Presse néerlandaise du lundi 17 mars 2008

Le Volkskrant de ce matin publie sur toute la largeur de sa première page le texte suivant : "Si Wilders avait dit sur les Juifs (et l’Ancien Testament) ce qu’il débite maintenant sur les Musulmans (et le Coran), il y a déjà longtemps qu’on l’aurait envoyé promener et qu’il aurait été condamné pour antisémitisme." L’annonce est signée Harry de Winter, un producteur de programmes télévisés.
M. De Winter précise qu’il s’exprime "aussi au nom de Stichting de Initiativen [Fondation les initiatives] et Een Ander Joods Geluid [Un autre son de cloche juif]".

Trouw (chrétien progressiste) : "La censure chinoise renforcée à cause du Tibet", "Les quatre grandes villes se résignent aux écoles VMBO [enseignement professionnel préparatoire] ’noires’"
de Volkskrant (centre gauche) : "Les jeunes moines ne sont plus dociles – Les violences contre les Chinois au Tibet montrent à quel point les Tibétains sont frustrés par la domination chinoise", "La technique revient dans l’enseignement professionnel"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Inquiétude à propos de Super Smoker – La cigarette électronique pourrait provoquer des palpitations", "Un Tibétain conquiert le drapeau de l’ambassade de Chine" (manifestation à l’ambassade de Chine à La Haye, hier)
De Telegraaf (populaire) : "Le personnel des NS se porte malade – Alerte des syndicats : des trains supprimés à cause de la charge de travail", "Fusion Alitalia et Air France-KLM"

* * *

Actualité internationale

Tibet
"Quelques centaines de personnes ont protesté hier devant l’ambassade de Chine à La Haye contre l’intervention chinoise au Tibet", écrit le Trouw (p.3). "Un manifestant est passé par-dessus la grille de l’ambassade, a décroché le drapeau chinois et a hissé le drapeau tibétain. Le personnel de l’ambassade l’a redescendu et le manifestant a été arrêté, ce qui a provoqué la colère des autres personnes présentes. Lorsqu’une barrière a été renversée, les gardes mobiles sont intervenus."
"La manifestation n’a cependant pas été interdite. L’International Campaign for Tibet Europe, le Tibet Support Groep Nederland et la communauté tibétaine des Pays-Bas en étaient les organisateurs."
"Samedi, durant le programme radio Tros Kamerbreed , le ministre de la Coopération Bert Koenders a qualifié les événements au Tibet de ’graves et dramatiques’. Le ministre juge positif que les autorités chinoises aient diffusé des images des troubles. ’Les regards internationaux portés sur la Chine à cause des Jeux Olympiques ont de l’effet.’ Il n’a pas voulu spéculer sur un éventuel boycott des Jeux. Koenders est néanmoins d’avis qu’il faut parler des événements avec le gouvernement chinois, mais le ministre des Affaires étrangères Maxime Verhagen ne prend pas d’initiatives pour le moment. Le gouvernement néerlandais part du principe que la pression exercée par l’Union européenne est plus efficace que les contacts bilatéraux, selon la porte-parole de Verhagen."
"Des députés ont également appelé le week-end dernier Verhagen à entrer en action. Le député PvdA Martijn van Dam estime que le ministre doit convoquer l’ambassadeur de Chine. GroenLinks veut que Verhagen insiste auprès des Nations Unies pour qu’elles ouvrent une enquête sur l’action chinoise."
Le Volkskrant (p.4) note que "la Deuxième Chambre est d’avis qu’il est trop tôt pour boycotter les Jeux Olympiques en Chine". "’Un boycott est l’ultime moyen de pression’, a déclaré la députée CDA Karien van Gennip au NOS Journaal du week-end. ’Nous devons attendre de voir quel sera le résultat des pressions internationales et des entretiens.’ Selon le député VVD Hans van Baalen, les Pays-Bas ont déjà fait comprendre que les Chinois devaient se retenir. S’ils ne le font pas aujourd’hui, il faudra rappeler les ambassadeurs [de l’UE] pour concertation. Les ministres ne pourront alors plus se rendre en Chine pour y accompagner des délégations’, a dit Van Baalen lors du journal télévisé."
L’AD publie à la une une série de quatre photos du changement de drapeau à l’ambassade de Chine à La Haye.
Pour l’éditorialiste du Volkskrant, il n’y a qu’une "option réaliste" pour les autorités chinoises : "un dialogue avec le Dalaï Lama, qui a fait l’objet d’un long anathème de la part de Pékin, mais qui en fait serait un interlocuteur tout à fait raisonnable". "Pour lui, il importe surtout de protéger la culture tibétaine et d’avoir une autonomie substantielle, pas l’indépendance. L’Occident, à ce stade, ne peut guère qu’insister auprès de Pékin pour qu’il se modère et recherche une solution politique du problème tibétain."

Ayaan Hirsi Ali

"La France tarde à donner un passeport à Ayaan Hirsi Ali parce qu’elle ne veut pas s’aliéner les Pays-Bas", écrit l’AD (p.2). "Paris, dans la perspective de la présidence de l’Union européenne, ne veut pas de tensions diplomatiques. C’est ce qu’affirme le groupe d’intellectuels qui soutient Hirsi Ali. Ce groupe entretient des contacts avec différents politiques et ministères français."
"Interrogé sur la question, le ministère français des Affaires étrangères dit qu’il n’a pas reçu de demande de passeport pour Hirsi Ali. Selon le comité de soutien, c’est un mensonge. ’La demande a été déposée auprès de différents ministères il y a plusieurs mois’, affirme Caroline Fourest. ’Le ministre Bernard Kouchner (Affaires étrangères) l’a même rencontrée’."
"Curieusement, la question n’a pas été abordée lorsque le premier ministre Balkenende a récemment rendu visite au président Sarkozy."

ACTUALITE INTERIEURE

PVV et TON

"La ministre Guusje ter Horst (Intérieur) veut contraindre les mouvements politiques comme ceux de Rita Verdonk (TON) et Geert Wilders (PVV) à rendre compte de leur situation financière", relève le Volkskrant (p.2). "La ministre travaille à un projet de loi qu’elle veut soumettre à la Deuxième Chambre dès cette année. Un porte-parole de la ministre a confirmé la nouvelle samedi, dans les journaux régionaux de l’agence de presse GPD."
"Jusqu’à présent, seuls les partis politiques étaient censés rendre compte de leurs finances. Verdonk et Wilders recueillent des fonds par le biais d’une fondation, de sorte qu’ils ne sont pas contraints à la transparence financière."
"Ter Horst avait déjà fait savoir qu’elle voulait que toutes les donations dépassant 3 000 euros soient publiées et qu’il y ait un plafond. Actuellement, les partis ne sont tenus de publier que les donations d’entreprises dépassant 4 500 euros. La ministre veut aussi rendre publiques les donations de particuliers" (également AD p.7).

AFFAIRES FRANÇAISES

La plupart des quotidiens rendent comptent des résultats des élections municipales et cantonales (de Volkskrant pp.1 et 5, De Telegraaf p.5, Trouw p.6).
L’AD (p.3) fait mention de la campagne de publicité lancée par les Sables d’Olonnes autour de l’Artemis échoué sur la plage de la ville : "Les Sables d’Olonnes, quand vous y aurez goûté, vous ne voudrez plus les quitter !" Un plan de sauvetage du cargo néerlandais doit être prêt jeudi, souligne le journal.

A signaler :
- Une interview du leader VVD Mark Rutte, qui dément que son parti soit antireligieux (Trouw de samedi, cahier de Verdieping).
- Une interview de la ministre de l’Intérieur Guusje ter Horst, à propos de son conflit avec la police, de la grossièreté croissante du discours politique de certains partis et de la polarisation (NRC Handelsblad de samedi, cahier Zaterdag &cetera).

Dernière modification : 19/08/2008

Haut de page