Presse néerlandaise du lundi 16 août 2010

L’organisation syndicale FNV des chauffeurs de bus tire la sonnette d’alarme à propos des abus dans la branche des cars de tourisme, annonce le quotidien à grand tirage AD. Les chauffeurs font en effet l’objet de fortes pressions pour respecter des horaires trop stricts, ce qui peut provoquer des accidents. C’est ce que déclare la syndicaliste Brigitta Paas, qui présentera cette semaine un « livre noir » sur la question.

Comme par hasard, un bus néerlandais d’Eurolines, une des sociétés incriminées, s’est accidenté vendredi dans le Nord de la France. Un passager est mort et vingt autres sont blessés. Le juge d’instruction français décidera aujourd’hui s’il convient de prolonger la garde à vue du chauffeur.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : « Les cars ne sont pas sûrs à cause de la pression exercée sur les chauffeurs – Un livre noir de la FNV sur les abus dans la branche », « La Reine commémore la capitulation du Japon » (photo avec légende)

De Telegraaf (populaire) : « Réduction du budget des indemnités d’assistance sociale des communes – Donner [ministre des Affaires sociales] économise un demi-milliard d’euros », « Le contrôle des femmes voilées par la douane ne semble pas sans faille »

de Volkskrant (centre gauche) : « Le choléra menace le Pakistan », « Van Agt tire la sonnette d’alarme à cause de la formation du gouvernement avec le PVV »

Trouw (chrétien progressiste) : « Quoi qu’il fasse Obama ne peut qu’avoir tort – Le président américain peut dire ce qu’il veut de la construction d’une mosquée près de Ground Zero, il se brûle les doigts », « Une messe sensible : Les orthodoxes sont de retour à Trabzon (Turquie) après 90 ans »

* * *

ACTUALITÉ INTERNATIONALE

Surinam - Pays-Bas

« La Haye, qui est toujours représenté par une ambassade relativement grande à Paramaribo, doit se préparer pour une tempête dans les relations avec le Surinam », écrit le journaliste Stieven Ramdharie dans le Volkskrant (p.17) de samedi. « Le traitement et l’accueil réservés à l’ambassadeur néerlandais Aart Jacobi ces derniers jours n’étaient que des piques, car avec Bouterse est arrivé au pouvoir un courant politique sûr de soi, qui prêche le nationalisme et veut rapprocher l’ancienne colonie des pays voisins et des puissances émergentes telles que la Chine et l’Inde. »

« La question est de savoir si les Pays-Bas peuvent encore jouir d’une certaine considération à Paramaribo jusqu’en 2015. La seule alternative à l’approche de Verhagen est de faire comme les Etats-Unis et la France : engager le dialogue et serrer la main de Bouterse. Même si selon le tribunal de La Haye il a fait transporter 474 kilogrammes de cocaïne vers le port de Stellendam, en Hollande du Sud. Pour La Haye c’est un pont trop loin, semble-t-il. »

Pour l’éditorialiste du même Volkskrant, « Paramaribo finira par se rendre compte que la bonne relation souhaitée avec la communauté surinamienne des Pays-Bas ne peut pas se passer d’une assise politique ». « Il suffit que La Haye attende tranquillement. »


ACTUALITÉ INTÉRIEURE

Formation du gouvernement

En page d’opinion du Volkskrant de ce jour, l’ancien premier ministre CDA Dries van Agt proteste contre les négociations de son parti avec le PVV de Geert Wilders. Il appelle les chrétiens-démocrates à faire marche arrière. « Dries van Agt, 79 ans, est le plus éminent membre du CDA, jusqu’à présent, à faire part de graves objections contre les négociations avec le PVV », remarque le journal à la une. « Van Agt, dans son article, met en garde contre la ‘grande influence’ que Wilders aurait lors de la rédaction d’un accord de gouvernement. »

« Un contre-courant semble aussi se créer au sein du CDA. Le chrétien-démocrate John Kuijt, 23 ans, a placé vendredi une pétition en ligne, sous le titre ‘Nous soutenons le CDA’. Elle porte quelque mille signatures, dont environ cinq cents de membres du CDA. » « L’autre manifeste, dans lequel des membres se prononcent contre la coopération avec le PVV, ne représente selon lui ‘qu’une petite partie du CDA’. ‘Il ne donne pas une image correcte de la position de la base du parti’. »

D’après le NRCHandelsblad (pp.1 et 3) de samedi le manifeste contre la coopération porterait environ 3800 signatures, dont presque 600 de membres du parti.

Ce matin, l’AD (p.2) note que « le président du groupe parlementaire CDA Maxime Verhagen exige que l’accord de gouvernement mentionne noir sur blanc que le nouveau gouvernement ne touchera pas à la liberté de religion et d’enseignement ». « Il veut des engagements fermes qu’un gouvernement avec le VVD soutenu par le PVV ne modifiera pas la Constitution. L’accord de gouvernement doit également exclure des affaires controversées comme l’enregistrement ethnique. C’est ce que disent des sources proches des entretiens de formation. »

Le journal populaire relève par ailleurs que « Balkenende ne veut pas devenir ministre ».

Le Trouw (p.3), de son côté, remarque qu’au sein du VVD « presque personne ne se prononce sur la situation actuelle ». « C’est pourquoi il est frappant que Joris Voorhoeve, hier soir, se soit exprimé en termes très critiques sur la tentative de coopération avec le PVV. Il a surtout exprimé des objections de principe durant le programme radio Kruispunt [carrefour] de la KRO . L’ancien ministre de la Défense et ancien chef du groupe parlementaire VVD juge ‘curieux’ que deux partis démocratiques se rendent dépendants d’une organisation qui ne l’est pas elle-même. Il a rappelé l’absence d’élections au sein du PVV et le fait que ce parti veut modifier la Constitution. »

Le Telegraaf (p.6) fait valoir qu’il « pourrait y avoir une percée dès la fin de cette semaine ». « Le leader VVD Rutte, le chef de file CDA Verhagen et Geert Wilders ont progressé dans la voie menant à une réduction budgétaire totale de 18 milliards d’euros, selon des sources proches du Binnenhof. »

Intégration

« Les cours de citoyenneté sont cruciaux pour une bonne intégration, selon les politiques », note le Volkskrant (p.7). « Les députés sont par conséquent déçus par une décision du tribunal de Rotterdam, qui a affirmé que les immigrés turcs en possession d’un permis de séjour ne sont pas obligés d’en suivre. » « Une nouvelle loi de 2007 oblige les immigrés ayant un permis de séjour à passer un examen de citoyenneté. Les citoyens de l’Union européenne en sont exemptés. Mais le tribunal fait valoir maintenant que l’obligation d’intégration est contraire au Traité d’association intervenu en 1980 entre la Turquie et l’Union européenne. »


LA FRANCE DANS LA PRESSE NÉERLANDAISE

Sur le plan touristique on retiendra dans le Telegraaf de samedi (cahier Reiskrant) un article illustré de deux pages sur Nice : « L’allure d’une station balnéaire artistique ».

Ce matin le Trouw (p.7) et le Telegraaf (p.8) évoquent une fausse alerte à la bombe à Lourdes.

A signaler :

Une interview de l’ambassadeur d’Indonésie à La Haye, M. Junus Habibie (De Telegraaf de samedi p.TA5). « Nous voulons que les Pays-Bas deviennent pour nous la porte sur l’Europe. »

Une interview du leader SP Emile Roemer, qui prône la formation d’un bloc par les partis de gauche (de Volkskrant p.9).

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 30/08/2010

Haut de page