Presse néerlandaise du lundi 5 mars 2012

Trouw (chrétien progressiste) : Après des années prospères, les caisses d’allocations chômage sont vides.

De Volkskrant (centre gauche) : Poutine Président pour la troisième fois.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Les crèches en faillite à cause des économies.

De Telegraaf (populaire) : De la cocaïne cachée dans une aile d’avion.

Het Financieele Dagblad : Nouvelle débâcle du secteur de l’énergie solaire.

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Mesures de restriction budgétaire / négociations

L’ensemble de la presse évoque le début des négociations entre les partis de la coalition, le VVD et le CDA, et leur partenaire de soutien, le PVV. Les trois partis devront s’accorder sur des économies supplémentaires afin de réduire le déficit budgétaire en 2013 à 3% alors que les chiffres prévisionnels font ressortir un déficit de 4,5%. Le Volkskrant note à ce sujet qu’ « il existe encore des divergences sur les objectifs à atteindre et un désaccord total sur la façon d’y arriver. Dans une déclaration, la DNB (banque centrale néerlandaise) a souligné qu’un report des mesures de restriction budgétaire pourrait être désastreux pour l’économie néerlandaise. La banque craint que les marchés financiers demandent dans ce cas des taux d’intérêts plus élevés, ce qui creuserait davantage le déficit. »
Dans ce contexte, le Financieele Dagblad relève que Geert Wilders a déjà annoncé samedi que, « selon l’étude réalisée par Lombard Street Research sur commande du PVV, le retour au florin serait plus avantageux que le maintien de l’euro. »

Double nationalité – Regroupement familial

- Sous le titre « Les expats n’auront plus droit non plus à la double nationalité », le Trouw de samedi consacre un article au projet de loi que la ministre des Affaires intérieures, Liesbeth Spies, a envoyé à la Deuxième Chambre vendredi. « Il sera bien plus difficile d’obtenir la nationalité néerlandaise. Et les Néerlandais qui opteront volontairement pour une autre nationalité perdront la nationalité néerlandaise. Toutes les personnes qui veulent devenir néerlandaises devront désormais gagner l’équivalent du salaire minimum et pouvoir démontrer qu’elles disposent d’une expérience professionnelle de deux ans ou d’une formation. Pour le gouvernement, l’obtention de la nationalité sera désormais ‘le couronnement de leur intégration et de leur participation à la société’. Le passeport ne sera accordé qu’après cinq ans de résidence aux Pays-Bas. Avant d’obtenir un passeport, les mineurs de 12 ans seront également soumis aux contrôles pour savoir s’ils n’ont pas commis des délits ou ne sont pas suspectés d’en avoir commis. » Le Trouw précise que « si cette loi est adoptée, elle ne sera pas valable pour les personnes qui disposent déjà de plusieurs nationalités. »

- « La discussion sur des règles européennes plus strictes pour le regroupement familial semble être menée surtout aux Pays-Bas », relève le Trouw. « Le ministre de l’Immigration, de l’Intégration et de l’Asile, Gerd Leers, a peu d’alliés pour ses projets de rendre le regroupement familial plus difficile. Seules l’Autriche, la Slovaquie, la République Tchèque et Chypre y sont favorables. [Dans la législation] le gouvernement néerlandais voudrait porter l’âge minimum des partenaires étrangers de 21 à 24 ans et exiger un revenu équivalant au moins 120% du salaire minimum pour les personnes qui souhaiteraient faire venir leur partenaire de l’étranger. » Le Trouw précise que les grands pays, tels que l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne n’ont même pas réagi aux questions que la commissaire européenne, Cecilia Malmström, a posées à la demande expresse des Pays-Bas.

- Sous le titre « Regroupement familial et double passeport : les Pays-Bas deviennent un pays replié sur lui-même », l’éditorialiste du Trouw note que « ces deux mesures, qui en apparence ne sont pas liées, démontrent que l’influence du PVV sur la politique du gouvernement néerlandais ne doit pas être sous-estimée. Dans les deux cas, la coalition a tendance à tourner le dos à la société internationale. Ils font ressortir la nostalgie d’une époque où il y avait moins de mobilité internationale. Un temps révolu. (…) C’est un constat triste pour un pays qui jadis s’ouvrait au monde et qui était un des pionniers de la coopération européenne. Il ne faut pas être surpris que ce soit le prix à payer pour le soutien de Geert Wilders. Ce prix est tellement élevé que, dans l’intérêt du pays, il faut espérer que cela ne durera pas trop longtemps. »

Chômage

Le Trouw annonce à la une que « Les caisses d’allocations chômage sont vides ». En 2008, ces caisses comptaient encore 9 Md€ d’excédent, mais actuellement, elles connaissent un déficit de 1,9 Md€. « La cotisation des salariés à été supprimée en 2009 par le gouvernement Balkenende IV, lorsque les caisses étaient encore bien remplies. Cela a provoqué une amélioration immédiate du pouvoir d’achat. Mais cette réforme cumulée aux dépenses supplémentaires causées par la crise a abouti à un fort déficit. L’Etat a abondé les caisses de l’UVW afin que les allocations de chômage puissent continuer à être payées. (…) Le gouvernement peut décider d’augmenter les cotisations patronales ou de réintroduire les cotisations salariales. La présidente de la FNV, Agnes Jongerius, a proposé dès la semaine dernière de discuter sur cette dernière hypothèse. En échange, l’Etat devrait renoncer à réviser à la baisse le montant et la durée des versements. Le chômage fait partie des sujets qui doivent être abordés dans les discussions du Catshuis sur les nouvelles mesures d’austérité ».

Santé publique

Le Volkskrant annonce que la ministre de la Santé, Mme Edith Schippers, va proposer aujourd’hui aux députés d’imposer à l’industrie alimentaire une réglementation plus stricte sur les taux de sel et de matière grasse autorisés dans la nourriture. « Une étude récente montre que 85% des Néerlandais consomment trop de sel. La quantité conseillée est de 6 grammes par jour, mais les hommes consomment 9,9 gr et les femmes 7,5gr, notamment parce que des aliments de consommation quotidienne comme le pain sont trop salés. Le RIVM (Institut Royal pour la Santé et l’Environnement) juge ces chiffres préoccupants ». La ministre veut également mettre en place une politique de prévention en matière d’obésité et passer des accords avec les entreprises qui fournissent les cantines scolaires.

Clinique de fin de vie

Le Volkskrant relève que la clinique qui a ouvert ses portes le 1er mars « a déjà enregistré une soixantaine de demandes d’euthanasie » (21 écrites et 40 téléphoniques). Des équipes mobiles composées d’un médecin et d’un infirmier se rendront au domicile des patients pour étudier leur demande. La clinique compte 6 équipes de ce type. Les demandes seront traitées conformément à la législation sur l’euthanasie et « il n’est donc pas établi qu’elles aboutissent toutes ». L’association des médecins (KNMG) se montre « très réservée » devant cette initiative.

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le Telegraaf et le Volkskrant évoquent un « front européen contre Hollande ».
- Le Volkskrant esquisse le portrait d’un « Président atypique, Nicolas Sarkozy » et le Telegraaf de samedi se fait l’écho d’articles parus dans la presse française sous le titre « Mauvaise semaine pour Sarko ».
- Le Trouw publie un reportage sur Marseille sous le titre « A cause de Sarko, c’est pire ».
- Le FD publie un reportage sur le nord de la France sous le titre « Deuxième génération de chômeurs ».

A SIGNALER

Le Telegraaf titre sur une nouvelle méthode de trafic de drogue découverte sur la ligne KLM Curaçao- Amsterdam : 6 kg de cocaïne ont été dissimulés « par une taupe » dans l’aile d’un appareil MD-11.

Le compte Twitter de l’ambassade est désormais ouvert sous le nom www.twitter.com/FranceinNL. Celui-ci vous permet de suivre l’actualité immédiate de la présence française aux Pays-Bas sous tous ses aspects.
Et toujours le site internet de l’ambassade : http://www.ambafrance-nl.org.
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 05/03/2012

Haut de page