Presse néerlandaise du lundi 8 octobre 2007

Plus de la moitié des élèves de la filière MBO - enseignement professionnel secondaire - lisent si mal que beaucoup n’arrivent pas à finir leur formation au niveau requis. C’est surtout dans les centres régionaux de formation -ROC - de l’Ouest des Pays-Bas que le niveau linguistique est insuffisant. C’est ce qui ressort d’une enquête effectuée auprès des débutants de la filière MBO par le Bureau ICE, qui développe des programmes et des tests de langue.
Avec environ cinq cent mille élèves, la filière MBO est la deuxième catégorie d’enseignement des Pays-Bas, après l’enseignement primaire.

de Volkskrant (centre gauche) : "Les élèves du MBO échouent parce qu’ils lisent mal", "Observé : un pluvier argenté qui appelle dans le brouillard" (journée européenne de la migration des oiseaux), "Une petite ville du Darfour réduite en cendres"
Trouw (chrétien progressiste) : "Ella Vogelaar prend la défense de Máxima - ’L’identité néerlandaise n’est pas statique’", "Des intrus trouent un Monet"
De Telegraaf (populaire) : "Un plan Delta pour Schiphol - Des pyramides contre la nuisance sonore", "Sept buts !!! Alves passe sa colère" (football), "Vogelaar soutient le texte de Máxima"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Des doutes sur l’utilité des filtres à particules - Les scientifiques critiquent l’étude du TNO", "Presque un record pour Alves : sept buts en un match"

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Congrès PvdA

"Les membres du PvdA se sont ralliés massivement au groupe parlementaire à la Deuxième Chambre samedi, lors du congrès du parti", écrit le Volkskrant à la une. "Une large majorité a rejeté les motions appelant à organiser un référendum sur le nouveau traité de l’UE et à mettre fin après deux ans à la mission militaire néerlandaise en Uruzgan." "Les rangs se sont resserrés au PvdA", poursuit le journal de centre gauche. "Le congrès soutient massivement Bos et Tichelaar." "Il y a du gâteau ’anti-droit de licenciement’ et il y a Agnes Jongerius, de la FNV, qui explique que les Pays-Bas deviendront une grande agence de travail temporaire si l’on supprime la protection de l’emploi. Il y a des stands sur l’Uruzgan (se retirer) et la bio-industrie (mauvaise)."
"Quelques propos inconvenants sont prononcés. Ainsi, Frans Timmermans, secrétaire d’Etat PvdA aux Affaires européennes, refuse de serrer la main à Niesco Dubbelboer, un ancien député qui a qualifié de ’suicide politique’ le rejet d’un référendum sur l’Europe par le groupe parlementaire et les membres PvdA du gouvernement."
"Le PvdA préfère mettre les mains dans le cambouis que de ne pas s’en servir", résume l’éditorialiste du Volkskrant. "Gouverner, cela fait mal, mais en restant dans l’opposition on n’aboutit à rien du tout, a fait valoir Bos aux cadres du parti, avec succès."
Pour le commentateur politique du Telegraaf, Kees Lunshof, "Bos, après ce congrès, sait qu’il peut continuer de gouverner avec le CDA et la ChristenUnie, sans être gêné par un référendum sur le traité de l’UE". "Cela doit être précieux pour lui, y compris pour affermir sa position dans la perspective [des élections] de 2011."

Identité nationale

"La ministre Vogelaar prend la défense de Máxima", titre le Trouw à la une. "Elle pare les critiques sur les déclarations faites par Máxima à propos de l’identité néerlandaise [cf. presse du 25 septembre]. La ministre déplore qu’une allocution de Máxima ait déclenché une discussion. ’Trois ministres - le premier ministre Balkenende, le ministre de la Justice Hirsch Ballin et moi-même - ont vu le texte de cette allocution à l’avance. Donc, s’il y a discussion, il faut que ce soit avec le gouvernement et pas avec la princesse’, a dit Vogelaar hier durant le programme télévisé Buitenhof."
"La députée Verdonk, qui a été exclue du groupe VVD, a qualifié samedi soir à Nova l’approbation de l’allocution de Máxima d’’action très irréfléchie’ de la part du gouvernement. Selon Verdonk, la princesse a été injuste vis-à-vis du peuple néerlandais."
"Selon Vogelaar, les censeurs ont donné une ’explication trop unidimensionnelle’ des déclarations de Máxima. La princesse a simplement voulu indiquer que l’identité néerlandaise n’est pas statique."
"Les supporters de la Maison Royale ont également critiqué les déclarations de Máxima. Michiel Zonnevylle, président de la Ligue des associations orangistes, juge ’regrettable et curieux’ que la princesse Máxima n’ait pas trouvé ’l’identité néerlandaise’. Zonnevylle voit l’identité néerlandaise partout, a-t-il dit samedi, durant la réunion annuelle de sa ligue."
"A la différence de la princesse Máxima, l’ancien premier ministre Lubbers estime qu’il y a bel et bien une identité néerlandaise, même si elle est constamment ajustée", note le Volkskrant à la une. "’Il n’y a personne au monde qui ne reconnaisse pas un Néerlandais’, a dit Lubbers dimanche, lors d’un débat avec Paul Scheffer - auteur du livre Le pays d’arrivée - organisé par le Volkskrant et le centre De Rode Hoed. L’ex-premier ministre a nommé les traits de caractère suivants comme étant typiques des Néerlandais : l’esprit d’initiative, l’individualisme, l’énergie, l’avarice."
"Lubbers, au demeurant, a déclaré qu’il aurait lui aussi autorisé Máxima à faire ses déclarations controversées lors de la présentation du rapport du Conseil scientifique pour la politique gouvernementale (WRR) sur l’identification avec les Pays-Bas."

VVD

"Le conseiller municipal Jan Talen, de Staphorst, a recueilli presque 4 200 signatures de membres du VVD en colère", rapporte le Volkskrant (pp.1 et 3). "C’est suffisant pour une réunion extraordinaire des membres du parti, durant laquelle Talen réclamera un référendum. Les membres doivent pouvoir voter sur la question de savoir si la direction du parti a le droit de radier Verdonk."

Sondage d’opinion

"Le PvdA, qui veut justement se défaire de son ’image de perdant’, est descendu au point le plus bas jamais enregistré dans les sondages", relève le Telegraaf à la une. "Si des élections avaient lieu en ce moment, le parti n’obtiendrait que 19 sièges, selon le sondeur Maurice de Hond."
"Rita Verdonk obtiendrait le même nombre de sièges avec son Groep Verdonk. GroenLinks se porte bien et arriverait à dix sièges, un gain de trois sièges. Le VVD se rétablit un peu : ce parti obtiendrait 15 sièges, deux de plus que dans le sondage de la semaine dernière, mais toujours beaucoup moins que les 21 qu’il détient actuellement. La coalition CDA-PvdA-ChristenUnie en est à 61 sièges, Geert Wilders à 13 et le SP à 22."

AFFAIRES FRANÇAISES

Dans le journal d’Amsterdam Het Parool (pp. 14-15) de samedi, René ter Steege note que "’Tsarkozy’ n’a pas peur de la rue". "Selon les sondages, environ soixante-dix pour cent des Français soutiennent le projet de Sarkozy de ’réconcilier la France avec le capitalisme’. Il peut réussir là où ses prédécesseurs ont tous reculé devant la rue."
Ce matin, l’AD (p.13) évoque le projet de confinement du réacteur de Tchernobyl par deux entreprises françaises, Bouygues et Vinci.

A signaler :
Une interview de la Présidente suisse, Micheline Calmy-Rey, qui viendra aux Pays-Bas cette semaine (NRC Handelsblad de samedi p.37). "La Suisse doit entretenir des liens étroits avec les pays de l’UE. Nous sommes voisins."

Dernière modification : 20/10/2008

Haut de page