction de son parti – est depuis vendredi le plus important leader politique de Curaçao . Après plus de quatre semaines de détention dans la prison Bon Futuro, l’électorat de Curaçao l’a récompensé en lui donnant 34 % des voix, bons pour huit des 21 sièges du Conseil de l’île." "Les électeurs, surtout la partie pauvre de la population, ont montré qu’ils ne guère impressionnés par les nombreuses accusations àl’adresse du FOL."

" La deuxième victoire du FOL en un an prouve que les habitants de Curaçao, outre les accusations contre Godett, en ont aussi assez du chômage élevé, de la criminalité croissante, des économies sans fin et de l’ingérence des Pays-Bas ."

Godett optera sans doute pour une coalition avec le parti syndicaliste PLKP pour l’île. Comme le gouvernement antillais, traditionnellement, a la même coloration, il faudra aussi former un nouveau gouvernement, avec Godett pour premier ministre ou non. Mais même si le FOL entre au gouvernement, on peut se demander combien de temps une telle coalition tiendra. En effet, Godett et ses amis politiques risquent des poursuites. Il semble que les électeurs aient précipité les Antilles dans un avenir incertain ."

Pour l’éditorialiste de l’ Algemeen Dagblad , " les Pays-Bas ont tout lieu de se préoccuper de la victoire du parti ouvrier Frente Obrero (FOL) aux élections pour le Conseil de Curaçao ". "Le sentiment croissant, aux Antilles, que l’influence néerlandaise doit baisser, devra déboucher àun moment ou un autre sur des entretiens ouverts. Ces sentiments ont toujours été latents, mais la situation déplorable dans laquelle se trouve cette partie du Royaume, avec une criminalité en hausse et le malaise économique, les attisent maintenant."

Irak et ONU

L’éditorialiste du Volkskrant de samedi juge "réjouissant" que les Américains aient déposé un projet de résolution du Conseil de Sécurité visant àlever les sanctions contre l’Irak, mais il estime qu’il "vaudrait mieux que les Nations Unies aient davantage àdire dans le nouvel Irak" . " La France, l’Allemagne, la Russie et l’ONU sont littéralement sur la touche . Une nouvelle querelle ne renforcerait pas leur position. Elles feront mieux d’essayer prudemment de mettre un pied dans la porte, dans l’espoir que l’ONU pourra reconquérir àterme le terrain perdu . Ce ne sera possible que si elles participent et se montrent impliquées, pas si elles se tiennent àl’écart."

" Les négociations sur la nouvelle résolution sur l’Irak peuvent servir de point de départ pour la recherche d’un nouveau consensus . Ce consensus ne peut se fonder que sur une seule idée : l’ordre mondial sera multilatéral ou ne sera pas. "

Actualité intérieure


Formation de gouvernement

" Le coà»t des soins sera beaucoup plus élevé que prévu et cela rend les pourparlers de formation plus difficiles ", écrit le Telegraaf dans son grand article àla une. "Le leader VVD Zalm a parlé d’un montant d’au moins 1,5 milliard d’euros qui s’ajoutera encore aux économies radicales, en raison de la hausse du coà»t des soins."

"Les partenaires de coalition présumés ne veulent pas augmenter les cotisations pour compenser la baisse des revenus. Cela aurait des conséquences négatives sur le pouvoir d’achat. Couper dans le menu de la sécurité sociale n’est pas une solution non plus, selon Zalm. ’Cela reviendrait aussi àfaire payer les assurés’, selon le leader VVD. Le premier ministre démissionnaire Balkenende a qualifié les pourparlers financiers, qui reprendront demain, de ’puzzle difficile’."

"Aujourd’hui, les négociateurs évoqueront de nouveau les autres thèmes" (également de Volkskrant p.3).

L’ Algemeen Dagblad (p.4) note que "la Vrouwen Alliantie, qui regroupe 46 organisations de femmes, craint que ’Balkenende II ne soit décevant, si seules une ou deux femmes y participent pour faire bonne mesure’". " La Vrouwen Alliantie enverra cette semaine une liste de 37 dames ministrables aux leaders du CDA, du VVD et du D66 ." "Dans la lettre àBalkenende, Zalm et Dittrich qui l’accompagne, les femmes disent ’en avoir assez des bastions politiques masculins’."

"Le nouveau gouvernement comptera probablement quatre ministres de sexe féminin sur un total de 16 : Maria van der Hoeven et Agnes van Ardenne du CDA, Melanie Schultz van Hagen (VVD) et encore une femme libérale. En milieu D66, on ne parle guère de candidates. Ce sont surtout les noms du député Thom de Graaf, du PDG d’ING Rinnooy Kan et du patron de Schiphol, Cerfontaine, qui circulent."

A noter que l’ Algemeen Dagblad de samedi titrait àla une " Balkenende est un produit qui a fait flop’ ". "Si Jan Peter Balkenende avait été un pot de beurre de cacahouète, il y a longtemps que le producteur l’aurait retiré du marché. Pourquoi ? Parce que le nouveau produit a été lancé avec beaucoup de tamtam, mais qu’àl’usage il déçoit."

"Le spécialiste de mercatique Paul Postma, directeur de Paul Postma Marketing Consultancy, ne peut guère aboutir àune autre conclusion. ’ En tant que personne, Balkenende a certainement de très bonnes qualités ’, concède-t-il. ’ Mais en tant que fournisseur du produit Premier ministre, il est très peu performant . Balkenende a toutes les caractéristiques d’un produit qui fait flop’."

"’Balkenende avait promis la clarté et le dynamisme’, déclare Peeter Verlegh, professeur de mercatique àl’Université Erasme de Rotterdam. Il n’a pas tenu ses promesses. Le premier gouvernement a trébuché sur des querelles intestines et les longues semaines de formation avec le partenaire de coalition le plus logique (le PvdA) n’ont débouché sur rien. ’Au lieu de la clarté et du dynamisme, nous avons eu du flou, de la lenteur et aucun résultat’."

Economie, Finances


KLM

"Des dizaines de techniciens au sol de KLM ont laissé des avions décoller sans être compétents, les dernières années", annonce le NRC Handelsblad de samedi dans son grand article àla une. "Leurs licences étaient périmées parce qu’ils avaient reporté leur formation technique bisannuelle obligatoire, parfois de plusieurs années. C’est ce qui ressort d’une correspondance interne de la compagnie aérienne dont ce journal dispose." "La Division Navigation aérienne de l’Inspection des Transports et Voies d’Eau, qui est responsable de la sécurité aérienne aux Pays-Bas, n’était pas au courant des retards et déclare être ’choquée’."

"KLM reconnaît l’existence de retards, mais selon le porte-parole H. Baas, l’entreprise n’est ’pas en faute selon la lettre de la législation’. Il dit que KLM offre toutes sortes de cours internes aux techniciens, lorsque les avions font l’objet de grands changements techniques. ’Le retard est largement compensé par ces cours’, selon Baas" (également Trouw p.4, de Volkskrant p.6 de ce matin).

Affaires françaises

Le Volkskrant (p.5) et le Telegraaf (p.9) de samedi rendent compte de la publication dans Le Figaro des conclusions de la chercheuse Ghislaine Alleaume, du CNRS, concernant Oussama ben Laden : "Oussama est mort depuis déjàun an et demi".

Le Volkskrant (p.5) de samedi évoque par ailleurs le pastiche du quotidien Le Monde faisant état d’un débarquement américano-britannico-monégasque en France.

Ce matin, l’ Algemeen Dagblad (p.20) présente le restaurateur Alain Passard, qui ne sert que des légumes dans son restaurant parisien L’Arpège.

Dernière modification :

Haut de page