Presse néerlandaise du mardi 11 décembre 2012

La majorité des journaux titrent sur les prévisions de la Nederlandse Bank pour 2013 – 2014.

- Trouw : Mauvaise réputation non méritée des terrains de sport.
- De Volkskrant : Naviguer avec les chiffres dont on dispose [prévisions à la baisse de la DNB].
- AD Haagsche Courant : ING : approche plus active des clients.
- De Telegraaf : Un cambriolage tout simple.
- Het Financieele Dagblad : L’opposition demande à Rutte de réagir [chiffres de la DNB].
- NRC-Handelsblad : DNB : déficit supérieur à 3%.

Deux grands thèmes à retenir ce matin :

- Croissance économique négative :
Le Financieele Dagblad titre à la une que « La banque centrale a annoncé hier une croissance économique négative (-0,75%). Le déficit budgétaire risque d’atteindre 3,5% en 2013 comme en 2014 ». Le journal financier relève que la DNB n’a pas demandé de mesures rapides pour prévenir une augmentation du déficit budgétaire : un membre du comité de direction a déclaré qu’il faudrait veiller à rester en-deçà des 3% en 2014, mais « il s’est montré prudent » pour 2013 : « attendons de voir dans le courant de l’an prochain quelle sera la position de la Commission européenne ». Le Telegraaf note que pour « le ministre des Finances, Jeroen Dijsselbloem, cette évolution est préoccupante, mais elle ne justifie pas de dévier de la systématique budgétaire actuelle. Comme l’indique l’accord de gouvernement, le gouvernement s’attache à un redressement structurel des finances de l’Etat ». Le Volkskrant précise que le gouvernement attend encore la publication des chiffres du CPB le 19 décembre, mais que ceux du mois de mars prochain seront déterminants. Il rappelle qu’au printemps 2012, les prévisions du CPB ont justifié une renégociation de l’accord de gouvernement, qui a finalement abouti à la chute de la coalition et entraîné les élections anticipées de septembre dernier. Dans l’opposition, le porte-parole pour les questions financières du CDA, Eddy van Hijum, estime que le gouvernement refuse de voir la nouvelle réalité et rappelle que « Rutte était toujours très attaché à la norme des 3% ». Il exclut tout alourdissement des charges, mais pense qu’il est encore possible de réduire encore le montant de 4 Mds€ de dépenses de l’accord de gouvernement. Le D66 met en garde contre les effets négatifs que pourrait avoir une incertitude sur l’attitude du gouvernement. Pour le chef de file du PVV, Geert Wilders, « L’économie régresse, le chômage augmente, le pouvoir d’achat diminue. Le gouvernement Rutte détruit les Pays-Bas avec des augmentations d’impôts ». Le CDA et GroenLinks ont demandé un débat à la Deuxième Chambre avec le ministre des Finances.

- PvdA – UE :
Le Volkskrant relève les propos tenus hier par le chef de file du PvdA, Diederik Samsom, lors de la Conférence den Uyl : « L’Europe représente notre épreuve la plus lourde. L’Europe va nous coûter plus d’argent que cela ne nous avait été promis et nous allons partager plus de compétences que nous ne l’aurions souhaité ». En dépit des difficultés connues par différents pays et leur population, il est important de « ne pas abandonner le projet européen. J’y veillerai. Je veux que nos enfants grandissent dans une Europe où se fabrique l’avenir ». Le journal note que « tout comme pendant la campagne électorale, Samsom se démarque de Rutte, qui affirmait ne plus vouloir envoyer d’argent à la Grèce ».

La France dans la presse néerlandaise :
L’AD et le Volkskrant évoquent l’installation en Belgique de Gérard Depardieu.

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant(indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad (financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad (centre – 199.000 ex.)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page