Presse néerlandaise du lundi 9 février 2009

Un Haarlemmois d’origine marocaine est soupçonné d’avoir excisé sa fille âgée de cinq ans. Selon le Ministère public, des médecins auraient constaté que les organes génitaux de la fillette ont été mutilés avec des ciseaux ou un couteau.

Le suspect est en détention provisoire depuis trois mois. Pour autant que l’on sache, c’est la première fois que la justice néerlandaise engage des poursuites pour excision, soulignent les journaux.

Trouw (chrétien progressiste) : "L’enfer en Australie : 108 morts – Une mer de feu déferle ’à la vitesse d’un rapide’", "Premières poursuites pour excision d’une fillette"

de Volkskrant (centre gauche) : "’Le gouvernement réagit trop lentement à la récession’ – Le premier ministre : la déductibilité fiscale des intérêts sur les prêts immobiliers restera – La FNV : le report de l’âge d’entrée en AOW est tabou – Le patronat : stimuler le bâtiment", "Les pays pauvres souffrent de la pénurie de crédit"

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Querelle sur l’approche de la crise – Balkenende exclut toute intervention sur la déductibilité fiscale des intérêts sur les prêts immobiliers", "En fuite devant la mer de feu australienne"

De Telegraaf (populaire) : "Concertation de crise – Ambiance explosive à cause de la querelle sur les prêts immobiliers", "Super Sven ! –Troisième titre mondial d’affilée" (victoire du patineur Sven Kramer en Norvège)


ACTUALITÉ INTERNATIONALE

Vatican

Presque les trois quarts des catholiques néerlandais estiment que le Pape Benoît XVI doit reconnaître qu’il a commis une erreur dans l’affaire de l’évêque britannique Richard Williamson. C’est ce qui ressort d’une enquête effectuée par le programme télévisé Kruispunt, de la chaîne de radiotélédiffusion catholique RKK.

Environ 20 pour cent des personnes interrogées sont d’avis que le Pape a fait suffisamment en exigeant que Mgr Williamson retire ses déclarations sur la persécution des juifs.

Il ressort aussi de l’enquête de Kruispunt qu’une grande majorité (78 pour cent) ne se fait pas radier des registres de l’Eglise catholique à la suite de cette affaire. Huit pour cent ne savent pas encore s’ils le feront et quatre pour cent l’ont déjà fait ou ont l’intention de le faire.

80 pour cent des catholiques pratiquants déclarent avoir un lien avec le Pape. Plus de la moitié de ce groupe déclare être déçue, voire en colère, et affirme se sentir désormais plus distante du Pape (de Volkskrant p.3, ANP, AD p.8, Trouw p.25).

Crise du crédit

" Un élément secondaire positif de la crise économique croissante à l’échelle mondiale est que de plus en plus de pays sont conscients de la nécessité de coopérer ", écrit le Telegraaf (p.19) en rubrique financière de son édition de dimanche, depuis Berlin. " Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière fédérale allemande Angela Merkel ont annoncé samedi qu’ils lanceraient une initiative commune pour aider l’Europe face aux conséquences de la récession . ’Nous avons mis au point un plan franco-allemand de renforcement de l’Europe’, a déclaré Merkel. Le contenu du plan n’est pas encore connu. Les deux dirigeants soumettront d’abord leur projet à la République tchèque, qui préside actuellement l’Union européenne."

"Le président américain Barack Obama est lui aussi convaincu que seule la coopération peut conjurer la crise internationale. C’est pourquoi il a fait savoir samedi qu’il participerait le 2 avril au G20 des pays développés et en développement, à Londres."

"Dans la perspective du sommet des ministres des Finances et des banquiers centraux du G7, les 13 et 14 février, la ministre française Lagarde (Finances) a déclaré que le FMI devait coopérer plus étroitement avec le Forum de stabilité financière, pour pouvoir réagir plus adéquatement à la crise."


ACTUALITÉ INTÉRIEURE

Crise financière

" Une vive querelle a éclaté au sein du gouvernement sur l’approche de la crise du crédit ", relève l’AD dans son grand article à la une. " Le PvdA et la ChristenUnie sont en colère contre le premier ministre Balkenende, qui a exclu le week-end dernier toute intervention dans la déductibilité fiscale des intérêts sur les prêts immobiliers ."

"Les deux partis soulignent que, tout comme Balkenende, ils ont leurs préférences politiques, mais ils ne jugent pas bon de désigner d’ores et déjà des tabous. Ils restent d’avis que les fonctionnaires doivent chercher sans restrictions des solutions à la crise. Ce n’est qu’après que la classe politique devra trancher."

"Selon sa porte-parole, le vice-premier ministre Bos (PvdA) était surpris par les déclarations de Balkenende sur la déductibilité fiscale des intérêts sur les prêts immobiliers. Selon le ministre des Finances, le gouvernement ne doit rien exclure par les temps qui courent . Le leader de la ChristenUnie, Rouvoet, est d’accord sur ce point . Il est lui aussi surpris par la déclaration de Balkenende selon laquelle on ne touchera pas à cette déductibilité fiscale, selon son porte-parole. ’Nous sommes convenus vendredi que nous retiendrions toutes les options et samedi Balkenende en exclut une. Ce n’est évidemment pas bon’."

"Balkenende avait affirmé vendredi que le gouvernement devait prendre des mesures ’non-conformistes’ contre la crise du crédit. Après les réactions furieuses du VVD et de l’organisation patronale VNO-NCW, notamment, durant le week-end, le premier ministre s’est dépêché de déclarer que le gouvernement ne toucherait pas à la déductibilité fiscale des intérêts sur les prêts immobiliers, pour éviter de nuire au marché du logement et à l’économie."

Le Telegraaf, à la une, croit savoir que " les partis gouvernementaux veulent se regarder dans les yeux pour décider s’ils veulent continuer ensemble, avant d’aborder des dossiers très lourds comme la retraite de base AOW, les intérêts sur les prêts immobiliers et l’AWBZ [frais médicaux exceptionnels]." "La concertation au sommet est programmée pour jeudi, au Catshuis. Y participeront : le premier ministre Balkenende, les vice-premiers ministres Bos et Rouvoet et les présidents des groupes CDA, PvdA et ChristenUnie à la Deuxième Chambre. La concertation avait initialement pour but d’écarter tous les obstacles politiques avant que le gouvernement ne s’attelle à la Note de Printemps, qui sera placée sous le signe de la crise économique."

En page 3, le quotidien à grand tirage ajoute que " l’augmentation des salaires des ministres est devenue incertaine ". "Les partis de la coalition se rendent compte qu’il est impossible de ’vendre’ en ce moment aux citoyens une augmentation aussi généreuse [30 pour cent pour les ministres, 40 pour cent pour le premier ministre]. L’augmentation sera probablement reportée. A l’avènement du prochain gouvernement, les salaires des responsables pourraient alors augmenter de 30 pour cent en une fois."

Maison Royale

" La commission Zalm, qui étudie le coût de la Maison Royale, doit également examiner les constructions fiscales gérées depuis le Palais Noordeinde ", rapporte le Volkskrant à la une. "C’est ce que veut une majorité de la Deuxième Chambre, à la suite de publications faites dans le Volkskrant, sur deux fondations privées de la famille d’Orange. Ces deux fondations sont gérées à partir du palais de travail de la Reine Beatrix et passent pour être des constructions permettant de payer moins ou pas du tout d’impôts."

"Le PvdA, le SP et le VVD se sont montrés ’stupéfaits’ qu’à côté de la fondation de la princesse Christina à Guernsey, le fonds Lys de la famille De Bourbon de Parme passe aussi par le Palais Noordeinde, ainsi qu’il est apparu samedi dernier."

GroenLinks

Plusieurs quotidiens notent que les membres de GroenLinks ont élu samedi la conseillère municipale amstellodamoise Judith Sargentini (34 ans) à la tête de leur liste pour les élections européennes du 4 juin prochain. GroenLinks détient actuellement deux sièges au Parlement européen (de Volkskrant p.2, Trouw p.5, AD p.8).


AFFAIRES FRANÇAISES

Le Telegraaf (p.19) annonce que les banques françaises vont brider les salaires et bonus de leurs traders.

L’AD (p.12) évoque la présentation par M. Olivier Besancenot du Nouveau parti anticapitaliste (NPA).

Dernière modification : 24/02/2009

Haut de page