Presse néerlandaise du lundi 2 avril 2012

Trouw (chrétien progressiste) : Le retour d’Aung San Suu Kyi.

De Volkskrant (centre gauche) : La défense n’assure pas le suivi des agents formés à Kunduz.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : L’espion avait des dettes [fonctionnaire néerlandais qui a vendu des informations à la Russie].

De Telegraaf (populaire) : Supprimer les études fantaisistes de l’enseignement professionnel moyen (mbo).

Het Financieele Dagblad : Les Allemands pourraient venir au secours de Tennet [production d’électricité].

* *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Syrie

« Les Etats du Golfe veulent financer les rebelles syriens », annonce le Volkskrant. Le ministre des Affaires étrangères, M. Rosenthal, « veut que l’on assure un revenu aux déserteurs. Les Pays-Bas sont prêts à apporter une contribution, mais ils ne paieront pas de salaires aux combattants de l’armée syrienne libre. Il refuse également de fournir des armes aux rebelles : ‘Les armes ne sont pas la bonne solution. Elles ne feront que favoriser une nouvelle escalade’ ».

ACTUALITE INTERIEURE

Réforme de l’audiovisuel public

« Des centaines de licenciement », « Au moins 620 licenciements » dans l’audiovisuel public, annoncent respectivement le Trouw et le NRC. La Deuxième Chambre débat aujourd’hui avec la ministre de l’Education, de la Culture et des Sciences, Mme van Bijsterveld, de la réorganisation des sociétés de radiotélévision du secteur public (NPO). Hilversum doit réaliser 200 M€ d’économies, explique le NRC, soit 22% du budget des médias. Une partie des programmes néerlandais seront remplacés par des productions étrangères (passant ainsi de 12% à 17% de la programmation). « Pour une heure de télévision, cela représente pratiquement 65% d’économies », explique le Trouw, qui précise que la moyenne européenne de diffusion de programmes étrangers est de 23%. La télévision publique devrait pouvoir conserver trois chaînes (VVD et PVV ne sont pas opposés à la disparition de Nederland 3). Le nombre de sociétés produisant des programmes sera réduit de 21 à 8 : NOS, NTR, EO, VPRO et Max restent indépendants ; KRO-NCRV, Tros-AVRO, BNN-VARA sont le résultat d’une fusion. « Cela doit permettre de réduire les frais de gestion, d’hébergement et de personnel », indique le Trouw. L’AD précise que le nouveau système doit être effectif en 2016.

Restriction budgétaires

Depuis le début du mois de mars, les partis de la coalition (VVD et CDA) et leur partenaire extérieur, le PVV, discutent à huis clos des restrictions budgétaires pour réduire le déficit budgétaire.
Une des mesures qui a « transpiré » vers la presse serait une réduction du budget d’aide au développement de 1Md€. Le Trouw, dans son édition de samedi, évoque la colère de certains membres éminents du CDA (chrétien-démocrate) qui menacent de rendre leur carte du parti. Parmi eux, l’ancien Premier ministre Piet de Jong. A 96 ans, il s’indigne que son parti puisse accepter une réduction de ce budget. Le quotidien note qu’il n’est pas le seul. Plusieurs anciens ministres tels que Ben Bot, Hans van den Broek, Ruud Lubbers et Agnes van Ardenne ont en outre adressé dès le mois de février une lettre aux négociateurs pour les inciter à ne pas économiser de façon disproportionnée sur le budget du développement.
Ce matin toutefois, les grands quotidiens relèvent que pour les électeurs du CDA, « des réductions sur l’aide au développement ne semblent pas aussi taboues que pour les anciens cadres ». Le Volkskrant note : « Selon un sondage réalisé par l’institut Maurice de Hond, ‘seulement’ 19% des électeurs CDA estiment que le parti ne doit pas économiser sur l’aide au développent, contre 1% des électeurs VVD (libéral). L’opposition à d’autres mesures, telles que l’augmentation des taxes sur l’essence (72%), de la franchise dans le secteur des soins (64%) ou du taux de TVA (57%) est bien plus importante au sein de l’électorat CDA. En revanche, plus d’un tiers des électeurs du D66 (démocrate-libéral) et du SP (gauche radicale) seraient hostiles à une réduction du budget de l’aide au développement et environ la moitié des électeurs de GroenLinks (Verts) et du PvdA (travailliste).
Dans le Financieele Dagblad, Klaas Broekhuizen a titré sa chronique : « Ma voiture, ma voiture, mon Royaume pour ma voiture ». Il retient de ce sondage que l’électorat conservateur néerlandais « préfère avoir des enfants bêtes plutôt que de faire moins de kilomètres en voiture. Les résultats montrent que l’électorat du VVD et du CDA accepte moins facilement une augmentation de l’essence que des coupes budgétaires dans l’enseignement, bien que les électeurs du PVV (parti de Geert Wilders) accordent plus d’importance aux soins qu’à l’essence. 90% des électeurs des quatre grands partis de l’opposition seraient contre des restrictions budgétaires dans l’enseignement contre 53% (PVV) et 67% (CDA). (…) La désillusion va même plus loin : de manière générale, force est de constater que les électeurs n’ont aucune affinité avec la culture, les fonctionnaires, les chaînes publiques, les avions de combat, l’alcool ou les cigarettes. Mais ce sondage relève aussi que cette coalition ne choisit pas la voie de la moindre résistance. Une augmentation de la franchise dans le secteur des soins et du taux de la TVA semblent inévitables pour arriver à économiser quelques Mds€. Les deux mesures toucheront durement l’électorat de la coalition. Et si jamais une augmentation des taxes sur l’essence avait été envisagée, grâce à De Hond, elle a maintenant probablement disparu ».

Handicapés

Sous le titre « Une amende pour les entreprises qui n’emploient pas de handicapés », le Volkskrant rend compte d’une proposition de loi du SP visant à « permettre à plus de 500.000 personnes d’obtenir un emploi. Les entreprises/organisations qui comptent plus de 50 salariés devraient employer au minimum une personne handicapée – au risque d’encourir une amende de 4000€ pour chaque poste de handicapé manquant. Cet argent devrait servir à créer un fonds permettant de financer l’aide aux handicapés. La députée Sadet Karabulut (SP) note que ‘le gouvernement Rutte diminue le soutien à ces personnes, alors que même le président du syndicat patronal, Bernard Wientjes, plaide en faveur d’un fonds d’aide’. (…) 4,2% des employeurs comptent parmi leur personnel des jeunes handicapés et 5,6% des personnes employées dans les ateliers sociaux ont un emploi fixe en entreprise. ‘Il faut donner un coup de pouce aux entreprises, le travail est un droit fondamental’. (…) Le SP souhaite que l’Etat encourage les entreprises qui embauchent des handicapés, par exemple en leur donnant la priorité dans l’attribution de marchés ».

AFFAIRES ECONOMIQUES

Baromètre de confiance en baisse importante

« Nulle part en Europe, la confiance des consommateurs n’a baissé autant qu’aux Pays-Bas », note le Volkskrant sur son site ce matin. Selon les derniers chiffres du bureau central des statistiques (CBS) publiés aujourd’hui, le baromètre de confiance a atteint -23,6 contre +8,1 en mars 2011. Depuis 4 mois, la confiance des consommateurs néerlandais est même au-dessous de la moyenne européenne. ‘Une situation exceptionnelle’, selon le CBS. ‘Sur une durée de plus de 25 ans, une telle baisse de confiance n’a été constatée qu’en 2003 pendant quelques mois’. Les Néerlandais sont surtout plus pessimistes par rapport à la situation économique. Ils sont aussi plus préoccupés par leur situation financière et la possibilité d’épargner. »

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le Telegraaf de samedi publie un portrait de Valérie Trierweiler, la compagne du candidat socialiste à l’élection présidentielle, François Hollande.
- Le FD de samedi et le Telegraaf de ce lundi matin évoquent les travaux de modernisation de l’aéroport Charles de Gaulle.
- Elsevier rend compte des sondages qui font apparaître « un manque d’intérêt pour aller voter au premier tour » de l’élection présidentielle.
- Le FD de ce matin publie un portrait de Christophe de Margerie [Total].

A SIGNALER
- Le Volkskrant fait état de la publication d’une version raccourcie de l’étude de scientifiques de Rotterdam sur une variante du virus H5N1 de la grippe aviaire (p.9).
- Le Volkskrant consacre un grand article à la baisse des revenus du gaz naturel, estimée à 2Mds€ (p.2 et 21).
- Les organisateurs de la Floriade, qui ouvre ses portes le 5 avril à Venlo, assurent que cette manifestation ne sera pas déficitaire. (VK 14-15).
- Le FD publie un portrait de la nouvelle directrice du Stedelijk Museum d’Amsterdam, Ann Goldstein. Ce musée rouvrira ses portes en septembre 2012, après huit ans de fermeture.
- Le musée Mauritshuis (La Haye) est fermé à compter d’aujourd’hui pour deux ans, en raison de travaux de rénovation et d’agrandissement. Une partie de la collection a été transférée au Gemeentemuseum de La Haye, où l’exposition « Chefs d’œuvres du Mauristhuis » ouvrira le 28 avril 2012. Le tableau de Vermeer « Jeune fille à la perle » y sera exposé jusqu’au 28 mai, avant de partir pour des expositions aux Japon et aux Etats-Unis.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.
Compte Twitter de l’ambassade : www.twitter.com/FranceinNL.
Site internet de l’ambassade : http://www.ambafrance-nl.org.

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page