Presse néerlandaise du lundi 6 mars 2017

Trouw : Le ton de la campagne électorale devient plus dur.
De Volkskrant : Dans la lutte pour le Telegraaf, la direction du Telegraaf Media Groep a été renvoyée.
AD Haagsche Courant : Les bandes de jeunes provoquent d’énormes dommages.
De Telegraaf : Les chefs de file rédigent leur « propre » Telegraaf.
Het Financieele Dagblad : Mediahuis renvoie la direction du Telegraaf Media Groep et conclut un accord de fusion.

* * *

Campagne électorale

La presse évoque le grand débat électoral d’hier soir au théâtre Carré à Amsterdam, où huit chefs de file se sont affrontés. Le Financieele Dagblad conclut qu’il n’y pas eu de « tournant décisif » pendant le débat, bien que les chefs de file aient essayé d’attirer les électeurs indécis avec de « vives interruptions » ou de « petites phrases pointues ». Le chef de file du VVD et Premier ministre Mark Rutte participait pour la première fois à un débat télévisé dans le cadre des élections du 15 mars prochain. Le quotidien précise que le VVD a dépassé le PVV de Geert Wilders et qu’il est actuellement le plus grand parti dans la plupart des sondages. Le Trouw rappelle qu’il reste encore deux débats télévisés : celui du 13 mars entre Geert Wilders et Mark Rutte et celui du 14 mars entre quatorze chefs de file. Geert Wilders y participera aussi, ainsi que les deux chefs de file des partis chrétiens ChristenUnie et SGP, absents au débat d’hier pour des raisons de repos dominical.
Dans une édition spéciale du Telegraaf, six chefs de file : Mark Rutte (VVD), Lodewijk Asscher (PvdA), Geert Wilders (PVV), Emile Roemer (SP), Sybrand Buma (CDA) et Alexander Pechtold (D66) ont pu disposer de trois pages chacun en tant que rédacteur en chef.

Pays-Bas / Turquie

Le Financieele Dagblad note que le gouvernement néerlandais cherche des « possibilités juridiques » qui permettraient d’éviter que des hommes politiques turcs viennent aux Pays-Bas pour mener une campagne pour le référendum du 16 avril sur la modification de la constitution visant à remplacer le système parlementaire actuel par un régime présidentiel fort. Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a l’intention de venir à Rotterdam le 11 mars dans le cadre de cette campagne. Dans le programme de télévision « Buitenhof », le vice-Premier ministre Lodewijk Asscher évoquait des « risques de troubles de l’ordre public » liés à cette visite. Aux Pays-Bas, des dizaines de milliers de Néerlandais turcs ont un droit de vote en Turquie. Le Premier ministre Mark Rutte, sur sa page facebook, a qualifié la campagne politique turque aux Pays-Bas de « non-souhaitable ». Selon le Financieele Dagblad, Mevlüt Cavusoglu « n’est pas impressionné par la position des Pays-Bas ». A l’agence de presse Anadolu, il a déclaré « nous nous rendrons là où nous voulons pour rencontrer nos citoyens ». Le Trouw publie un entretien avec Jan Melissen, expert en relations diplomatiques à l’université d’Anvers. (FD p3 ; Tr p10 ; Vk p10)

A signaler

-  Cour Internationale de Justice / MH17 : La presse note qu’à partir d’aujourd’hui, la Cour Internationale de Justice (CIJ) à La Haye va se pencher sur la plainte déposée par l’Ukraine, accusant la Russie d’avoir soutenu le terrorisme dans l’est de son territoire. Le Volkskrant précise que, dans la plainte, l’Ukraine a également demandé à la Cour de s’exprimer sur la responsabilité de la Russie dans le crash du vol MH17 en juin 2014, qui a coûté la vie de tous les 298 passagers.

-  Pays-Bas/Colombie : En visite en Colombie, le ministre des Affaires étrangères Bert Koenders a déclaré que le cadastre néerlandais allait aider les agriculteurs colombiens à répartir les terres suite à l’accord de paix entre le gouvernement colombien et les forces armées révolutionnaires (FARC). Le Financieele Dagblad relève que le cadastre néerlandais va travailler avec des organisations colombiennes afin de « dresser rapidement et à moindre coût une carte assez précise ». (p3)

-  La presse évoque la « lutte acharnée » autour du rachat du Telegraaf Media Groep (TMG). Le conseil des commissaires de TMG a suspendu le président du conseil d’administration de TMG et son adjoint financier afin de pouvoir conclure un accord de fusion avec Mediahuis et la famille de Van Puyenbroek.

La France dans la presse néerlandaise

-  La presse note que François Fillon reste, tout en laissant la porte ouverte pour discuter.

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 06/03/2017

Haut de page