Presse néerlandaise du lundi 27 janvier 2014

- Trouw : Le chaos fait de Sissi le héros de l’Egypte.
- De Volkskrant : La révolte s’étend en Ukraine.
- AD Haagsche Courant : Impunité pour les mauvais payeurs.
- De Telegraaf : Faire appel contre une amende en ligne.
- Het Financieele Dagblad : Supprimer les primes sur les heures supplémentaires.

* * *

Pays-Bas - Chine

Sous le titre « Prudence avec les transferts de connaissance en Chine », le Volkskrant de samedi rend compte des conclusions d’une étude de l’AIV (Organe de Conseil pour les Questions Internationales/ Adviesraad Internationale Vraagstukken) sur les conséquences pour le long terme de l’émergence de la Chine. L’AIV engage les Pays-Bas à faire preuve de prudence sur les transferts de connaissance et de technologie, « même si à court terme cela va à l’encontre des intérêts néerlandais » et à privilégier une approche européenne, en vue d’éviter que « des secteurs vitaux pour l’économie néerlandaise perdent la bataille de la concurrence internationale ». Les tensions croissantes entre la Chine et le Japon peuvent affecter l’Europe et les Pays-Bas : « un petit incident armé peut dégénérer en conflit militaire sérieux. Ces pays sont devenu d’une telle importance pour l’UE et les Pays-Bas que l’impact des troubles se ferait ressentir jusque dans le port de Rotterdam, avec une menace possible pour l’emploi ». L’AIV reconnait que l’Europe est impuissante devant la situation géopolitique en Asie et se déclare favorable à une coopération avec les Etats-Unis qui déboucherait sur une stratégie commune vis-à-vis de l’Asie. Les pays occidentaux « doivent impliquer l’Asie dans le reste du monde. Dans le domaine des normes et valeurs, il faut davantage tenir compte de la Chine : Alfred von Staden, le président de l’AIV, indique – à titre personnel – que l’Occident doit se montrer plus modéré concernant l’universalité des droits de l’homme. Les reproches permanents adressés à la Chine entravent les discussions sur des problèmes graves comme le climat ou la dissémination d’armes nucléaires ».
http://www.volkskrant.nl/vk/nl/2812/China/article/detail/3583768/2014/01/25/China-neemt-rol-wereldleider-niet-over.dhtml

Secteur bancaire « Le D66 veut interdire les méga-banques »

la NOS reprend les propos du spécialiste des questions financières du D66, Wouter Koolmees, hier, dans un programme d’information TV (Buitenhof). Interrogé sur les conclusions du rapport paru cette semaine sur la banque SNS Reaal, le député a souligné qu’un contrôle au niveau de l’Etat n’est pas suffisant. L’Europe fait actuellement en sorte que les banques aient des réserves plus importantes et que les actionnaires et les obligataires subissent les conséquences d’une faillite. Mais elle doit également veiller à limiter le nombre de fusions et de reprises pour éviter que se renouvelle une situation où leur dimension interdirait qu’elles se retrouvent en faillite. http://nos.nl/artikel/602395-d66-wil-megabanken-verbieden.html

Rabobank

Le Financieele Dagblad relève que « l’annonce faite vendredi dernier sur la suppression des postes à la Rabobank n’a pas été une surprise » et qu’« il était évident qu’après la réorganisation des banques locales annoncée avant l’été dernier, engendrant une réduction d’effectif de 8000 postes, l’organisation centrale de Rabobank pouvait s’attendre à ce que ce soit son tour ». Le journal note que la Rabobank « coupe considérablement dans le gras coopératif », avec la suppression de 28% des 28.000 postes au niveau des banques locales et de 17% des 11.500 postes au sein de Rabobank Nederland [voir RdP du 12 août 2013]. Les deux réorganisations annoncées devraient conduire à une réduction des dépenses de fonctionnement de 1,2 Mrds€ d’ici 2016, sur un total de 8,8 Mrds€ : « un objectif ambitieux qui ne cède en rien aux banques cotées en Bourse ». La réorganisation n’a que partiellement un rapport avec l’affaire Libor [voir RdP du 30 octobre 2013]. Le timing de l’annonce de la réorganisation le vendredi-soir, un moment inhabituel pour Rabobank, est probablement dû à la cotation en Bourse, à partir d’aujourd’hui, des certificats de membres Rabobank [voir RdP du 4 décembre 2013].

A signaler :
Le NRC de samedi consacre un reportage à la culture de cannabis à Tilburg, « l’un des principaux secteurs d’activité de la ville », avec un chiffre d’affaires estimé entre 728 et 884M€.
http://www.nrc.nl/nieuws/2014/01/25/hennepteelt-in-tilburg-levert-zon-800-miljoen-per-jaar-op/
http://www.dutchnews.nl/news/archives/2014/01/one_of_tilburgs_biggest_indust.php

Les journaux indiquent sur leurs sites que ce matin, le chef de la police de La Haye a annoncé lors d’une conférence de presse des « mesures de sécurité lourdes et des perturbations de la circulation » lors du sommet nucléaire des 24 et 25 mars prochains.
http://www.volkskrant.nl/vk/nl/2686/Binnenland/article/detail/3584493/2014/01/27/Zware-beveiliging-en-verkeershinder-tijdens-nucleaire-top-in-Den-Haag.dhtml
http://www.telegraaf.nl/binnenland/22245042/__Dagelijks_13.000_agenten_bij_top__.html

La France dans les média néerlandais :
Les correspondants se font l’écho des articles de la presse française sur la vie privée du président de la République.
Le Volkskrant de samedi publie un reportage sur « la désillusion à Peugeotville ».

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad (financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad (centre – 199.000 ex.)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page