Presse néerlandaise du lundi 3 Août 2009

Les sites Internet des autorités sont une "passoire", selon l’entreprise de sécurité en ligne Networking4all, qui a étudié 684 sites publics, dont ceux des ministères. Les citoyens néerlandais qui les consultent risquent de se faire voler leur identité par des pirates informatiques. Même les sites sensibles comme ceux des services fiscaux, du médiateur national et des assurances sociales néerlandaises (SVB) sont mal protégés.

Le ministère de la Justice, qui a lancé récemment une campagne de prise de conscience des dangers informatiques, connaît le rapport en question, mais ne veut pas réagir, selon le quotidien à grand tirage AD.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Les sites Internet des autorités sont de vraies passoires – Les criminels peuvent s’emparer des données personnelles", "Contrôle insuffisant des ceintures dans les cars de tourisme"

De Telegraaf (populaire) : "Les banques sont trop frileuses – Les investisseurs se plaignent de leurs conseils", "Ajax et Feyenoord jubilent" (football)

de Volkskrant (centre gauche) : "Tolérance zéro pour les drogues au volant – Le gouvernement travaille à l’introduction d’un test de salive rapide pour les automobilistes", "Les syndicats reprochent à Donner d’abuser de la crise"

Trouw (chrétien progressiste) : "’Il n’est pas possible de détecter l’usage de drogues par un test de salive’ – Trimbos rejette les projets de la police", "On joue les compositions retrouvées du jeune Mozart"


Le dossier du jour : Coût de l’immigration

" L’immigration a coûté plus de 200 milliards d’euros à notre pays les quarante dernières années ", a écrit le Telegraaf (p.3) de samedi. "Cette année, il s’agit d’un montant de 12,7 milliards d’euros. C’est ce qu’affirme Elsevier, sur la base de ses propres calculs . Le magazine d’opinion a étudié de près diverses dépenses des ministères, à la suite de la tentative entreprise par le PVV pour connaître le coût des allochtones non occidentaux."

"L’hebdomadaire s’est notamment servi de l’étude ’Immigration and the Dutch Economy’ du Centraal Planbureau (CPB), de 2003. Le CPB a estimé qu’un immigrant non occidental âgé de 25 ans à son arrivée coûte 43000 euros durant toute sa vie. Le CPB tenait notamment compte du coût des soins, de l’enseignement, de la retraite et de la sécurité sociale, qui dépasserait les impôts et les cotisations sociales perçus par l’Etat. Il s’agirait de 3000 euros par an."

"Compte tenu de la valeur actuelle de l’euro, Elsevier en fait 3 400 euros par an. Etant donné qu’il y a actuellement 1,8 millions d’allochtones non occidentaux aux Pays-Bas, cela signifierait que le coût total s’élève à 6,1 milliards d’euros. Le magazine a par ailleurs examiné les coûts de divers ministères, tels que la Justice, l’Intérieur et le Logement, les Quartiers et l’Intégration, en leur appliquant ses propres calculs. Le résultat de nos calculs n’est évidemment pas très précis’, reconnaît Elsevier. ’Mais il est certain que l’immigration à grande échelle à partir d’autres continents a été une affaite coûteuse les dernières décennies et qu’elle le restera encore longtemps.’ Le CPB n’a pas pu réagir hier aux calculs d’Elsevier."

"Le député PVV Fritsma n’était pas joignable pour un commentaire. Le VVD a fait savoir qu’il était lui-même en train d’étudier le coût des immigrés défavorisés. ’Nous sommes nous aussi curieux du résultat des calculs, mais pas de la façon du PVV’, a déclaré le député VVD De Krom. ’Il faut voir où sont les problèmes et c’est chez les migrants défavorisés. Nous savons que cela coûte des milliards par an, mais nous voulons que cela devienne plus précis’."


ACTUALITÉ INTERNATIONALE

Piraterie

Le Telegraaf (p.1), le Volkskrant (p.2) et l’AD (p.11) annoncent le départ hier du navire "Hr. Ms. Evertsen" de son port d’attache Den Helder (Hollande du Nord). Cette frégate fera office durant quatre mois de vaisseau amiral de l’opération Atalanta, la première mission maritime sous pavillon de l’Union européenne. L’Evertsen a déjà rempli des missions au large de la Somalie l’an dernier. Depuis, la piraterie a fortement crû dans la région, soulignent les quotidiens.

Cette frégate à l’équipement avancé sera chargée de la protection des transports alimentaires de l’ONU et d’autres navires vulnérables. Son équipage compte 220 hommes et femmes, dont une partie constitue un "groupe de commandement" qui dirigera la flottille internationale et coordonnera la coopération avec les navires luttant contre la piraterie sous pavillon de l’OTAN.

Droits de l’Homme aux Pays-Bas

" Le gouvernement néerlandais doit faire plus pour mettre les femmes aux travail ", relève le Volkskrant (p.2) de samedi. "Tel est l’avis du comité des droits de l’Homme des Nations Unies. Les experts des droits de l’Homme critiquent aussi vivement la politique d’euthanasie des Pays-Bas."

"Le rapport définitif du comité sera envoyé rapidement à la Deuxième Chambre. Les experts sont satisfaits des Pays-Bas, dans l’ensemble, mais discernent un certain nombre de problèmes. Ainsi, ils estiment que le gouvernement néerlandais doit offrir plus de possibilités d’accueils des enfants. Le nombre de femmes sur le marché du travail est encore trop réduit, de plus elles gagnent moins que les hommes, souligne le comité."

" Le comité critique aussi les procédures d’euthanasie néerlandaises . Il estime qu’on ne peut mettre fin à la vie d’un patient en phase terminale qu’après un contrôle judiciaire. Les Pays-Bas répliquent que la procédure est suffisamment garantie, du fait que l’euthanasie n’a lieu qu’après qu’un deuxième médecin – indépendant – a été consulté."

"Le gouvernement réagira officiellement au rapport après l’été."


ACTUALITÉ INTÉRIEURE

Sondage d’opinion

"Le D66 reste populaire auprès des électeurs", note l’AD (p.9). " Si des élections avaient lieu actuellement, le D66, sous son leader Alexander Pechtold, passerait de 3 à 21 sièges . C’est ce qui ressort du sondage d’opinion hebdomadaire de Maurice de Hond . Le parti est ainsi presque revenu au niveau qu’il avait atteint sous Hans van Mierlo en 1994. Il y a quinze ans, le D66 obtenait 24 sièges et formait le premier gouvernement Paars avec le PvdA et le VVD."

"Tout comme dans le sondage Synovate de la semaine dernière, le parti gouvernemental CDA est de nouveau le premier du pays selon Maurice de Hond. Il obtiendrait 32 sièges (actuellement 41). Les chrétiens-démocrates dépasseraient ainsi le PVV de Geert Wilders, qui semblait jusqu’ici devoir devenir le premier parti des Pays-Bas. Dans le sondage de De Hond le PVV est stable à 31 sièges. Le PvdA chute à 15 sièges (actuellement 33). Le troisième parti gouvernemental, la ChristenUnie, conserve ses 6 sièges actuels."

"Les partis d’opposition SP et VVD se portent mal. Le SP ne garderait que 11 des 25 sièges qu’il détient actuellement, le VVD descendrait de 22 à 16 sièges. En revanche GroenLinks passerait de 9 à 12 sièges, le Parti des Animaux de 2 à 3. Selon De Hond, Rita Verdonk obtiendrait 1 siège."


LA FRANCE DANS LA PRESSE NÉERLANDAISE

Le NRCHandelsblad (p.5) de samedi a publié une correspondance de René Moerland sur "l’éco-autoroute" et d’autre initiatives lancées dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

Sur le plan touristique, le Het Parool de samedi a consacré deux pages de son supplément ps week-end à Lille.

Ce matin, le Volkskrant (p.5) évoque les difficultés du journal L’Auvergnat de Paris.

Dernière modification : 17/08/2009

Haut de page