Presse néerlandaise du lundi 30 novembre 2009

"Dans les milieux financiers, on tient de plus en plus compte de la possibilité que l’ancien ministre Gerrit Zalm (VVD) soit obligé de quitter la direction de l’ABN Amro à cause de son passé auprès de la DSB Bank", relève le quotidien à grand tirage De Telegraaf à la une. "Selon certaines rumeurs le ministre Bos (Finances) aurait sondé le numéro deux d’ABN Amro, Joop Wijn, pour savoir s’il est disponible pour succéder à Zalm."

De Telegraaf (populaire) : "Trinquer deux fois – A Amsterdam un tarif d’heure de pointe en sus de la taxe kilométrique", "Gerrit Zalm vacille"

de Volkskrant (centre gauche) : "Les Suisses : quatre minarets suffisent", "L’interdiction d’attroupement levée à Kanaleneiland" (quartier populaire d’Utrecht)

Trouw (chrétien progressiste) : "Les Suisses quand même pour l’interdiction des minarets", "Le gouvernement a opté pour les quartiers forts, Verburg prône maintenant des ’villages de pointe’"

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "L’avidité de la direction de la police choque la ministre et les syndicats – Les chefs de corps déclarent des milliers d’euros à côté de leurs indemnités", "Wilders veut qu’on interdise aussi les minarets ici"

* * *

ACTUALITÉ INTERNATIONALE

Union européenne : nouvelle Commission

La plupart des quotidiens de samedi présentent factuellement la nouvelle Commission européenne formée par le président Barroso. " Des postes économiques lourds vont à l’Espagne, la France, la Belgique et la Finlande ", écrit ainsi le Volkskrant (p.5). "Les libéraux et les socialistes du Parlement européen sont satisfaits des portefeuilles obtenus."

" L’Europe doit produire ses propres Google et Microsoft ", note le journal dans un encadré. " C’est avec cette ambition que l’eurocommissaire Neelie Kroes entame son nouveau portefeuille ’Agenda numérique’ . Selon Kroes, c’est un poste économique ’immensément important’. Durant une conférence de presse vendredi soir, elle a rappelé que la plupart des innovations technologiques viennent actuellement des Etats-Unis. ’Ce qui commence là-bas dans des garages et des greniers doit aussi être possible en Europe. Il y a suffisamment de talents ici’."

"Neelie Kroes est honorée d’avoir obtenu un deuxième mandat à Bruxelles grâce au gouvernement. ’Ce n’est pas d’usage dans la culture néerlandaise, même si avez un ’bon bulletin’."

"Chaque Etat membre essaie d’obtenir un portefeuille de poids", explique ce matin l’éditorialiste du Volkskrant. "C’est un jeu très complexe durant lequel le président de la Commission, en tant que formateur, doit aussi veiller à ce que les différents courants politiques obtiennent un portefeuille."

"Il y a cinq ans, La Haye, avec Neelie Kroes, avait obtenu le portefeuille lourd de la Concurrence. Soyons francs : les Pays-Bas sont beaucoup moins bien nantis dans la nouvelle Commission<. Avec son expérience politique et ses compétences administratives, Kroes doit pouvoir donner un contenu au portefeuille de l’Agenda numérique, mais elle ne fera pas partie du top. Qu’elle obtienne une des sept vice-présidences est une maigre consolation."

"La Haye a-t-il opéré avec maladresse ? La candidature tardive de Kroes, qui ne pouvait pas reprendre la Concurrence à cause de l’opposition de la France, ne semble en tout cas pas avoir été utile. Les principaux postes étaient pratiquement déjà distribués." " Indépendamment des complications sur le front néerlando-européen, il y a lieu de considérer la nouvelle Commission avec une certaine confiance. Cette équipe semble être un mélange raisonnable d’expérience et de sang neuf ."

Pays-Bas – Uruzgan

"Le nom des Pays-Bas peut faire partie de notre histoire si vous réalisez un grand projet en Uruzgan", rapporte le journaliste Theo Koelé (de Volkskrant p.2) dans un reportage, citant le gouverneur adjoint de cette province afghane, M. Rahim Khoday. "Ce dernier, durant une visite du ministre de la Coopération Bert Koenders <, insiste pour que les Néerlandais, pendant le temps qu’il leur reste, s’occupent de nouveaux (et coûteux) projets, tels que des barrages."

"Le ministre s’est rendu en Afghanistan pour voir comment poursuivre la reconstruction de la province après 2010, car Koenders ne veut pas que les résultats obtenus soient perdus."

Organisation mondiale du commerce

"Les Pays-Bas veulent former un groupe de tête ’vert’ de pays appliquant des tarifs spéciaux bas pour les produits et services durables ", souligne le Volkskrant (p.6) dans une correspondance de Genève. "C’est ce que proposera le secrétaire d’Etat Frank Heemskerk (Economie) au sommet de l’Organisation mondiale du commerce qui commence aujourd’hui à Genève et qui durera jusqu’à mercredi." "Heemskerk espère que les pays du G20, surtout, voudront faire partie de ce groupe de tête, de sorte qu’il se formerait un marché de 400 milliards d’euros."


ACTUALITÉ INTÉRIEURE

Minarets

"Les partis populistes de droite en Europe ont réagi avec enthousiasme" au résultat du référendum sur la construction de minarets en Suisse, note le Trouw dans son grand article à la une. "Le leader PPV Geert Wilders veut qu’on tienne aussi un référendum sur les minarets aux Pays-Bas . Si le gouvernement n’en veut pas il présentera un projet de loi dans ce sens, a-t-il déclaré par SMS à l’ANP."

"Les représentants des gouvernements européens n’ont pas encore réagi, à l’exception du ministre italien Calderoli, du parti anti-immigration Lega Nord, qui a loué la Suisse."

"Wilders parle d’une percée", écrit l’AD à la une. "C’est la première fois qu’un pays européen se prononce contre l’islamisation. Il demandera cette semaine au gouvernement d’organiser un tel référendum aux Pays-Bas. ’Les Pays-Bas ont beaucoup de mosquées. Les Néerlandais ont le droit de se prononcer à ce sujet. Je pense que le résultat sera le même qu’en Suisse’" (également De Telegraaf p.3).

GroenLinks

"GroenLinks souhaite faire partie de l’establishment politique", rapporte le Volkskrant (p.3). " Le parti est prêt à gouverner ." " Tel était le message de la dirigeante du parti, Femke Halsema, samedi lors de la convention annuelle de GroenLinks . Halsema formule trois promesses ’très claires’ pour sa participation au gouvernement : ’Nous ne laisserons pas le problème de l’environnement aux futures générations. L’économie néerlandaise deviendra verte, nous créerons des emplois verts. Nous voulons faire des réformes parce qu’il est possible d’améliorer les structures et de les rendre plus équitables. Et nous nous attaquerons à l’obésité administrative. Nous couperons dans les instances superflues, comme les waterschappen [services de gestion des eaux]. Nous mettrons fin aux paperasses des agents de police, des enseignants et des personnels soignants’" (De Telegraaf de dimanche p.2, Het Financieele Dagblad p.3).


LA FRANCE DANS LA PRESSE NÉERLANDAISE

"Le plus grand danger qui menace l’Europe, c’est la perte de pertinence", retient le Trouw (p.10) de samedi de la visite du Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, M. Lellouche, à La Haye, mercredi 25 et jeudi 26 novembre.

Le Trouw (p.11) de samedi évoque les accords économiques conclus avec la Russie, tandis que le Volkskrant (p.7) suit la question de la dépouille d’Albert Camus.

L’AD (p.7) de samedi annonce une nouvelle enquête sur l’accident qui a coûté la vie à cinq pêcheurs français en 2004. "Un sous-marin néerlandais a-t-il joué un rôle dans cette catastrophe ?"

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 15/12/2009

Haut de page