Presse néerlandaise du lundi 23 juin 2008

Des entreprises néerlandaises ont cédé à la menace de boycott de leurs produits en Jordanie. Zwanenberg, un fabricant de saucisse à Oss (Brabant du Nord), et Friesland Foods (produits laitiers) se sont distanciés dans les journaux jordaniens du film Fitna de Geert Wilders, pour éviter d’être nommés sur une affiche du comité The Messenger of Allah Unites Us.

KLM, Philips, Friso et Milupa figurent sur la liste d’entreprises que ce groupe appelle à boycotter.

de Volkskrant (centre gauche) : "Des entreprises cèdent au boycott – Zwanenberg et Friesland Foods se distancient de ’Fitna’ dans les journaux jordaniens", "Van Basten signe la reddition avec dignité" (Euro 2008)

De Telegraaf (populaire) : "Ouverture d’un deuxième laboratoire CSI" (investigation médico-légale), "Le onze orange sonne la retraite", "Medvedev : Guus peut devenir russe"

Trouw (chrétien progressiste) : "Mugabe : seul Dieu peut me renvoyer – Tsvangirai met fin à la course aux élections", "Le onze orange reste sans ’argenterie’"

AD Haagsche Courant (indépendant populaire)Notre pays compte un million de diabétiques"

* * *

Actualité internationale

- Zimbabwe

Le commentateur du Trouw juge "bizarre" que le président sud-africain Thabo Mbeki espère un dialogue entre le président zimbabwéen Mugabe et le leader de l’opposition Morgan Tsvangirai. " Il y a longtemps que Mugabe a passé le point où il pouvait encore exercer le pouvoir, sous quelque forme que ce soit . Mbeki doit faire comprendre à l’entourage de Mugabe, nommément à l’armée et aux services de renseignement, que le prix à payer pour son maintien sera trop élevé . Maintenant que les élections ont échoué et qu’il n’y aura pas d’intervention, une révolution de palais est probablement la seule issue au drame zimbabwéen."

" Le président sud-africain Mbeki, surtout, en tant que dirigeant de la principale puissance de la région, manifeste un grave manque de leadership ", de l’avis de l’éditorialiste du Volkskrant. "Seule la pression politique de la région, avec l’Afrique du Sud en tête, pourra éviter que Mugabe, par ses efforts pour rester au pouvoir, ne plonge encore plus le Zimbabwe dans le malheur."

- Union européenne

" Le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Timmermans craint qu’après le ’non’ irlandais au Traité de Lisbonne les grands Etats membres ne deviennent impatients et ne fassent affaire entre eux ", relève le Volkskrant (p.2). " Les grands pays veulent avancer, avec le risque de régler la question sans l’Union européenne’ , a déclaré le secrétaire d’Etat durant le programme télévisé Buitenhof, dimanche. Timmermans veut se défaire de l’image d’une ’Europe qui fait concurrence aux Etats membres’. Les politiques doivent ’dire plus honnêtement ce que l’Europe réalise vraiment’. Ainsi, on a évité à deux reprises une crise économique, grâce à l’euro. ’Il y a là de quoi être fier.’ Selon lui, les Etats membres doivent s’occuper de grandes questions comme la crise alimentaire."

- Antilles néerlandaises

" Les négociations sont corsées ", déclare la secrétaire d’Etat CDA aux Relations du Royaume, Ank Bijleveld, dans un entretien avec le Volkskrant (p.2), "car en échange de l’assainissement de leur dette nous posons des conditions auxquelles les îles ne sont pas habituées. Le budget doit être équilibré, nous ne tolérons plus de népotisme. J’explique constamment que les Pays-Bas font un effort maximal pour poser 2,2 milliards d’euros sur la table, afin de leur donner un bon départ. Nous voyons une nouvelle génération de gestionnaires se lever, des gens de vingt et trente ans, qui comprennent cela."

"Vous vous mettez en colère quand on vous accuse de recolonisation." "C’est un reproche tout à fait injustifié. La population a opté elle-même pour le Royaume. Et les Pays-Bas ne vont pas se mêler de la politique. Tout ce que nous exigeons, c’est que le budget soit équilibré. Quelle est l’alternative ? L’indépendance ? Le peuple n’en veut pas."

"Le député PVV Hero Brinkman ne joue-t-il pas le rôle de bouffon en insistant tellement sur la corruption ? Tout le monde en sourit, tout en pensant : il a bien raison." "Je n’ai jamais dit qu’il n’a pas raison. Je n’ai jamais minimisé les fautes."

"Les îles ont-elles l’habitude d’avoir un budget équilibré ?" "Pas du tout. Elles devront faire de fortes économies. Il y a beaucoup trop de fonctionnaires, souvent des amis et des connaissances. Il faudra les licencier. Cela va faire mal, oui."

- Probo Koala

" Le PDG de la compagnie de courtage pétrolier Trafigura, Claude Dauphin, ne sera pas poursuivi aux Pays-Bas pour l’exportation illégale de déchets toxiques avec le bateau Probo Koala ", note le Volkskrant (pp.1 et 3). "Ces déchets ont été proposés pour retraitement à Amsterdam en 2006, puis déposés en Côte d’Ivoire où ils auraient provoqué la mort de quinze personnes", rappelle le journal de centre gauche. "Selon le tribunal d’Amsterdam, il est improbable que l’implication personnelle du directeur de Trafigura puisse être prouvée. Durant le procès qui s’ouvre cette semaine, l’entreprise Trafigura Beheer BV et un collaborateur londonien seront poursuivis, de même que l’entreprise de retraitement de déchets amstellodamoise APS . Un ancien directeur d’APS et la commune d’Amsterdam seront appelés à comparaître."

"Le tribunal ne se traitera pas le dépôt toxique en Côte d’Ivoire, mais uniquement la partie néerlandaise de l’affaire, concernant des infractions à la législation européenne sur les déchets passibles d’une amende maximale de 450000 euros ou six ans de prison."

Actualité intérieure

- Partis politiques

Le mouvement Trots op Nederland (Fiers des Pays-Bas, ToN) de l’ex-députée VVD Rita Verdonk est descendu de 22 à 18 sièges dans le sondage d’opinion hebdomadaire de Maurice de Hond, à la suite de la querelle avec l’ancien conseiller Ed Sinke. Mme Verdonk accuse M. Sinke d’avoir transféré des fonds de ToN à ses propres entreprises. Ce sont le VVD et le PVV de Geert Wilders qui profitent du recul de ToN.

Le changement de leader au SP, où Agnes Kant a succédé à Jan Marijnissen, n’est pas défavorable aux socialistes radicaux, qui passent de 16 à 18 sièges dans le sondage (sept de moins qu’aux dernières élections). Six partis obtiendraient de 14 à 18 sièges en cas d’élections législatives : outre ToN et le SP, ce sont le VVD (17), le PvdA (16), le PVV (14) et le D66 (14). Le CDA, avec 32 sièges virtuels, reste le seul grand parti. Il faudrait au moins quatre partis politiques pour former actuellement une coalition majoritaire (De Telegraaf p.3).

Affaires françaises

Le Volkskrant (p.5) et le Trouw (p.8) rendent compte de la visite du président Sarkozy en Israël.

Dernière modification : 19/08/2008

Haut de page