Presse néerlandaise du lundi 4 février 2013

Trouw : Liens trop étroits entre la DNB et les banques.

De Volkskrant : Les assureurs doivent mieux contrôler les factures des hôpitaux.

AD Haagsche Courant : L’ancien dirigeant de SNS démissionne.

De Telegraaf : Démission de van Keulen [SNS-Reaal].

Het Financieele Dagblad : Banques : la loi d’intervention ne marche pas.

* * *

DOSSIER DU JOUR

Nationalisation de SNS Reaal

Les éditions des grands quotidiens de samedi réagissent en une à la nationalisation de la banque assureur SNS Reaal [RdP 01/02]. Sous le titre « Et encore une : deux des quatre grandes banques néerlandaises appartiennent maintenant à l’Etat », le Volkskrant de samedi se demande « qui en paie le prix et ce que l’Etat obtient pour ses milliards [3,7] d’euros ? ». L’AD cite le Premier ministre, Mark Rutte, selon lequel « la direction de SNS a commis des fautes énormes ». Pour le Trouw « cette nationalisation prouve une fois de plus que les Pays-Bas sont prisonniers de l’ampleur de leur secteur financier ». Le Financieele Dagblad évoque « une opération unique, la douleur des actionnaires et l’arrogance d’une banque ». Le ministre des Finances, Jeroen Dijsselbloem a expliqué hier dans le programme télévisé Buitenhof qu’il n’y avait pas d’autres options parce que la DNB [banque centrale néerlandaise] ne disposait pas des moyens nécessaires pour intervenir à cause de la difficulté à séparer la holding des différentes activités de la banque assureur ». Le FD note que le ministre souhaite que les banques établissent à l’avenir une sorte de « testament » où elles définissent la façon dont leurs différentes activités pourraient être dissociées. Il souhaite également régler au niveau européen que les détenteurs d’obligations contribuent au maximum au sauvetage d’une banque. Le quotidien qualifie de « remarquable » la volonté du ministre de confier à court terme à la Cour des Comptes la surveillance de la DNB. Celle-ci a toujours refusé un tel contrôle en disant que la loi lui interdisait de partager avec des tiers toute information extrêmement sensible et confidentielle. L’AD annonce à la une que l’ancien dirigeant de SNS, Sjoerd van Keulen, a démissionné et note que « tous les partis politiques souhaitent qu’il rende son bonus d’au moins 1,7M€ ».


AFFAIRES INTERNATIONALES

Turquie

« Un groupe terroriste exige le retrait des Patriots », annonce le Volksrant. Le groupe DHKP-C, qui a revendiqué l’attentat contre l’ambassade des Etats-Unis à Ankara, demande le retrait des missiles Patriots allemands, néerlandais et américains stationnés en Turquie : « Ce groupe terroriste a fait connaître ses exigences sur un site ouvert par une antenne aux Pays-Bas sous le nom de Halkin Sesi (la Voix du Peuple) ». Le Volkskrant note que « selon l’AIVD (service de renseignement), ce groupe a vraisemblablement quelques dizaines de membres actifs aux Pays-Bas. Son ancien leader, Dursun Karatas, s’était caché aux Pays-Bas, où il est décédé en 2008 dans un quartier d’Etten-Leur (Brabant Septentrional). En 2010, les membres de ce groupe ont été déclarés persona non grata et expulsés par l’IND (service d’immigration et de naturalisation) ».

ACTUALITE INTERIEURE

Sondage

Le Financieele Dagblad de samedi note la « Popularité de 50+ », qui est crédité de 12 sièges à la Deuxième Chambre dans le dernier sondage Peil.nl. Les partis de la coalition gouvernementale VVD et PvdA obtiendraient respectivement 25 et 24 sièges. Le parti de Geert Wilders, le PVV, arriverait à 21 sièges, de même que le SP. Le D66 compterait 17 députés, le CDA 16, la ChristenUnie 5 et les partis GroenLinks, SGP et PvdD chacun 3.

Liaison ferroviaire

L’AD de samedi annonce à la une le « Rétablissement du train pour Bruxelles ». A compter du 18 février, des trains Intercity assureront à nouveau la liaison La Haye-Bruxelles au rythme de deux par jour, avant de passer à huit par jour le 11 mars. L’échevin Peter Smit « n’est toutefois pas encore satisfait » et souhaite établir une liaison permanente et augmenter le nombre de trains. L’ancien responsable politique Jaap de Hoop Scheffer lui apporte son soutien : « La Haye a attiré de nombreuses organisations internationales comme Europol, Eurojust, la CPI et les tribunaux. L’absence de liaison au réseau international est mauvaise non seulement pour La Haye, mais pour l’ensemble des Pays-Bas ».

Cybercriminalité

Le Volkskrant évoque l’enquête internationale de McAfee selon laquelle les Pays-Bas seraient un endroit idéal pour des cybercriminels. Via des serveurs installés aux Pays-Bas ceux-ci enverraient à grande échelle des spams dans le monde entier, déroberaient des mots de passe, des données bancaires et autres données confidentielles. 154 serveurs infiltreraient ainsi depuis les Pays-Bas des centaines de milliers d’ordinateurs. Le Volkskrant relève comme une des raisons, la densité du réseau de fibres optiques aux Pays-Bas où 1.500 sociétés d’hébergement sont installées. Dans ce contexte, le Volkskrant note qu’un hacker néerlandais a été condamné aux Etats-Unis à 12 ans de prison pour vol de 100.000 données de carte de crédit qu’il aurait transmises à d’autres criminels.

AFFAIRES ECONOMIQUES

Evasion fiscale

Le Volkskrant de samedi rend compte de l’étude effectuée par une commission parlementaire britannique sur l’évasion fiscale des multinationales. Sa présidente, Margaret Hodge, « hésite à condamner les Pays-Bas : ‘notre propre gouvernement vient de réduire la corporation tax pour attirer ou conserver des entreprises. (…) La lutte pour attirer les multinationales se poursuit. Les Suisses, les Irlandais et les Néerlandais y prennent part. Les seuls vainqueurs de cette race to the bottom sont les multinationales’. Mme Hodge évoque plus particulièrement le cas de Starbucks, où « les Pays-Bas ont été régulièrement cités : ‘l’achat du café se fait, sur le papier, à partir de la Suisse et celui-ci est ensuite torréfié dans une filiale aux Pays-Bas. Mais comment ? J’aimerais beaucoup avoir une vision plus claire des pratiques fiscales aux Pays-Bas ».

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le Volkskrant et le Trouw relèvent que « Hollande a été accueilli en héros » dans un « Bamako tricolore ».
- Le Trouw suit l’évolution du débat sur le mariage pour tous (p.3).
- Le Volkskrant croit savoir que « Moscovici serait en discussion avec la Commission européenne sur la modification des prévisions de croissance ».


Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad (financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad (centre – 199.000 ex.)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.
Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL. - consultez notre site internet http://www.ambafrance-nl.org.

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page