Presse néerlandaise du mardi 19 août 2003

  • Trouw : Blair mis dans l’embarras par le e-mail de son directeur de cabinet
  • Volkskrant : Libération des otages du Mali
  • Algemeen Dagblad : Le gouvernement ne veut plus que la pilule soit remboursée
  • Telegraaf : Les fonctionnaires pillent les bureaux
  • NRC-Handelsblad : Scénario d’urgence en cas de sécheresse prolongée

 

* * *

 

Actualité internationale

OMC – Cancun (10 – 14 septembre)

Telegraaf, Financieel Dagblad et Trouw reprennent ce matin les propos
tenus par le ministre de l’économie, M. Brinkhorst, lors de ce qu’il a appelé
" le coup de départ de Cancun ". Le ministre a présenté sa
délégation et ses objectifs aux journalistes.

Le Telegraaf souligne que " les Etats-Unis ont également
intérêt au succès de Cancun ". " L’économie américaine se
trouve aussi dans une situation précaire. Les Etats-Unis ont tout intérêt à
l’ouverture des frontières commerciales ", a expliqué le ministre. Selon
le responsable néerlandais, " le processus de Doha ne s’est pas déroulé
de façon satisfaisante jusqu’à présent. Tous les dead-lines ont été dépassés.
L’enjeu est d’importance. L’OMC est le pivot du commerce mondial et ne peut
le demeurer que s’il est en situation d’équilibre ".

" Ce sera une conférence difficile. Si nous progressons dans
le domaine agricole, nous ferons aussi des progrès dans d’autres domaines. Mais il
ne faudra pas s’arrêter là. Il faut mettre en place un cadre général des
relations commerciales ".

Le Telegraaf souligne que " les Pays-Bas ont un intérêt non
négligeable à une libéralisation totale, comme l’a montré une étude du Landbouw
Economisch Instituut (Institut Economique Agricole) et de l’Institut Tinbergen. Une
libéralisation complète rapportera 7,5 milliards d’Euros aux Pays-Bas, et au niveau
mondial, 650 milliards. ‘Si l’on compare ce montant aux mesures
d’austérité que nous devons prendre, cela représente une belle somme’, a fait
remarquer la secrétaire d’Etat aux affaires économiques Van Gennip ".

" La délégation néerlandaise vise, en plus d’un
accord agricole, à un accord sur l’accès des pays en développement aux
médicaments (accords TRIP). Une attention particulière sera accordée aux aliments
génétiquement modifiés, sur lesquels les Etats-Unis et l’Europe sont divisés par
une longue querelle. Afin que l’économie mondiale soit équilibrée, comme le
souhaite la délégation néerlandaise, il est important que les pays en voie de
développement aient un rôle à jouer. Cela a déjà été décidé à l’occasion
d’autres sommets de l’OMC, mais les Pays-Bas ont voulu souligner
l’importance qu’ils y attachent en ajoutant à la délégation la ministre de la
coopération Mme Van Ardenne et le ministre antillais du travail et des affaires
économiques M. Cova ". 

 Visite du Premier Ministre néerlandais en Rhénanie Westphalie du Nord

Le Telegraaf rend brièvement compte de la visite de M. Balkenende dans
le Land allemand frontalier des Pays-Bas, et en retient qu’il est intervenu en faveur
d’un assouplissement de la législation du travail pour permettre à des artisans
néerlandais de s’installer dans cette région.

 Actualité intérieure

Budget 2004

L’éditorialiste du Volkskrant constate qu’en ce
" début de nouvelle législature, le ministre des finances Gerrit Zalm a
arrêté une position ferme. Il ne veut pas, c’est bien compréhensible, lâcher trop
de leste dès le premier budget. Zalm travaille dans l’hypothèse de malaise
économique jusqu’en 2007. En revanche, le Premier ministre Balkenende et son
ministre des affaires sociales De Geus sont plus optimistes, et donc davantage disposés
à prendre des risques. …Il faut soutenir Zalm si les conditions du Pacte de
Stabilité sont menacées. Les Pays-Bas ne peuvent pas se permettre un déficit
budgétaire supérieur à 3%. Notre pays s’est montré très exigeant vis-à-vis de
l’Allemagne, de l’Italie et de la France lorsqu’elles prenaient des
libertés avec la norme UME ". Selon le journaliste, certes, " il faut
respecter ce qui a été convenu dans l’accord de gouvernement. Mais une fixation sur
la comptabilité de 2004 peut conduire à une politique à courte vue et être nuisible au
secteur public. Le gouvernement ne doit pas être à quelques centimes près pour ramener
notre pays à un niveau d’excellence dans l’Union Européenne. Si
l’intégration des immigrés et des personnes en incapacité de travail échoue et si
le service public enregistre un nouveau recul, les électeurs ne manqueront pas de
présenter la facture au gouvernement ".

 Affaires françaises

Trouw, Telegraaf et Volkskrant continuent de s’intéresser aux
conséquences de la canicule, et notent plus particulièrement la démission du directeur
général de la Santé.

L’Algemeen Dagblad annonce que " la France menace de
veto aux Nations-Unies (Lybie).

Dernière modification :

Haut de page