Presse néerlandaise du lundi 27 septembre 2004

Les
transports publics de la capitale sont en grève pour vingt-quatre heures, y
compris les bacs qui relient Amsterdam-Nord au centre, et le chaos autour de la
commémoration du chanteur André Hazes, au stade Arena ce soir, risque de ce fait
d’être tellement grand que la police pourrait boucler la ville. La compagnie de
chemins de fer NS prévoit aussi des difficultés sur la ligne qui dessert le
stade. "Le chaos sera renforcé du fait que l’hommage coïncide avec les heures de
pointe", fait valoir un porte-parole des NS.

 

  • Trouw  : "Les actions
    contre la politique du gouvernement s’intensifient", "Le procès du sexe menace
    l’île au bout du monde" (affaire de mœurs à Pitcairn)
  • de Volkskrant  : "Neelie
    Kroes sur la sellette à Bruxelles - La commissaire de la compétitivité est le
    candidat le plus controversé de la nouvelle Commission européenne", "Un leader
    du Hamas tué en Syrie", "De plus en plus de fonctionnaires font grève"
  • Algemeen Dagblad  : "On
    redoute le chaos à Arena - La grève des transports publics risque de perturber
    la commémoration de Hazes - Le maire Cohen sera le premier à commémorer
    André", "Le procès d’Eric O. commence sans cadavre et sans balle" (affaire du
    fusilier marin qui a abattu un pillard irakien)
  • De Telegraaf  : "L’aide
    aux familles à problème est défaillante - Les services d’aide aux jeunes
    critiqués après la mort d’un bambin", "André au centre du terrain", "Musharraf
    lorgne les entreprises - Le président pakistanais en visite ici"

 

* * *

 

Notre dossier
 : Visite du président du
Pakistan

Faisant
escale entre New York et Rome, le président pakistanais Pervez Musharraf a
entamé hier une visite de deux jours aux Pays-Bas", annonce le Telegraaf à la
une. "Il espère surtout inciter le secteur privé néerlandais à investir beaucoup
plus dans son pays."

"Lors de
rencontres avec le vice-premier ministre Gerrit Zalm et le ministre des Affaires
étrangères Ben Bot, le président Musharraf veut demander que l’Europe joue un
plus grand rôle dans la lutte contre l’analphabétisme et la pauvreté dans le
monde musulman."

"Lors
d’une interview exclusive au Telegraaf, Musharraf a déclaré hier : ’Nous livrons
des batailles, mais nous ne pouvons gagner la guerre contre le terrorisme que si
nous supprimons les causes de l’extrémisme
militant. La solution doit venir des Etats-Unis et de l’Union européenne. Ils
doivent soutenir le développement socio-économique des pays musulmans. C’est
vraiment nécessaire, parce que le monde islamique est pauvre et en retard’."

"Musharraf transmettra aussi un tel message lors de sa rencontre avec la
Reine Beatrix, ce matin."

"La guerre contre le terrorisme se passe particulièrement bien au
Pakistan", citent les journalistes du Telegraaf en page 5. "Depuis le 11
septembre, nous avons déjà arrêté 600 membres d’Al Qaeda, dont des haut placés."
"Ben Laden est toujours en vie. Nous l’avons appris de nombreux membres arrêtés
et par le biais de techniques d’espionnage. Mais nous ne savons pas où il est.
Il est constamment en mouvement, nous ne sommes donc pas certains à cent pour
cent qu’il se trouve toujours dans la zone des tribus à la frontière du Pakistan
et de l’Afghanistan."

Musharraf a l’intention de plaider
auprès de la présidence néerlandaise de l’UE en faveur de ce qu’il appelle la
"voie socio-économique" pour résoudre les problèmes politiques du monde
musulman. "Beaucoup de pays islamiques adoptent une attitude anti-occidentale,
parce que les musulmans pensent qu’une campagne occidentale est dirigée contre
eux. L’Occident peut changer cela. Par exemple en commençant à résoudre le
problème palestinien et en développant une stratégie claire de retrait d’Irak et
de l’Afghanistan. En outre, il faut évidemment tout faire pour lutter contre la
pauvreté."

 

Actualité internationale

 

Commission européenne : Neelie Kroes

L’Algemeen
Dagblad a poursuivi samedi sa couverture de la candidature de l’ancienne
ministre VVD Neelie Kroes et des résistances qu’elle suscite.

"Zalm
condamne les censeurs de Kroes", titrait-il en page 5 pour citer le premier
ministre intérimaire en ces termes : "Nous Néerlandais sommes maîtres dans l’art
de démolir nos propres candidats. L’expérience du privé est un plus."

"Zalm ne
s’étonne pas des remarques de l’europarlementaire Pervenche Béres, qui entendra
Kroes mardi, en tant que présidente de la commission des Affaires économiques et
monétaires. Elle a qualifié Kroes de ’danger’ vendredi, dans ce journal. ’Berès
est socialiste. il y a peut-être un rapport", déclare Zalm."

En page 19, le journal de Rotterdam, sous le titre "Neelie
Tefal", rappelle longuement la carrière de la femme politique et des rumeurs qui
la poursuivent à ce jour. "L’europarlementaire
néerlandais Paul van Buitenen (Europa
Transparant) et son collègue SP Erik Meijer font des heures supplémentaires.
Dans une lettre aux ministères des Affaires générales et des Affaires
étrangères, Van Buitenen énumère 18 questions auxquelles Kroes est plus ou moins
mêlée." "Ce sont des affaires dont Van Buitenen lui-même conclut qu’elles ne
sont pas prouvées ou qu’elles sont en grande partie publiquement connues.
Néanmoins il veut que le gouvernement néerlandais et le président de la nouvelle
Commission européenne réfléchissent bien."

Le Telegraaf (p.7) de samedi fait valoir que Kroes a
pleinement rendu compte de ses intérêts financiers, sous la pression de
Bruxelles. Elle a vendu toutes ses actions, 1,6 millions d’euros placés dans une
société de gestion. La "déclaration des intérêts" qu’elle a envoyée au président
de la nouvelle Commission, José Barroso, mentionne qu’elle possède une maison à
Wassenaar et deux immeubles de bureaux.

"Les 25 candidats à un poste de commissaire seront mis sur la
sellette les prochains temps", écrit ce matin le Volkskrant dans son grand
article à la une. "Mais il est clair que c’est Kroes qui sera harcelée le plus
durant les auditions. Le camp de gauche du Parlement, surtout, est d’avis que
Kroes a exercé trop de commissariats dans le privé pour pouvoir être
indépendante dans ses fonctions de commissaire chargée de la compétitivité."

"Ce n’est pas seulement à cause de ses liens avec le monde
des affaires que [le PvdA et les Verts] en veulent tant à Kroes, mais aussi à
cause de son profil politique libéral", remarque le Financieele Dagblad (p.5).
"Cela les dérange que la future Commission de 25 membres au total (le président
Barroso compris) compte sept libéraux. Le courant libéral est ainsi fortement
surreprésenté, si l’on compare cette part (presque 30 %) au pourcentage de
sièges que les libéraux occupent au Parlement européen (environ 12 %). Ce qui
rend les raisins encore plus amers, c’est que c’est justement une libérale qui
gèrera l’important portefeuille de la compétitivité."

 

Actualité intérieure

 

Conflit social

"Les
syndicats confessionnels du troisième âge et le Conseil des Eglises critiquent
de plus en plus vivement le CDA", relève le Volkskrant (pp.1 et 3) de samedi.
"Un grand nombre des membres de ces organisations vote CDA ou est membre du
parti. Ces personnes sont très préoccupées par la politique d’austérité du
premier ministre Balkenende et le manque de résistance contre cette politique,
de la part du CDA. Les syndicats du troisième âge sont en train d’organiser des
actions de protestation plus tard cette année."

"Aussi
bien les cadres du Protestants Christelijke Ouderen Bond (PCOB, 94 000 membres)
que du Katholieke Bond van Ouderen (KBO, 264 000 membres) perçoivent parmi leurs
membres une ’déception croissante’ face à la politique du gouvernement et au CDA.
’Les gens attendent un visage plus social du parti’, selon la présidente du KBO,
José van Gorp-Van de Ven. ’Ils n’ont pas l’impression qu’on comprend leurs
soucis à La Haye’."

"Le
directeur du PCOB, Jaap van der Spek, souligne qu’une grande partie de sa base
peut être considérée comme extrêmement fidèle au CDA. ’70 pour cent de nos
membres se sentent proches du CDA. Ce ne sont pas des gens à faire défection.
Ils feront d’abord tout pour obtenir un changement interne. Mais les derniers
temps des doutes me parviennent. Il y a déjà des gens qui rendent leur carte et
qui passent à la ChristenUnie. Ils ne retrouvent pas suffisamment la philosophie
chrétienne-sociale dans le CDA actuel. Van der Spek, membre du CDA depuis l’âge
de 17 ans, estime que le parti suit trop ’la pensée libérale excessive’ du VVD."

"Le Conseil des Eglises, qui unit seize communautés
protestantes, se reconnaît lui aussi de moins en moins dans le cap de la
politique chrétienne-démocrate."

Le Trouw (p.2) de samedi précise que plus de 80 000 personnes
sont entrées en action d’une manière ou d’une autre contre la politique du
gouvernement, les derniers temps. C’est ce qui ressort d’un inventaire de la
centrale syndicale FNV. Les actions organisées dans l’ensemble du pays à
l’initiative des centrales FNV, CNV et MHP ont mobilisé plus de personnes que
prévu.

 

Sondage d’opinion

Selon un sondage d’opinion Interview/NSS effectué pour le
compte du programme télévisé NOVA, le PVDA obtiendrait 54 sièges (actuellement
42) à la Deuxième Chambre si des élections avaient lieu en ce moment. Le CDA
chuterait de 44 à 30 sièges, le VVD (28) en perdrait 2, de même que le D66 (de 6
à 4). La LPF descendrait de 8 sièges à 3. Les partis SP, GroenLinks et
ChristenUnie progresseraient (de Volkskrant de samedi p.3).

 

Economie,
Finances

 

Endettement

Il y a aux
Pays-Bas 67 000 à 124 000 ménages vivant d’un revenu minimal et demi, au
maximum, qui ont une dette "problématique". C’est ce qui ressort d’une étude
effectuée par l’Université de Tilburg pour le compte du secrétaire d’Etat aux
Affaires sociales Van Hoof (VVD).

Il s’agit
de ménages qui ne peuvent plus payer les intérêts mensuels perçus sur leur
dette, de sorte que la dette ne peut que croître. Selon les chercheurs de
l’Université de Tilburg, 40 000 à 93 000 de ces ménages ont au moins six mois de
retard dans le paiement de frais de base comme le loyer, les assurances, la
consommation d’énergie et les factures courantes.

L’an
dernier, le nombre de ménages endettés a doublé et en mars de cette année, il
est apparu que beaucoup de ménages - 40 pour
cent - ont recours à leur indemnité de congé pour les urgences (Trouw
pp.1 et 5, NRC Handelsblad p.2 de samedi).

 

Consommateurs néerlandais

Le Trouw de samedi consacre la première page de son cahier de
Verdieping au "mystère" du pessimisme économique néerlandais. "Nulle part en
Europe l’atmosphère n’a tourné à la morosité aussi rapidement que chez nous, les
dernières années." "Les Pays-Bas ne se portent pas si mal", conclut le journal
chrétien progressiste. "Pourtant, tout le monde hésite à dépenser de l’argent.
La confiance des consommateurs a de nouveau baissé en septembre, a annoncé le
Centraal Bureau voor de Statistiek vendredi. La disposition à faire des achats,
notamment, a de nouveau baissé. C’est cette morosité des consommateurs qui
frappe dans une étude comparative internationale. Ou, comme le formule la Banque
des Pays-Bas : ’En dépit d’un chômage qui reste relativement bas, c’est aux
Pays-Bas qu’on est le plus pessimiste, en Europe."

On notera dans ce contexte que les supermarchés prévoient une
"année de plomb". La plupart des entrepreneurs indépendants de ce secteur disent
qu’ils ne disposent plus de marge financière pour compenser une baisse du
pouvoir d’achat de leurs clients. Ils tirent la sonnette d’alarme sur la Note
des Millions, dans une lettre que le Bureau central des magasins d’alimentation
a envoyée aux groupes parlementaires de la Deuxième Chambre (Trouw p.2).

 

Affaires françaises
 

 

Tous les journaux du week-end ont signalé la mort de
Françoise Sagan (69 ans) à l’hôpital de Honfleur. Ce matin, le Volkskrant (p.10)
consacre encore une nécrologie à l’auteur de Bonjour tristesse.

Le Telegraaf (p.6) mentionne que le premier ministre Raffarin
a été élu sénateur de la Vienne, hier.

Sur le plan culturel, on retiendra un profil de l’historien
Jacques Le Goff, qui recevra le prix Heineken le 1er octobre (de Volkskrant de
samedi p.7W), et un papier sur l’exposition de photos de Guy Bourdin à Amsterdam
(Algemeen Dagblad de samedi p.15).

 

Dernière modification : 12/10/2004

Haut de page