Presse néerlandaise du mardi 12 juillet 2011

LES GRANDS TITRES

- Trouw (chrétien progressiste) : Les pays de l’Euro n’ont pas de prise sur la crise.
- De Volkskrant (centre gauche) : Le scandale des écoutes touche aussi l’ancien Premier ministre Brown.
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Hoogerland espère un miracle.
- De Telegraaf (populaire) : L’Europe tremble devant une Italie instable.
- NRC-Handelsblad : Le ministère public n’a pas vu le dossier de Van der V. [fusillade d’Alphen].

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Libye

Sous le titre « La France dément entretenir des contacts avec Kadhafi », le Volkskrant publie la réaction du porte-parole du Quai d’Orsay aux allégations de Saif al-Islam dans la presse algérienne et les commentaires de « plusieurs porte-paroles » après les déclarations du ministre de la Défense, M. Longuet, sur les perspectives de l’intervention militaire en Libye. Le commentateur politique du Nederlands Dagblad estime que « La remarque de Longuet est plus sensée que ne pourraient le faire penser les réactions. Au lieu de se battre jusqu’au bout pour voir qui peut prendre le pouvoir, il est peut-être préférable de réunir les différentes parties autour d’une table de négociation. (…) L’objectif initial était de prévenir les actes sanglants de répression annoncés par Kadhafi. (…) L’OTAN n’est pas un mercenaire à la solde des rebelles (…) Maintenant, c’est au peuple libyen de faire preuve d’initiative. Et sur ce point, il faut en effet être ferme : tout retour à la dictature est exclu. »

Syrie

Les médias néerlandais ont rendu compte des attaques dont ont fait l’objet les ambassades de France et des Etats-Unis en Syrie. « Les partisans d’Assad attaquent les ambassades », titrent le Volkskrant et le Trouw. LeVolkskrant relève qu’unun porte-parole officiel français a insinué que les autorités syriennes étaient complices de cette attaque : ‘ces gens-là n’étaient pas là par hasard’ ».

* * *

AFFAIRES EUROPEENNES

Crise de l’Euro

Toute la presse évoque ce matin les préoccupations des ministres des Finances de la zone euro à l’égard de l’Italie. « L’Europe a un nouveau problème : l’Italie. Les marchés financiers ont été pris de panique après des rumeurs sur une possible faillite de la troisième économie de l’Europe », note l’AD. Pour le Volkskrant, « l’incertitude sur l’Italie accentue la nervosité qui règne autour d’une presque faillite de la Grèce. Les ministres des Finances de la zone euro, qui s’étaient réunis le 11 juillet pour discuter du second sauvetage de la Grèce, ont souligné la nécessité d’un deuxième prêt mais sont restés divisés sur les modalités de financement. A l’issue de la réunion cependant, le ministre néerlandais, M. De Jager, s’est réjoui du fait que la possibilité d’une éventuelle contribution obligatoire de la part des banques allait être examinée. Jusqu’à présent, il était convenu que la contribution du secteur privé devait être volontaire. ‘Nous n’excluons plus aucune mesure. Mais la bataille n’est pas encore gagnée’. Dans ce contexte, l’AD cite la réaction de l’ancien ministre des Finances et l’actuel président du conseil d’administration de la banque ABN Amro, Gerrit Zalm, pendant une réunion des jeunes libéraux (VVD) : « A cause de l’indécision et de la division au sein de la politique, la crise grecque s’est amplifiée démesurément. Si nous arrivons dans une nouvelle récession, ce sera à cause des politiques ». L’expert en obligations de la banque ING, M. Garvey, estime également que les « inquiétudes exagérées d’aujourd’hui pourraient, à terme, causer de vrais problèmes à l’Italie. Mais nous pensons que l’orage passera. » (également Trouw et le Telegraaf)

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Srebrenica

Lundi, s’est déroulée la commémoration annuelle des victimes du drame de Srebrenica où presque 8 000 musulmans ont été massacrés en 1995 par des troupes Serbes/Bosniaques sous le commandement du général Mladic. En présence de centaines de personnes, les noms des 613 victimes qui ont pu être identifiées ont été prononcés à voix haute. Le Trouw précise que depuis la cérémonie de 2010, beaucoup de choses se sont passées : « Ratko Mladic est en prison depuis quelques semaines et attend son procès au Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie à La Haye. Et récemment l’Etat néerlandais a été reconnu responsable par la Cour de La Haye [qui a estimé que Le Dutchbat (bataillon néerlandais) n’aurait pas dû livrer ces hommes aux Serbes]. Mais l’attitude du gouvernement n’a pas changé. Il manque toujours un représentant officiel pendant la cérémonie sur la place centrale à La Haye. La porte du ministère de la Défense, juste à côté, s’ouvre et se referme mais personne ne se joint aux personnes en deuil. Jamais les Pays-Bas n’ont répondu à l’appel du Parlement européen pour organiser une commémoration nationale officielle le 11 juillet et les députés présents y sont à titre personnel. ‘Cela montre à quel point les Pays-Bas sont crispés par rapport à ce drame’, déclare Dion van den Berg de l’organisation IKV Pax Christi, à l’origine de la manifestation. » Dans une tribune du Volkskrant, l’historien et professeur émérite à l’université d’Utrecht, H. von der Dunk, demande au gouvernement néerlandais d’accepter l’arrêt de la Cour et donc de ne pas faire appel. »

* * *

AFFAIRES ECONOMIQUES

Pouvoir d’achat

Le Volkskrant évoque « la plus importante perte de pouvoir d’achat en 25 ans ». Selon un rapport du CBS (Bureau Central de la Statistique), le pouvoir d’achat a reculé de 0,5 % aux Pays-Bas en 2010. C’est la première fois depuis le début des années 1980 que le pouvoir d’achat recule ainsi plusieurs années de suite. Puisque les citoyens doivent s’attendre à de nouvelles baisses dans les années à venir, c’est un motif de préoccupation. La baisse de pouvoir d’achat a particulièrement touché les hauts revenus. Ce sont les catégories des personnes âgées (-8%) et des professions libérales (-1,4%) qui ont été les plus touchées. Les personnes bénéficiant d’une allocation sociale ou d’incapacité de travail n’ont pas été affectées. Selon la FNV, cela n’est qu’un début et après l’été, le pouvoir d’achat jouera un rôle très important dans les discussions budgétaires du gouvernement. Les locataires, les familles avec des enfants et les personnes qui ont des frais de santé élevés en ressentiront particulièrement les effets. La FNV ne veut pas s’exprimer sur d’éventuelles revendications salariales. » (p.21)

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Le Volkskrant consacre une grande page illustrée aux Rencontres d’Arles et relève que « la photo isolée n’existe pratiquement plus. Presque tout le monde travaille sur des séries ».( V8)

Le Volkskrant présente l’adaptation au théâtre du film de Marcel Carné, « Les enfants du paradis » (Openluchttheater Amsterdamse Bos, du 8 juillet au 3 septembre). (V6)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 12/07/2011

Haut de page