Presse néerlandaise du lundi 22 septembre 2008

La vente d’actions à découvert est également interdite aux Pays-Bas à partir d’aujourd’hui, après l’avoir déjà été aux Etats-Unis, en Allemagne et en Grande-Bretagne. "Pour tenter de rétablir le calme sur les marchés financiers et barrer la route aux investisseurs qui se font de l’argent sur la chute des cours, le ministre PvdA des Finances Bos, l’Autorité des marchés financiers (AFM) et la Banque des Pays-Bas ont décidé dimanche soir d’avoir recours à cette mesure extrême", annonce le Volkskrant à la une. "L’interdiction est valable pendant trois mois dans les pays où est établie la bourse d’effets Euronext. Outre les Pays-Bas, il s’agit de la Belgique et de la France."
L’éditorialiste du journal, évoquant les mesures annoncées par le gouvernement américain, juge "positif que les autorités américaines recherchent une solution structurelle à la crise du crédit, après avoir couru d’incident en incident sans ligne claire – une banque d’affaires (Bear Stearns) ayant été sauvée, la suivante (Lehman Brothers) abandonnée à son sort."

de Volkskrant (centre gauche) : "Les Pays-Bas interdisent aussi la vente à découvert – Un moyen lourd qui doit rétablir le calme – Bos : ’Nous ne vivons pas des temps normaux – Barrer la route aux spéculateurs", "’La facture du poutinisme’" (correspondance de Moscou sur l’effondrement des bourses russes)
Trouw : "Etat d’urgence financier aux Etats-Unis – Selon le ministre des Finances, racheter les mauvais prêts est la seule solution pour éviter une dépression"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Le dossier médical numérique présente des risques injustifiables pour les patients – Les généralistes s’opposent à l’introduction d’un système national", "Bos freine la spéculation sur les actions"
De Telegraaf (populaire) : "Une ’boîte pour asociaux’ pour rendre les routes plus sûres – Le CDA veut un système pour suivre les fous du volant", "Verdonk baisse dans les sondages d’opinion"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Objectifs du Millénaire

Le Volkskrant publie en page d’opinion une tribune écrite par le premier ministre néerlandais Jan Peter Balkenende et son homologue australien Kevin Rudd, à l’occasion du sommet sur les objectifs du Millénaire qui commencera à New York le 25 septembre.
"En l’an 2000, la communauté internationale a adopté les objectifs du Millénaire en promettant de réduire de moitié, avant 2015, le nombre de personnes vivant dans une pauvreté extrême. Par ailleurs, tous les enfants devaient pouvoir suivre un enseignement de base. Nous sommes maintenant à mi-chemin et des progrès ont été réalisés. Dans beaucoup de pays la pauvreté extrême a été réduite. Plus d’enfants que jamais sont scolarisés. La mortalité infantile a baissé. Nous avons donc montré que le changement est possible. Mais la réalisation des objectifs du Millénaire n’est pas également grande partout et il y a des différences entre les régions et même à l’intérieur de certaines régions."
"Il reste donc beaucoup à faire. Les gouvernements ne peuvent pas y arriver tout seuls. Nous devons mobiliser des parties non gouvernementales avec lesquelles nous pouvons conclure des partenariats et qui peuvent assurer une fonction de pivot. Des organisations internationales, le secteur privé, la vie associative et les citoyens peuvent jouer un rôle à côté des autorités, en instaurant de nouveaux partenariats et en réalisant de nouvelles activités."
"Nous croyons que le renforcement des partenariats mondiaux offre la clé du progrès. Les partenariats sont cruciaux pour combler le fossé inacceptable qui sépare les riches et les pauvres. Le gouvernement néerlandais s’est associé à 50 entreprises privées, 24 organisations non gouvernementales et deux syndicats pour promouvoir le commerce durable avec les pays en développement. Ces accords dits de Schokland sont symboliques de notre lutte historique contre la pauvreté."
"De concert avec le secteur privé, le gouvernement australien a instauré la Business for Millenium Development Coalition pour lutter contre la pauvreté dans la partie asiatique du Pacifique. Plus de 65 éminentes entreprises ont signé une déclaration dans laquelle elles promettent d’engager leurs principales aptitudes et leur expertise pour stimuler la croissance des nouvelles économies."
"Nous souscrivons aux paroles de Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies : ’Les objectifs du Millénaire sont réalisables si nous agissons maintenant’."
"Nous appelons tous les gouvernements à tenir leurs promesses. Les Pays-Bas et l’Australie le font."

Union européenne : Agriculture

"Ce n’est pas une bonne idée créer des stocks de sécurité contre la spéculation sur le marché agricole à terme", écrit Han Dirk Hekking dans le Financieele Dagblad (p.4), depuis Annecy. "C’est ce que la commissaire européenne pour l’Agriculture Mariann Fischer Boel et la ministre néerlandaise Gerda Verburg ont déclaré hier à Annecy, en réaction à une idée de la France sur ce point." "La ministre Verburg n’est guère favorable à l’idée française d’un tampon alimentaire. ’Ce n’est pas la route que je vois devant moi. Les agriculteurs doivent tenir compte de la fluctuation des prix, qui est plus forte que sur un marché fortement régulé. La question est aussi de savoir à quel moment on aurait recours à ce tampon’."

"La commissaire européenne Fischer Boel a été encore plus critique. ’La France assure la présidence de l’Union européenne, je dois donc rester extrêmement polie’, a-t-elle dit à propos du projet de Barnier. ’Mais je ne suis certainement pas partisane de cette proposition’." "Fischer Boel a néanmoins indiqué qu’elle examinerait les tendances des prix des aliments. ’Nous suivons le marché de près’" (également De Telegraaf p.11).

ACTUALITE INTERIEURE

Greenpeace

"Greenpeace s’entretiendra aujourd’hui avec le ministère de l’Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire (LNV) sur la protection de zones marines vulnérables", annonce le Volkskrant (pp.1 et 3). "C’est ce que dit Liesbeth van Tongeren, directrice de Greenpeace. ’C’est un petit pas en avant’, selon Van Tongeren."
"Le mois dernier, la ministre Gerda Verburg avait encore parlé d’’actions illégales’ entreprises par Greenpeace en Mer du Nord. L’organisation s’était attiré l’ire des pêcheurs en plongeant 323 blocs de granit dans la mer, à l’ouest de l’île allemande de Sylt, dans les Wadden. Verburg a prévenu Greenpeace de ne pas exécuter de telles actions dans les eaux néerlandaises. ’Nous réagirons vivement’."

Cote des partis politiques

"Rita Verdonk est en chute libre dans les sondages", relève le Telegraaf à la une. "Son mouvement Trots op Nederland [Fiers des Pays-Bas, TON)] est descendu hier de quatorze à onze sièges dans le sondage d’opinion hebdomadaire de Maurice de Hond. Cette baisse est attribuée à la mauvaise performance de Verdonk durant le débat de politique générale."
"Pour la première fois depuis longtemps, le PVV de Wilders dépasse le TON. Ce parti, qui occupe actuellement neuf sièges à la Chambre, passe de quatorze à quinze sièges dans le sondage. Le VVD de Rutte progresse de deux sièges et passe à 20, le meilleur score depuis que Verdonk a quitté le parti. Le D66 passe à quinze sièges dans le sondage (actuellement trois). Le CDA baisse de 34 à 33 (actuellement 41), le PvdA en gagne un et arrive à 17 (actuellement 33) et la ChristenUnie reste à 5 sièges (actuellement 6)."

Femke Halsema

La présidente du groupe parlementaire GroenLinks, Femke Halsema, a été nommée Meilleur Débatteur 2008 par le jury du Prix Socrate, institué par le "Nederlands Debat Instituut". Ce prix lui sera remis aujourd’hui. Le chef de file VVD Mark Rutte a terminé deuxième (de Volkskrant p.13).

AFFAIRES FRANÇAISES

Le NRC Handelsblad de samedi présente la Guadeloupe dans son cahier Zaterdag &cetera.
Ce matin, la mission française en Afghanistan est évoquée dans le Volkskrant (p.5) et le Telegraaf (p.5).

Dernière modification : 09/10/2008

Haut de page